Mark Cuban de Shark Tank, Kevin O’Leary Slam, «Pas de croissance, valeur zéro»

L’introduction en bourse d’Uber pourrait être le plus grand flop de tous les temps et les critiques ne manquent pas.

Par CCN: Si les fondateurs d’Uber devaient comparaître devant le panel de l’émission de télé-réalité Shark Tank, ils ne recevraient certainement pas un sou du milliardaire Mark Cuban ou du milliardaire Kevin O’leary.

L’homme d’affaires canadien Kevin ‘M.

Cette société [Uber] est sans valeur.

Mr. Wonderful: Elizabeth Warren devrait remplacer Dara Khosrowshahi chez Uber

O’Leary s’inquiète également du fait qu’Uber subventionne les utilisateurs pour gagner des parts de marché.

Par conséquent, M. Wonderful a suggéré en plaisanterie que le géant du transporteur désignant un PDG soit socialement responsable.

Mark Cuban pense qu’Uber est dans une phase de maturité

Le milliardaire propriétaire de l’équipe de basketball Dallas Mavericks, Mark Cuban, pense quant à lui qu’Uber est déjà mûr.

Ce n’est pas une surprise.

Cuban, a déclaré que la chose la plus préoccupante à propos d’Uber est qu’il existe depuis une dizaine d’années mais qu’il n’est toujours pas rentable.

En réalité, vous avez neuf ans et vous devez toujours acheter vos revenus.

Il est intéressant de noter que Cuban était un des premiers investisseurs dans le rival d’Uber, Lyft.

Le stock est-il en baisse?

Depuis ses débuts à la Bourse de New York la semaine dernière à un prix de 45 dollars l’action, les actions d’Uber ont chuté de plus de 10%.

Prix ​​de l’action Uber |

Selon Fortune Paper, les pertes enregistrées lors de son premier jour de négociation se sont élevées à 618 millions de dollars.

Cuban a laissé entendre que le marché boursier avait réagi de la sorte parce qu’Uber “avait attendu trop longtemps” pour devenir public.

En outre, le propriétaire de Dallas Maverick s’est attaqué aux méthodes d’évaluation de la Silicon Valley, affirmant que la chute du prix des actions d’Uber depuis son entrée en bourse “indique qu’elles ne sont pas très douées pour évaluer les entreprises”.