Hausse des prix

Les rapports sur le marché du logement sont là. Voyons donc les bonnes et les mauvaises nouvelles derrière les chiffres:

Par temps chaud, on entend des vacances à la plage, des glaces, des bières froides et, pour ceux qui cherchent à acheter une maison, une énorme vague de maisons sur le marché.

L’année dernière, le nombre de maisons vendues a augmenté de 11%, selon les statistiques de Coldwell Banker.

Et ce ne sont pas seulement les ventes qui augmentent, mais les prix.

Le prix de vente moyen d’une maison par rapport à l’année dernière a augmenté de 5% à Spartanburg et de 6,5% à Greenville.

Cela porte les prix de vente moyens d’une maison à 175 000 dollars à Spartanburg et à 217 000 dollars à Greenville.

Et si nous examinons plus en détail les statistiques, nous verrons que les offres augmentent également.

Aujourd’hui, la maison moyenne sur le marché se vendra dans deux à trois mois, les vendeurs recevant généralement 98% du prix demandé.

Ce que nous constatons ici est une bonne nouvelle pour l’économie, mais il révèle également un fossé grandissant entre locataires et acheteurs, car les versements hypothécaires moyens diminuent en fait, tandis que le loyer augmente.

Et comme les prix des maisons ne font qu’augmenter, les locataires se trouveront confrontés à un obstacle beaucoup plus important pour accéder à la propriété, tout en étant obligés de payer un loyer de plus en plus élevé.

Les rapports sur le marché du logement ne l’indiquent peut-être pas ouvertement, mais cela signifie que l’inégalité de la richesse et la gentrification à Greenville ne verront aucun signe de ralentissement prochain.