Windstream annonce une perte de 549 millions de dollars au 4ème trimestre suite à la déclaration de faillite du chapitre 11

La société Windstream Holdings Inc., aux prises avec des difficultés, a continué de perdre du poids au quatrième trimestre, alors que l’opérateur de télécommunications rural de Little Rock a clôturé une année décevante avec plus de 723 millions de dollars d’encre rouge, a annoncé vendredi 15 mars la société.

Près d’un mois après avoir reporté les résultats du quatrième trimestre en raison du dépôt de bilan du chapitre 11 du 25 février, Windstream a enregistré une perte nette de 549 millions de dollars, ou une perte de 12,92 dollars par action, pour le trimestre clos le 31 décembre 2008

L’an dernier, les résultats du quatrième trimestre incluaient une charge de dépréciation d’écart d’acquisition de 1,8 milliard de dollars liée au service téléphonique local de la société pour les clients résidentiels, les petites entreprises et les grossistes.

Les résultats décevants du quatrième trimestre font suite à une série d’événements étroitement liés qui ont entraîné la faillite du chapitre 11 de Fortune 500 telecom, ce qui permet à l’ancienne filiale Alltel Corp. de déposer un plan de réorganisation de sa dette sur une période de 120 jours.

Windstream a annoncé pour la première fois à la fin du mois de février que sa société de portefeuille et sa filiale, Windstream Services LLC, avaient déposé des demandes volontaires de réorganisation en vertu du chapitre 11 devant le tribunal américain des faillites du Southern District de New York.

Cette décision a été rendue publique par une décision du 15 février du juge américain Jesse Furman du district sud de New York, selon laquelle Windstream a violé les contrats d’obligation après la scission de la première fiducie de placement immobilier détenue par Arkansas en avril 2015.

La décision décisive de Furman est née des contestations d’Aurelius Capital Management et de la US Bank National Association selon lesquelles l’accord de 2015 était invalide aux termes d’une offre d’échange de dette et de sollicitations de consentement concernant des billets de premier rang émis par sa Windstream Services LLC afin de financer les retombées de Little.

La semaine dernière, Windstream a également été radiée de la cote du Nasdaq, principalement en raison du dépôt de la faillite en vertu du chapitre 11 et de l’obligation faite à la Bourse de conserver des actions ordinaires supérieures à 1 USD sur une période de 30 jours.

«Au début de 2019, nous continuerons d’améliorer notre productivité commerciale, de réduire le désabonnement de toutes nos unités opérationnelles, d’améliorer l’expérience client et de continuer à concentrer nos efforts sur la gestion dynamique des coûts et l’efficacité opérationnelle», a-t-il déclaré.

Windstream a enregistré une perte nette de 723 millions USD, soit 17,72 USD par action, contre une perte nette de 2,12 milliards USD, ou 62,66 USD par action, en 2017. Le total des produits a

Au cours du quatrième trimestre, Windstream a annoncé avoir recruté 6 000 nouveaux abonnés au cours des trois derniers mois de l’année.

«Globalement, nous avons connu une année de transformation solide en 2018. Nous continuons de bénéficier des investissements dans notre infrastructure de réseau qui nous permettent de fournir des vitesses Internet plus rapides à davantage de clients», a déclaré Thomas.

Le dernier jour de 2018, Windstream a vendu 330 millions de dollars de son service Internet de marque Earthlink dans le cadre d’une transaction entièrement en numéraire avec Trive Capital, une société de capital-investissement basée à Dallas spécialisée dans l’investissement et l’acquisition d’entreprises de marché intermédiaire et d’actifs dans plusieurs secteurs.

Windstream avait initialement conclu l’acquisition de Earthlink Holdings Inc. en février 2017 pour un montant de 1,1 milliard de dollars.

Depuis sa fusion avec Earthlink en 2017, Windstream a du mal à redevenir rentable. En effet, les consommateurs ruraux des zones où la société est implantée ont cédé la place à leurs concurrents dotés d’une vitesse de connexion Internet supérieure.

Le 18 décembre, Windstream a finalisé une autre transaction visant à vendre ses actifs inactifs de fibres noires dans le Minnesota et le Nebraska à Arvig Enterprises Inc. pour un montant de 60,5 millions de dollars.

Au niveau de l’ensemble de la société, les revenus des services aux particuliers et aux petites entreprises de Windstream ont diminué de 4% au quatrième trimestre pour atteindre 455 millions de dollars au quatrième trimestre par rapport à l’année précédente.

Les revenus des services de gros se sont chiffrés à 175 millions de dollars au quatrième trimestre, ce qui représente une baisse de 7% sur un an.

Compte tenu des ajustements liés à l’affaire Earthlink, Windstream a annoncé des dépenses en immobilisations de 207 millions de dollars au quatrième trimestre, contre 172 millions de dollars pour la même période de l’année précédente.

Windstream n’a pas encore communiqué de détails concernant son plan de réorganisation auprès des responsables fédéraux des faillites à New York.