Les rachats définis pour l’enregistrement, mais les gains de partage ne correspondent pas

Les sociétés du S & P 500 sont en bonne voie de racheter jusqu’à 800 milliards de dollars d’actions cette année – un total qui dépasserait le record de 2007, écrit Michael Wursthorn dans leWSJ.

Toutefois, 57% de ces sociétés sont en retard sur la progression de 3,2% de S & P 500 en 2018 – le sous-rendement le plus élevé depuis 2008. L’indice S & P 500 BuyBack – qui suit la performance des 100 plus grands racheteurs d’actions – est seulement 1,3% depuis le début de l’année.

Il faut se demander si les dirigeants d’entreprise achètent à un niveau élevé, tout comme lors de la dernière année record de 2007.

Parmi les rachetables importants cette année ne voyant pas un très bon retour sur investissement: Oracle (NYSE: ORCL), McDonald (NYSE: MCD), Bank of America (NYSE: BAC) et JPMorgan (NYSE: JPM).

FNB liés au rachat: PKW, SYLD, TTFS, SPYB, TTAC