La Turquie se rapproche du point de non retour alors que la crise de la lire se propage au système bancaire

L’effondrement de la lire turque est un désastre pour les entreprises aux prises avec des dettes en dollars

Les banques turques sont dangereusement tributaires de la dette extérieure à court terme et risquent de connaître une crise majeure à moins que des mesures drastiques ne soient prises pour stabiliser la baisse de la livre turque.

Le président Recep Tayyip Erdogan a refusé d’accepter les mesures d’austérité ou de faire appel au Fonds monétaire international pour rétablir la crédibilité, retombant sur une rhétorique provocante alors que la crise financière menace de se métastaser.

La devise s’est affaiblie à un creux record de 5,57 dollars pour un dollar, chutant sur 5pc jeudi lors d’une déroute de la capitulation. La lire a perdu 37pc depuis la fin février. C’est un choc brutal pour les entreprises avec 220 milliards de dollars (170 milliards de livres sterling) de dette en devises.

Le dernier drame fait suite à l’échec des pourparlers à Washington ….