Les stocks de gros de juin aux États-Unis ont été révisés à la hausse

WASHINGTON (Reuters) – Les stocks de gros aux États-Unis ont légèrement progressé en juin par rapport à juin, les ventes ayant enregistré leur plus forte baisse en cinq mois.

Le département du Commerce a déclaré jeudi que les stocks de gros avaient légèrement progressé de 0,1% au lieu de rester inchangés, comme l’avait annoncé le mois dernier. Les stocks des grossistes ont augmenté de 0,3% en mai. Ils ont augmenté de 5,1% en glissement annuel en juin.

La composante des stocks de gros qui entre dans le calcul du produit intérieur brut – les stocks de gros hors automobiles – a augmenté de 0,2% en juin.

Il y a eu une liquidation des stocks au deuxième trimestre. En conséquence, les stocks ont soustrait un point de pourcentage complet du produit intérieur brut au trimestre d’avril-juin. L’économie a progressé à un taux annualisé de 4,1% au cours de cette période, le plus rapide depuis près de quatre ans.

Dans un contexte de forte demande intérieure, les entreprises devraient stimuler les stocks de biens, ce qui devrait soutenir la production dans les usines. Les économistes prévoient une contribution significative de l’accumulation des stocks à la croissance du PIB au troisième trimestre.

En juin, les stocks d’automobiles de gros ont diminué de 1,2% après avoir reculé de 1,5% en mai. Les stocks de machines ont augmenté de 0,8% après la hausse de 1,7% enregistrée en mai. Les stocks de produits agricoles ont chuté de 6,5% après avoir reculé de 2,6% en mai.

Les ventes des grossistes ont fléchi de 0,1% en juin, la plus forte baisse depuis janvier, après un bond de 2,1% en mai. Au rythme des ventes de juin, il faudrait 1,25 mois aux grossistes pour vider les rayons, sans changement par rapport à mai.

(Reportage par Lucia Mutikani, édité par Andrea Ricci)