Les prix du gaz sont trop élevés. Voici ce que Trump peut faire à ce sujet

Mark Wolfe est économiste de l’énergie et directeur exécutif de l’Association nationale des directeurs de l’aide à l’énergie (NEADA), qui représente les directeurs des programmes d’État du Programme d’aide à l’énergie domestique à faible revenu (LIHEAP). Les opinions exprimées dans ce commentaire sont les siennes.

Les Américains paient maintenant environ 2,87 $ pour un gallon de gaz. C’est 46 cents de plus que la moyenne de l’année dernière. Et si les tendances se poursuivent, en août, le prix de l’essence pourrait augmenter de cinq cents.

Par conséquent, la famille moyenne paiera environ 400 $ de plus pour l’essence en 2018 que l’année dernière. Cela suffit à effacer tous les avantages de la réduction d’impôt de cette année pour les familles à faible revenu.

Mais cela pourrait faire encore plus de dégâts – si les familles n’ont pas les moyens d’acheter de l’essence, elles ne peuvent pas se rendre au travail, acheter de l’épicerie ou emmener leurs enfants à l’école. Et s’ils veulent épargner suffisamment pour pouvoir acheter du gaz, ils peuvent faire ce que les familles à faible revenu savent faire quand les coûts de l’énergie augmentent – réduire l’essentiel comme la nourriture, les médicaments et les vêtements.

Aucune famille américaine ne devrait être obligée de faire ce choix, alors quelles sont les options de secours?

Eh bien, il vaut la peine de noter que les prix du gaz sont en hausse en grande partie parce que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a accepté de resserrer sa production en novembre dernier. Ils ont prétendu que c’était “pour assurer des prix stables du pétrole” et pour réduire l’excès de produit sur le marché. En réalité, cela s’est traduit par une augmentation constante du coût du pétrole.

Notamment, le président Donald Trump a indiqué qu’il croit que l’OPEP fait monter les prix en réduisant la production – tweeting les prix élevés actuels “ne seront pas acceptés!” L’implication: les pays de l’OPEP ont besoin de pomper plus de pétrole pour répondre à la demande du marché mondial et réduire le coût global du pétrole.

La bonne nouvelle? Les membres de l’OPEP doivent se rencontrer à Vienne la semaine prochaine pour discuter de l’augmentation de la production pétrolière. Bien sûr, il n’y a aucune garantie que l’OPEP tiendra compte de la réprimande de Twitter de Trump. Et s’ils ne le font pas, le Congrès doit agir pour fournir des secours aux familles à faible revenu. Actuellement, il n’y a pas de programme fédéral pour aider les prix de l’essence, mais il y a un modèle que le Congrès pourrait suivre pour créer un tel programme.

Le Programme d’aide à l’énergie domestique à faible revenu (LIHEAP) aide les familles pauvres à payer leurs factures de chauffage et de climatisation, notamment en raison de l’augmentation du prix du pétrole. LIHEAP fournit des subventions de formule aux Etats pour fournir une assistance directe à environ six millions de familles pauvres.

Un programme similaire d’aide aux familles pauvres pendant les périodes de prix élevés de l’essence serait un soulagement bienvenu. Et pour rationaliser le processus, le programme pourrait fournir un financement directement aux familles qui sont déjà inscrites à d’autres programmes de services sociaux clés comme LIHEAP, Supplemental Assistance Nutrition Program (SNAP ou plus communément appelé Food Stamps), ou Women, Infant and Enfants (WIC) programme.

Suivez l’avis de CNN

Il est important de garder à l’esprit – surtout ceux d’entre nous pour qui 46 centimes ne sont pas un gros problème – qu’il y a deux Amériques: une pour ceux qui peuvent absorber des hausses de prix avec peu de changements de style de vie payer chaque mois.

Environ un Américain sur quatre vit dans cette deuxième version du pays. Ces Américains sont des aides-infirmiers, des travailleurs des services, des commis de magasin et des parents célibataires qui travaillent deux fois pour joindre les deux bouts. Ils sont aussi des grands-parents qui comptent sur la sécurité sociale pour payer leurs factures et les Américains handicapés et les anciens combattants incapables de retourner au travail.

Il n’y a pas de solution parfaite au problème de la hausse des factures de gaz. Mais les familles pauvres ne devraient pas s’attendre à couvrir les coûts supplémentaires. Le gouvernement doit intervenir, au besoin, pour aider.