La Chine crée une liste noire d’entreprises étrangères “peu fiables” en réponse aux attaques de Trump par Huawei

La Chine doit établir une liste noire des entreprises étrangères “peu fiables” portant atteinte aux intérêts chinois, a rapporté l’agence de presse Xinhua.

Cette décision semble constituer une mesure de représailles directe aux attaques de Donald Trump contre le géant chinois de la technologie Huawei.

Les États-Unis ont ajouté Huawei et 68 de ses filiales à l’étranger à une liste noire de commerce le 16 mai.

Cela signifie que les entreprises américaines sont effectivement interdites de faire affaire avec la société parce que Washington considère que cela présente un risque pour la sécurité nationale.

Google, Intel et Qualcomm font partie des entreprises qui ont mis un terme à leurs échanges commerciaux avec Huawei en réponse à l’interdiction qui risque de nuire gravement à Huawei.

La liste noire a marqué une montée des tensions entre les deux plus grandes économies du monde, qui ont déjà imposé des droits de douane sur des centaines de milliards de dollars d’importations.

Cette semaine, M. Trump a annoncé de nouveaux tarifs sur le Mexique, autre grand partenaire commercial des États-Unis.