Ça commence: Aurora Cannabis annonce que ses ventes du deuxième trimestre seront légères

L’industrie de la marijuana vient de connaître une année incroyable au cours de laquelle elle a acquis une validité sans précédent.

Il y avait aussi des nouvelles positives aux États-Unis et dans divers pays du monde.

Malheureusement, cette année décisive n’a pas été couronnée de succès pour les investisseurs en marijuana.

Source de l’image: Getty Images.

La saison des résultats est moins bonne que prévu pour le stock

Le mardi matin, le 8 janvierAurora Cannabis(NYSE: ACB) est devenu le premier stock de marijuana à émettre des recommandations de vente dans un environnement post-légalisation.

Selon le communiqué de presse publié au début de la matinée, le chiffre d’affaires de la société se situerait entre 50 millions de dollars canadiens et 55 millions de dollars canadiens au deuxième trimestre de son exercice.

Il est à noter qu’Aurora compte maintenant 71 000 patients enregistrés au Canada et fonctionne à un rythme de 100 000 kilogrammes par an à la fin de l’année civile 2018. Elle prévoit maintenant augmenter son taux de traitement annuel à 150 000 kilogrammes d’ici la fin de son exercice.

Mais le gros problème avec ces perspectives est que Wall Street recherchait un chiffre d’affaires de 67,4 millions de dollars, les estimations des analystes allant de 60 à 75 millions de dollars.

Alors que la demande est aussi forte, comment le plus gros producteur projeté au Canada sent-il si mal sur terre?

Source de l’image: Getty Images.

Cinq raisons pour lesquelles les actions en pot vont décevoir ce trimestre

Pour commencer, et pour laisser un peu de marge de manœuvre à Aurora, Wall Street n’a vraiment aucune idée de ce à quoi s’attendre des stocks de pot dans le trimestre qui vient de s’achever.

Deuxièmement, n’oubliez pas que beaucoup de ces producteurs de cannabis sont encore dans des mois, voire des années, de l’achèvement de leurs projets d’extension de capacité.

Troisièmement, et pour aggraver les choses, la bureaucratie réglementaire exacerbe les pénuries de pot dans certaines provinces.

Quatrièmement, blâmez le marché noir.

Source de l’image: Getty Images.

Enfin, les options de consommation alternatives sont encore limitées.

Ces cinq points illustrent les raisons pour lesquelles Aurora Cannabis a manqué la cible au deuxième trimestre 2019 et pourquoi d’autres producteurs pourraient suivre son exemple.