Le rachat du PBTF de 430 millions de dollars et plus de Gidrostroy ajoute 100 000 tonnes de quotas de goberge

L’île de Sakhaline, une société contrôlée par le propriétaire du groupe russe de pêche et de traitement Gidrostroy, a conclu un accord pour la base de chalutage Preobrazhenskaya (PBTF), selon des informations parues dans les médias russes.

Selon différents rapports de presse russes, l’île de Sakhaline, qui appartient à Alexandre Verkhovsky, qui contrôle Gidrostroy, a signé un accord pour 96,38% des parts de PBTF. La transaction aurait été conclue le 5 juillet.

AUTEUR Nouvelles Undercurrent
PUBLIÉ 8 novembre 2017

Les dirigeants de Gidrostroy et du PBTF n’étaient pas immédiatement disponibles pour commenter.

Aucun prix de transaction n’a été donné, maisKommersanta donné un niveau de 430 millions de dollars etRBCun chiffre de 600 millions de dollars. Un prix de 26,50 milliards de roubles (actuellement 423 millions de dollars) a été présenté comme une évaluation du PBTF à la fin de 2016, lorsque les rumeurs de l’accord sont apparues.

Les anciens propriétaires du PBTF étaient Irina Gerasimenko et Olga Kravchenko, respectivement épouse et sœur d’Oleg Kozhemyako, gouverneur de la région de Sakhaline. Nikita Kozhemyako, fils du gouverneur, était également parmi les actionnaires de PBTF. Verkhovsky est un ancien sénateur de la région de Sakhaline.

Le PBTF compte 12 navires de pêche, deux navires de transport, une usine de traitement, une base de réparation de navires et une ferme aquacole. Le PBTF contrôle environ 100 000 tonnes de goberge et près de 30 000 t de hareng du Pacifique, ainsi que de plus petites exploitations de crevettes et de coquillages.

L’accord prend Gidrostroy devant Russian Fishery Company (RFC) en tant que deuxième détenteur de quota en Russie. SelonKommersant, Gidrostroy avait 250 000-270 000 t avant la transaction, derrière Norebo Holding avec environ 440 000 t et RFC avec 342 000 t.

L’accord intervient alors que Rosrybolovstvo, le ministère russe des Pêches, va renouveler les licences pour les 15 prochaines années.

Le PBTF a dégagé un bénéfice net de 243 millions de RUB en 2017, contre 1,01 milliard de RUB en 2016, en raison de la baisse des prix de la goberge l’année dernière. Cependant, les prix se sont considérablement redressés en 2018.

Les prix plus élevés, le processus de licence de Rosrybolovstvo, et le programme de quotas d’investissement en Russie – où des droits de pêche supplémentaires sont accordés aux entreprises construisant de nouveaux navires et usines – devraient provoquer davantage de consolidation à l’avenir, selon des sources.

L’accord de Gidrostroy pour PBTF est le dernier d’une série de transactions au cours des dernières années.

En octobre dernier, Okeanrybflot, l’une des plus grandes sociétés de pêche de Russie, a conclu un accord pour acquérir deux sociétés liées avec des quotas de goberge et de hareng et des navires pour environ 60 millions de dollars, selon un rapport deKommersant.

Okeanrybflot, basé au Kamtchatka, dans l’Extrême-Orient russe, a signé un accord pour Dalintorg et Lights of the East, deux sociétés contrôlées par Ruslan Kondratov, un homme d’affaires et ancien politicien ayant des intérêts dans le charbon et la pêche.

En mars dernier, les propriétaires de RFC ont signé un accord pour acquérir une participation majoritaire dans une filiale de Dalmoreproduct qui contrôle le quota de goberge et de hareng.

À l’époque, un porte-parole de RFC a confirmé que ses propriétaires avaient conclu un accord pour acheter DMP-RM auprès de Dalmoreproduct, un groupe de pêche diversifié de poissons blancs, de pélagiques et de crabes contrôlé par l’homme d’affaires américain Dmitry Dremlyuga.

DMP-RM, qui possède trois navires, 61 000 tonnes de goberge et 12 000 tonnes de quota de hareng, “a été rachetée par nos actionnaires”, a déclaré Ilya Vlasenko, le porte-parole du RFC.