La Chine continuera à suspendre les droits de douane supplémentaires sur les véhicules et les pièces automobiles américains

BEIJING, le 31 mars (Reuters) – Le Conseil des Affaires d’Etat chinois a annoncé dimanche que le pays continuerait de suspendre les droits de douane supplémentaires sur les véhicules et pièces automobiles américains après le 1er avril, dans un geste de bonne volonté suite à la décision américaine de retarder les hausses de tarifs sur les importations chinoises.

En décembre, la Chine a annoncé qu’elle suspendrait les droits de douane supplémentaires de 25% sur les véhicules et pièces automobiles fabriqués aux États-Unis pendant trois mois, à la suite d’une trêve dans une guerre commerciale entre les deux plus grandes économies mondiales.

Le conseil d’Etat, ou cabinet ministériel, a déclaré que la décision de dimanche était de “continuer à créer une bonne atmosphère pour les négociations commerciales en cours entre les deux parties”.

“C’est une réaction positive à la décision américaine de retarder les hausses de tarifs et une action concrète adoptée (par la Chine) pour promouvoir les négociations commerciales bilatérales”, a déclaré le Conseil des Affaires d’Etat.

“Nous espérons que les États-Unis pourront collaborer avec la Chine, accélérer les négociations et déployer des efforts concrets en vue de mettre fin aux tensions commerciales”

Le gouvernement a également annoncé qu’il annoncerait séparément la fin de la suspension.

Le président américain Donald Trump a déclaré vendredi que les négociations commerciales avec la Chine se déroulaient très bien, mais a averti qu’il n’accepterait rien de moins qu’un “bon plan” après que les hauts responsables du commerce américain et chinois aient conclu deux jours de négociations à Beijing.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, et le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, se trouvaient dans la capitale chinoise pour la première réunion face à face entre les deux parties depuis que Trump avait retardé l’augmentation prévue des droits de douane de 200 milliards de dollars le 2 mars.

Les négociations devraient reprendre la semaine prochaine à Washington avec une délégation chinoise conduite par le vice-Premier ministre Liu He.