ExxonMobil célèbre un démarrage de plusieurs milliards de dollars

Le démarrage d’un craqueur d’éthane à l’usine d’oléfines de Baytown ainsi que de deux nouvelles lignes de polyéthylène à l’usine de plasturgie de Mont Belvieu, qui font tous partie du projet de croissance nord-américain d’ExxonMobil, valant plusieurs milliards de dollars, a été salué par la célébration de dignitaires parmi la communauté

Jason Duncan, qui a pris ses fonctions de directeur de l’usine de Baytown Olefins le 1 er octobre, dirige le groupe alors que l’usine vient de démarrer un craqueur d’éthane d’une capacité de 1,5 million de tonnes par an au complexe en juillet.

“Notre région connaît une croissance plus importante qu’avant”, a déclaré Duncan.

Les agrandissements ont également créé plus de 10 000 emplois dans le secteur de la construction, ainsi que 4 000 dans les collectivités voisines et 350 emplois permanents.

Duncan a déclaré que le projet de croissance nord-américaine investissait également dans la communauté et dans l’avenir de Baytown et de Mont Belvieu.

«Cela a ajouté des milliers d’emplois, renforcé la croissance de l’économie locale et enrichi l’avenir des communautés de Baytown et du Mont Belvieu», a-t-il déclaré.

Duncan a également remercié le Lee College d’avoir fourni les travailleurs par l’intermédiaire de la Community College Petrochemical Initiative, qui regroupe neuf collèges dirigés par Lee College.

Le maire de Baytown, Brandon Capetillo, a déclaré que l’investissement réalisé dans le cadre du projet est un exemple de la manière dont l’industrie locale travaille en partenariat avec la communauté locale dans l’intérêt de tous.

«Le partenariat entre ExxonMobil et la région de Baytown remonte à 100 ans», a déclaré Capetillo.

Nick Dixon, maire de Mont Belvieu, s’est souvenu de l’expansion du conseil d’exxonMobil au conseil de Mont Belvieu en 2014

“C’était ambitieux, et nous y sommes maintenant, et la vision a été réalisée”, a déclaré Dixon.

Wim Blokker, le nouveau directeur de l’usine de plasturgie du Mont-Belvieu qui a démarré cette année, a qualifié le projet de perfection d’un partenariat développé à travers l’État.

«C’est pour célébrer le partenariat, la croissance économique et les grandes perspectives que notre société a développées le long de la côte du golfe», a déclaré Blokker.

Le président d’ExxonMobil Chemical, John Verity, a déclaré qu’il fallait beaucoup de choses pour mener à bien ce projet de plusieurs millions de dollars.

«Cela nécessite le soutien de toute la communauté, un partenariat avec des sociétés d’ingénierie et de construction pour aider à sa construction et bien plus encore, nous avons noué un partenariat avec les opérations de colis et d’expédition (Alfred Talke Logistics Services)», a déclaré Verity.

Verity a également eu des mots gentils pour les employés d’ExxonMobil.

«Je suis très fier du dévouement et de l’engagement de nos employés d’ExxonMobil», a-t-il déclaré.

Liz Stavens, responsable technique de l’usine de Baytown Olefins, a expliqué que l’ensemble de la procédure débute par un forage horizontal et une fracturation hydraulique dans des zones telles que le bassin du Permien.

«Les matières premières proviennent du bassin du Permien et le conducteur est du gaz de schiste», a déclaré Stavens.

Les liquides de gaz naturel mélangés sont expédiés à des fractionneurs situés à Mont Belvieu, notamment à Oneok, Enterprise et Lonestar NGL.

Lorsque l’éthylène est transporté par pipeline jusqu’à l’usine de plasturgie de Mont Belvieu, il est mélangé à un catalyseur, appelé catalyseur métallocène HP-100, pour produire des granulés de polyéthylène.

«Les pellets sont les produits que nous vendons aux clients», a déclaré Stavens.

Les granulés de polyéthylène sont emballés dans des sacs de 25 kilogrammes et chargés sur des palettes. Les services logistiques d’Alfred Talke, dirigés par Alexander Boehm, sont placés dans des conteneurs et transportés au port de Houston, à Bayport et à Barbours Cut.