Le groupe Man envisage de riches opportunités chinoises

Luke Ellis, PDG de Man Group Plc. [Photo / VCG]

Man Group Plc, l’une des plus grandes sociétés de gestion de placements actives au monde, accélère le rythme d’émission de nouveaux fonds en Chine, bénéficiant de l’ouverture accrue du secteur financier national, selon son PDG.

“Je pense que l’ouverture du marché financier chinois au cours des cinq dernières années a été remarquable, et nous sommes toujours heureux de saisir davantage d’opportunités”, a déclaré Luke Ellis, PDG de Man Group Plc.

“Nous sommes très fiers d’être le premier gestionnaire de fonds de sociétés en commandite canadien qualifié et maintenant un gestionnaire de fonds d’investissement privé en valeurs mobilières.”

Le groupe Man dispose de 112,7 milliards de dollars de fonds sous gestion et a ouvert son bureau en Chine en 2009. En 2013, l’entreprise a été incluse dans la première cohorte de gestionnaires d’investissement alternatifs dans le cadre du programme QDLP.

Depuis septembre dernier, Man Group est l’un des premiers gestionnaires privés de fonds d’investissement en valeurs mobilières en Chine, grâce à son entreprise entièrement détenue par des étrangers, qualifiée pour lever des fonds en Chine et vendre des produits onshore à des clients chinois.

La société basée à Londres a lancé son premier fonds onshore appelé AHL China CTA en décembre et a financé environ 7 milliards de yuans (1,09 milliard de dollars). Géré par l’équipe d’investissement de Man Group basée à Shanghai, le fonds s’est d’abord concentré sur des contrats à terme cotés incluant les matières premières agricoles, les matières premières industrielles, les obligations, les métaux et les indices énergétiques et boursiers.

Li Yifei, président de Man Group China, a déclaré que l’envergure du fonds continuerait de croître et que de nouvelles catégories d’investissement, telles que les contrats à terme sur le pétrole brut, augmenteraient.

Man Group vient d’enregistrer son deuxième fonds onshore la semaine dernière, en se concentrant sur le marché chinois des actions.

“Nous avons 30 ans d’expérience dans la gestion quantitative des meilleures actions, et nous sommes en mesure d’adapter des modèles quantitatifs à de nouveaux marchés comme la Chine”, a déclaré M. Ellis.

Il a dit que la Chine avait un grand potentiel car c’est l’un des marchés les plus liquides du monde, et si le marché chinois de la gestion d’actifs continue de se développer et que l’environnement réglementaire s’améliore, leurs activités chinoises connaîtront la plus forte hausse.

Selon un rapport publié conjointement par China Merchants Bank et Bain & amp; Co, le nombre d’individus fortunés du continent – ceux avec des actifs investissables de plus de 10 millions de yuans (1,5 million de dollars) – 1,58 millions en 2016, un taux de croissance annuel composé de 23 pour cent de 2014. Les actifs investissables des gens riches en 2017 totaliserait 188 trillions de yuans.

“Dans les cinq à dix prochaines années, nous espérons développer notre activité de manière significative pour fournir des rendements de haute qualité et fournir de bons services à nos clients grâce à un mélange de produits internationaux aux clients chinois et de marchés chinois à des clients internationaux”. .

Ellis a déclaré que Man Group avait une croissance et des bénéfices à deux chiffres en Chine, et qu’ils souhaitaient surperformer leurs concurrents.

La Chine a ouvert son secteur de la gestion d’actifs à des acteurs internationaux en 2016 en leur permettant de créer des entreprises à capitaux entièrement étrangers afin de lever des fonds onshore et d’investir sur le marché des valeurs mobilières de la partie continentale. Auparavant, ils ne pouvaient accéder au marché qu’en détenant une participation minoritaire dans une coentreprise avec un partenaire local.

Jusqu’à présent, 10 gestionnaires d’actifs étrangers, dont Man Group, Fidelity International, BlackRock et UBS, se sont enregistrés avec succès en tant que gestionnaires privés de fonds d’investissement en valeurs mobilières, selon l’Association de gestion d’actifs de Chine.