Un pipeline nigérian explose et force des centaines de personnes à fuir

Les pipelines nigérians sont sujets aux accidents et sont parfois percés par des personnes qui raffinent elles-mêmes le pétrole pour le vendre sur le marché

L’oléoduc Nembe Creek Trunk relie un terminal pétrolier de Bonny à l’État de Bayelsa, d’une capacité de 150 000 barils par jour.

“Nous n’avons pas été officiellement informés de l’incident, mais il s’est produit”, a déclaré à l’AFP Asinim Butswat, porte-parole de la police de l’Etat de Bayelsa.

“Aucune explosion n’a été perdue à la suite de l’explosion et nous ne pouvons pas confirmer s’il s’agissait d’une attaque de militants ou d’une panne d’équipement à moins que les responsables de l’installation y aillent” pour en déterminer la cause, a-t-il déclaré.

Membre de l’OPEP, le Nigéria est le plus grand producteur de pétrole brut d’Afrique.

Ndiana-Abasi Mathew, responsable des relations publiques chez Aiteo, la société qui gère le pipeline, a confirmé l’incident dans un texto samedi.

“Il n’y a pas de déclaration officielle pour le moment mais je peux vous informer avec plaisir que l’incendie a été maîtrisé et que personne n’a perdu la vie”, a déclaré Mathew.

Oyinkro Jasper, un chef local de Kalablomi, l’une des communautés touchées, a déclaré que l’explosion avait forcé des centaines d’habitants à fuir, causant “un énorme enfer” le long du pipeline, qui traversait six communautés.

Les pipelines nigérians sont sujets aux accidents et sont parfois percés par des personnes qui raffinent elles-mêmes le pétrole pour le vendre sur le marché informel.

L’explosion pourrait également résulter d’un acte criminel commis après la réélection du président nigérian Muhammadu Buhari.

Au cours de son premier mandat, un groupe appelé The Niger Delta Avengers (NDA) avait revendiqué plusieurs attaques sur des infrastructures pétrolières.

En février, la NDA a averti que “les équipes de grève sont actives et attendent galamment de recevoir des instructions du haut commandement afin de paralyser à nouveau l’économie nigériane” si Buhari remportait les élections.