Le point sur les obligations d’État de Tradeweb – septembre 2018

Une vente massive sur les marchés des obligations d’État a eu lieu en septembre, dans un contexte de décisions étroitement surveillées par les banques centrales. Sur les 18 rendements obligataires de référence examinés chaque mois par Tradeweb, 15 ont enregistré une hausse et 13 une augmentation à deux chiffres.

La Réserve fédérale américaine a continué de normaliser sa politique monétaire, ramenant l’objectif des fonds fédéraux à 2,0-2,25%. Le rendement moyen des bons du Trésor à 10 ans a clôturé le mois en hausse de 20 points de base, à 3,06%. Sa contrepartie canadienne a également progressé de 20 points de base, terminant à 2,43%. La Banque du Canada a laissé ses taux inchangés le 5 septembre, après une hausse de 25 points de base lors de sa précédente réunion.

De même, la Banque centrale européenne a maintenu son principal taux directeur à 0% et a réaffirmé son intention de le maintenir à un niveau bas jusqu’à l’été 2019, tout en réduisant les achats d’actifs et en mettant probablement fin à tous en décembre. Les rendements moyens à 10 ans de l’Autriche, de la Belgique, de la France et de l’Irlande ont tous progressé à deux chiffres, tandis que ceux du Bund allemand à 10 ans ont augmenté de près de 15 points de base pour clôturer le mois de septembre à 0,48%.

Dans le cadre des négociations en cours sur le Brexit, la Banque d’Angleterre a également laissé les taux inchangés à 0,75%, après la hausse de 0,5% enregistrée en août. Au Royaume-Uni, le rendement Gilt à 10 ans a progressé de près de 15 points de base pour clôturer le mois à 1,58%. Son équivalent suédois a également augmenté de près de 14 points de base pour s’établir à 0,63%. À l’instar de la BCE et du BOE, la Riksbank a maintenu son taux directeur à -0,5% depuis le début de 2016, mais a indiqué qu’elle pourrait augmenter le taux repo en décembre ou en février.

Toutefois, le rendement moyen des obligations à 10 ans de la Finlande a enregistré la plus forte augmentation globale de 27 points de base sur le mois, clôturant à 0,73%. L’agence de notation S & amp; P a maintenu la note AA + du pays, citant des perspectives économiques stables.

Au Portugal, le rendement des obligations d’État à 10 ans a chuté de près de quatre points de base, à 1,88%. Les rendements à moyen terme des emprunts à 10 ans italiens et grecs ont encore reculé d’environ 9 et 22 points de base pour s’établir à 3,14% et 4,15%, respectivement, fin septembre. Le gouvernement nouvellement formé en Italie a négocié avec acharnement des plans budgétaires avec la Commission européenne au cours du mois. L’activité sur les obligations d’État italiennes a fortement progressé sur Tradeweb le dernier jour de bourse de septembre, représentant un volume exécuté d’environ 5,5 milliards d’euros.

Dans la région Asie-Pacifique, la Reserve Bank of Australia a maintenu ses taux à un niveau sans précédent de 1,50% pour le vingt-cinquième mois consécutif. Le rendement moyen du titre australien à 10 ans a grimpé de 19 points de base pour atteindre 2,67%. Au Japon, les rendements des emprunts publics à 10 ans ont clôturé le mois de septembre à 0,12%, leur plus haut niveau depuis janvier 2016.