Apollo lève 22 millions de dollars pour sa plate-forme GraphQL

Apollo, une startup basée à San Francisco qui fournit un certain nombre d’outils et de services de développement et d’opérateur autour du langage de requête GraphQL, a annoncé aujourd’hui la levée d’un financement de 22 millions de dollars pour la croissance, dirigé conjointement par Andreessen Horowitz et Matrix Partners.

Aujourd’hui, Apollo est probablement le principal acteur de l’écosystème GraphQL.

Apollo remplace ceci par ce qu’il appelle le graphe de données.

“Si vous y réfléchissez, il y a beaucoup d’analogies avec ce qui s’est passé avec les bases de données relationnelles dans les années 80”, a déclaré Schmidt.

Bien entendu, GraphQL est open source.

Le développement d’Apollo n’est pas venu de nulle part.

La société a également récemment lancé Apollo Federation, qui permet aux entreprises de travailler plus facilement avec un graphique distribué.

Schmidt m’a dit que la société avait commencé à avoir une forte influence l’année dernière et qu’en décembre, elle recevait des appels de VCs qui avaient appris à leurs sociétés de portefeuille qu’elles utilisaient Apollo.

La société prévoit d’utiliser les nouveaux fonds pour développer sa technologie afin de faire évoluer son équipe sur le terrain afin de soutenir les entreprises qui misent sur sa technologie, y compris les technologies open source qui alimentent le service.

«Je considère le graphe de données comme une nouvelle couche centrale de la pile, tout comme nous, en tant qu’industrie, avons investi dans la base de données relationnelle pendant des décennies, améliorant ainsi les performances», a déclaré Schmidt.