Le gouverneur Mills signe un accord budgétaire exagéré

La Maine House et le Sénat ont voté vendredi 14 juin en faveur de l’approbation d’un nouveau budget biennal que la Gouverneure Janet Mills a promulgué lundi après-midi, quelques semaines avant l’échéance afin d’éviter la fermeture du gouvernement.

Le Maine devrait percevoir 7,87 milliards de dollars en recettes du Fonds général au cours du prochain exercice biennal, soit environ 85 millions de dollars de moins que les dépenses budgétaires. presqueil va sans dire que ce montant de dépenses est insoutenable.

Les prévisions de recettes du fonds général utilisées dans le budget de l’État sont produites par le Maine Revenue Forecasting Committee, qui déclare que ces estimations reposent sur l’hypothèse que l’économie nationale continuera à se développer dans les années à venir.

Tous les deux ans, le comité des prévisions économiques du consensus et le comité des prévisions de revenus réalisent un «test de stress économique» afin d’évaluer les effets d’un ralentissement économique sur l’économie du Maine.

En cas de récession sévère, le test de résistance a révélé que le Maine verrait ses recettes du Fonds général diminuer de 138 millions de dollars en 2020 et de 226 millions de dollars en 2021. Ainsi, en cas de récession modérée ou grave, les recettes du Fonds général du Maine diminueraient.

En fin de compte, le test de résistance économique de 2018 a conclu que l’État devrait avoir au moins 10% des recettes du Fonds général dans le Fonds de stabilisation budgétaire (FBS), communément appelé «Fonds Rainy Day»

Néanmoins, les dépenses excessives ont été approuvées par les deux tiers des deux chambres et signées par le gouverneur.

Bien que le budget finance de nombreux projets, il ne laisse que 6 millions de dollars disponibles pour financer les nombreux projets de loi inscrits au tableau des ouvertures de crédits.

Le projet de loi 84, intitulé «Résoudre le problème, demande au ministère de la Santé et des Services sociaux de permettre aux conjoints de fournir des services à domicile et communautaires aux membres de MaineCare admissibles», parrainé par le représentant Patrick Corey de Windham.

Le projet de loi permet aux conjoints de fournir des services à domicile et dans la communauté aux membres éligibles de MaineCare en tant que spécialistes du soutien personnel.

En dépit de leur incapacité à être officiellement embauchés comme aidants naturels conformément aux règles en vigueur, les conjoints consacrent encore beaucoup de temps et de ressources aux soins de leurs proches.

En vertu de la LD 84, les conjoints qui fournissent des services en tant que dispensateurs de soins auraient une formation privée en tant que spécialistes du soutien personnel et seraient employés par des agences pour remédier à une pénurie constatée parmi la main-d’œuvre des soins directs du Maine.

Parmi les autres projets de loi qui devraient être financés à partir du tableau des crédits spéciaux figurent le LD 534 «Loi facilitant la lecture et la compréhension des questions de vote pour les électeurs du Maine», parrainé par le représentant John Andrews de Paris, et le LD 255 «Résolution proposant un amendement à la loi».

Le LD 534 exigerait que les initiatives de vote soient rédigées de manière claire et compréhensible.

Le budget de la LD 534 est assorti d’un billet budgétaire de 172 000 dollars; toutefois, cet argent ne sera dépensé que si l’État est tenu d’imprimer un deuxième bulletin de vote (le budget du Secrétaire d’État prévoit le financement de l’impression d’un seul bulletin de longueur moyenne et un texte supplémentaire pouvant

Le LD 255 est un amendement constitutionnel exigeant que les circulateurs de pétitions recueillent les signatures pour les initiatives de vote dans les 1er et 2e districts du Congrès.

Considérant que le budget approuvé lundi absorbe la majeure partie des recettes entrantes de l’État et ne laisse que 6 millions de dollars pour financer les nombreux postes laissés au tableau des crédits spéciaux, les législateurs devraient chercher à en avoir pour leur argent.