Israël à vendre 40 PCT son service postal

JERUSALEM, 2 juillet (Reuters) – Israël envisage de vendre 40% de ses services postaux publics à l’Etat en faisant appel à un investisseur privé et en cotant les actions de la Bourse de Tel Aviv, a annoncé lundi le ministère des Finances.

Un comité ministériel a approuvé la vente de 20% d’Israel Post Co à un investisseur stratégique en Israël ou à l’étranger. Dans un deuxième temps, deux ans plus tard, il offrira 20% de la société au public, avec des actions à échanger à Tel Aviv, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Après des années de mauvaise performance, Israël Post a procédé à une réorganisation majeure, y compris en changeant sa gamme de centres de livraison et en réduisant ses effectifs.

Le gouvernement espère que la participation de l’entreprise privée permettra d’améliorer encore les opérations.

“L’annonce aidera à rendre l’entreprise plus transparente, efficace et rentable à long terme”, a déclaré le ministère.

L’investisseur stratégique, qui doit s’engager à détenir les actions pendant sept ans, aura une influence dans le choix de la direction de l’entreprise. Si le gouvernement ne parvient pas à trouver un investisseur, il pourrait alors offrir l’intégralité de la participation de 40 pour cent au public.

Tous ensemble, il s’attend à ce que les changements améliorent les résultats d’Israel Post par des dizaines de millions de shekels par an.

(1 $ = 3,6597 shekels)