La société indienne Jumbotail lève 12,7 millions de dollars pour numériser des dépanneurs grâce à son marché de gros

La plupart des petites épiceries indiennes n’ayant pas encore été connectées, les entreprises en démarrage qui souhaitent les numériser continuent de bénéficier d’un soutien prometteur de la part des investisseurs.

Le cycle de financement de série B de la startup basée à Bangalore était dirigé par Heron Rock, avec la participation de Capria Fund, BNK Ventures et William Jarvis, ainsi que des investisseurs existants, Nexus Venture Partners et Kalaari Capital.

Plus de 10 millions d’épiceries, connues localement sous le nom de kiranas, jettent un pont entre villes et villages urbains en Inde.

Jumbotail exploite un marché qui relie des dizaines de milliers de ces magasins kirana à des marques et à des commerçants.

Ashish Jhina, cofondateur et directeur de l’exploitation de Jumbotail, a déclaré à TechCrunch dans une interview que la start-up allait investir de nouveaux capitaux dans le développement de solutions d’intelligence artificielle destinées à améliorer son réseau de chaînes d’approvisionnement et à faciliter la mise sur le marché des marques.

Jumbotail, qui n’est opérationnel que dans la région de Bangalore pour le moment, propose son application mobile et son support dans quatre langues (anglais, hindi, malayalam et kannada), ce qui est d’une importance cruciale pour leur activité.

«Notre principe fondamental est de servir nos clients dans des langues dans lesquelles ils se sentent à l’aise. Beaucoup de ces personnes n’utilisent pas d’autres applications.

Jhina a ajouté que même si la région de Bangalore est le seul endroit où la start-up est implantée, Jumbotail est sur le point d’atteindre 100 millions de dollars en GMV d’ici la fin de l’année.

La startup emploie environ 140 personnes et compte 400 employés supplémentaires travaillant dans le réseau de la chaîne d’approvisionnement.

Mais Jhina, un ancien de Stanford, ne les considère pas nécessairement comme une grande menace.