Viva Energy débute sur la bourse australienne en dessous du prix d’émission

MELBOURNE, 13 juillet (Reuters) – Les parts de raffineur et de distributeur de pétrole Viva Energy ont débuté vendredi avec une décote de 3% par rapport à leur prix d’émission dans le premier appel public à l’épargne australien en près de quatre ans.

L’action a ouvert à 2,43 dollars australiens, en deçà du prix d’émission de 2,50 dollars australiens après que ses propriétaires, emmenés par le négociant mondial en énergie Vitol, ont levé 2,65 milliards de dollars australiens (soit 1,96 milliard d’euros) pour vendre 55% de la société.

Le prix du flotteur se situait en bas de la fourchette des enchères à 13,1 fois le bénéfice net prévu pour l’année jusqu’en juin 2019, un léger rabais par rapport à Caltex Australia Ltd. Caltex se négociait également vendredi, en baisse de 0,2%.

Vitol et ses partenaires non identifiés ont construit Viva Energy après avoir acheté l’ancienne raffinerie de Royal Dutch Shell à Geelong près de Melbourne et ses stations-service en Australie pour 2,6 milliards de dollars en 2014.

Depuis lors, ils ont dépensé plus d’un milliard de dollars australiens pour améliorer leurs activités, notamment en achetant les carburants Shell de Shell, en élargissant son réseau de stations-service et en acquérant une participation de 50% dans Liberty Oil.

L’introduction en bourse a été réalisée par Bank of America, Merrill Lynch, Deutsche Bank et UBS.