L’écart commercial du Canada augmente à mesure que les importations augmentent et les exportations diminuent

Le déficit commercial du Canada en mai est passé de 1,86 milliard de dollars en avril à 2,77 milliards de dollars en raison d’une forte hausse des importations d’avions de ligne et d’essence alors que les exportations ont légèrement diminué, a annoncé vendredi Statistique Canada.

Les analystes d’un sondage Reuters avaient prédit un déficit de 2,05 milliards de dollars. Le Canada n’a enregistré que deux excédents commerciaux mensuels depuis octobre 2014.

Les importations ont augmenté de 1,7%, en raison d’une hausse de 17,7% des livraisons d’aéronefs et d’autres équipements et pièces de transport. La plus grande partie de la hausse est attribuable à la livraison de plusieurs avions de ligne en provenance des États-Unis.

Les importations de produits pétroliers raffinés ont augmenté de 13,9%, principalement en raison de la hausse de la demande d’essence. Un certain nombre de raffineries canadiennes ont été temporairement fermées en mai.

Les exportations ont reculé de 0,1 pour cent, les livraisons de véhicules automobiles et de pièces ayant chuté de 3,6 pour cent, en raison d’une interruption de l’approvisionnement en pièces automobiles provenant d’une usine aux États-Unis.

Les États-Unis ont absorbé 74,2% de toutes les exportations de marchandises canadiennes en mai. Les exportations vers les États-Unis ont fléchi de 0,2 pour cent tandis que les importations augmentaient de 1,0 pour cent. En conséquence, l’excédent commercial avec les États-Unis est passé de 3,69 milliards de dollars en avril à 3,29 milliards de dollars en mai.