Le ministère de l’Agriculture versera 4,7 milliards de dollars aux agriculteurs touchés par la guerre commerciale

Le 4 septembre, le ministère de l’Agriculture acceptera les demandes des agriculteurs qui produisent du maïs, du coton, des produits laitiers, des porcs, du sorgho, du soja et des produits du blé frappés par des représailles après que les États-Unis ont imposé une taxe de 34 milliards de dollars sur les importations chinoises. Le mois dernier, le fermier Terry Davidson a traversé ses champs de soja à Harvard, en Illinois.

Le ministère de l’Agriculture versera 4,7 milliards de dollars aux agriculteurs qui cultivent le soja, le coton et d’autres produits frappés par les tarifs douaniers dans la guerre commerciale intransigeante de l’administration Trump avec la Chine, annonçant le premier lot de paiements provenant d’une aide gouvernementale de 12 milliards de dollars.

À partir de mardi 4 septembre prochain, l’agence recevra les demandes des agriculteurs qui produisent du maïs, du coton, des produits laitiers, des porcs, du sorgho, du soja et du blé, produits visés par les représailles chinoises. milliards de dollars d’importations chinoises.

La plus grande partie de l’argent – plus de 3,6 milliards de dollars – ira aux producteurs de soja. La Chine a été le premier marché d’exportation du soja américain en achetant près d’un tiers de toutes les fèves de soja américaines.

“Nos agriculteurs travaillent dur et sont les plus productifs du monde, et nous visons à les protéger”, a déclaré le secrétaire à l’Agriculture, Sonny Perdue, annonçant le plan de paiement.

Les prix du soja ont baissé cet été – un processus qui a commencé avant même que les États-Unis et la Chine se rencontrent avec les droits de douane au début du mois de juillet.

“Cela donnera un véritable coup de fouet à nos producteurs, qui ont vu les prix du soja chuter d’environ 2 dollars le boisseau, soit 20 pour cent”, a déclaré le président de l’Association américaine du soja, John Heisdorffer.

M. Heisdorffer a ajouté que les agriculteurs qui n’avaient pas signé de contrat avant leur récolte pourraient se retrouver dans une situation où leur capacité à payer pour la saison des semis de l’année prochaine serait insuffisante.

Un autre groupe d’agriculteurs, la Minnesota Soybean Growers Association, a accueilli favorablement la nouvelle de l’aide financière, alors même qu’elle exhortait le président Trump à mettre fin à la guerre commerciale.

“Actuellement, les agriculteurs souffrent et cette aide permettra un sursis momentané”, a déclaré le président de la MSGA, Michael Petefish. “Malheureusement, si cette guerre commerciale se prolonge encore, ce paquet d’aide ressemblera moins à un pansement, plus comme un rappel des relations commerciales que nous avons perdues et que nous devons reconstruire”.

Le versement du gouvernement a été vivement critiqué lors de son annonce le mois dernier, les agriculteurs et les autres républicains du président Trump affirmant que l’administration payait des milliards en réponse à un problème qu’elle avait créé.

Comme l’a rapporté Brian Naylor en juillet, les législateurs au Congrès n’étaient pas tenus de voter sur le plan de secours aux agriculteurs d’un milliard de dollars – un vote qui aurait pu avoir des retombées négatives, avec des élections de mi-mandat en novembre.

Au lieu de cela, Naylor a déclaré: “Les responsables affirment qu’ils utiliseront un programme de la Dépression, la Commodity Credit Corporation, pour obtenir de l’argent du Trésor américain et qu’ils n’auront pas besoin de demander le financement au Congrès.”

Le principal programme d’aide au sein de la Commodity Credit Corporation est intitulé Programme de facilitation du marché. Il est destiné aux agriculteurs dont le revenu brut moyen ajusté au cours des trois dernières années était inférieur à 900 000 dollars.

Parmi les autres mesures de secours figurent le programme d’achat et de distribution de produits alimentaires, qui permettra d’acheter les excédents du commerce réduit et le programme de promotion du commerce, afin de rechercher de nouveaux marchés d’exportation pour les agriculteurs américains.

En annonçant des détails sur le programme d’aide, le secrétaire Perdue a déclaré que l’effort fédéral “permet au président de conclure des accords commerciaux durables au bénéfice de toute notre économie”.