Fitch affirme 5 IDR des banques indiennes à ‘BBB-‘; Downgrade VR de SBI et BoB

© Reuters. Fitch affirme 5 IDR des banques indiennes à ‘BBB-‘; Downgrade VR de SBI et BoB

(La déclaration suivante a été publiée par l’agence de notation) Fitch Ratings-Singapour / Mumbai-13 juin: Fitch Ratings a confirmé les notations de défaut d’émetteurs à long terme «BBB» des cinq banques indiennes suivantes: State Bank of India ( NS: SBI), Banque de Baroda (BoB), Banque de Baroda (Nouvelle-Zélande) Limitée (BoB NZ), Banque Canara (NS: CNBK) (Canara) et Bank of India (NS: BOI) (BoI). Les perspectives sont stables. Dans le même temps, Fitch a abaissé d’un cran la note de viabilité de SBI et BoB à «bb +» et «bb», reflétant leur profil de risque intrinsèque affaibli en raison de l’effet négatif de la qualité des actifs bénéfice sur leur capital. Les coussins de fonds propres des banques semblent également plus vulnérables aux chocs modérés. Une liste complète des actions de notation est à la fin de ce commentaire. Fitch a une perspective sectorielle négative sur les banques indiennes. Le nouveau cadre réglementaire des prêts non performants qui a accéléré la reconnaissance des prêts irrécouvrables fait partie d’un assainissement qui devrait améliorer la santé du secteur à long terme. Cependant, les lourdes pertes et l’érosion des capitaux déclarées par les banques indiennes au cours de l’exercice clos en mars 2018 (FY18) renforcent notre conviction que la capitalisation du secteur restera faible à moins que les autorités ne fournissent plus de capitaux que les 11 milliards de dollars US budgétisés. capital provenant de sources externes. Dix-neuf des 21 banques d’État de l’Inde ont déclaré des pertes au cours de l’exercice fiscal 18, annulant de manière cumulative la quasi-totalité des injections de capital de 13 milliards de dollars du gouvernement au cours de l’année. Onze banques ont déclaré des ratios d’actions ordinaires de catégorie 1 (CET1) qui sont restés en deçà de l’exigence de 8% pour la phase finale de la migration de capitaux de Bâle III. Nous prévoyons que la production interne de capital restera faible, même si de nombreuses banques d’État devraient pouvoir se remettre de pertes subies au cours de l’exercice 19. Les coûts de crédit, qui ont atteint 4,3% en moyenne des prêts accordés par les banques publiques (exercice 2017: 2,5%), devraient se modérer, mais les provisions vieillissantes, le dérapage des portefeuilles et les mauvaises perspectives de croissance limitent la hausse. Plus positivement, les ratios NPL sectoriels (banques d’État: 14,5%, système: 12,1%) sont plus proches de ce que nous considérons comme une reconnaissance totale des problèmes hérités et la couverture des provisions s’est améliorée. Il est également possible de réduire les créances improductives absolues si certains des 40 grands comptes NPL dans les tribunaux de l’insolvabilité – qui représentent 40% – 50% des actions NPL – sont résolus au cours de l’exercice 19, bien que le risque de délais légaux subsiste. Les positions de financement et de liquidité solides et résilientes des banques indiennes demeurent intactes. La croissance des dépôts a ralenti depuis la démonétisation, mais la confiance des déposants reste élevée en raison de la propriété par les gouvernements des banques d’État. Cela est évident dans la composition des dépôts de détail des banques, qui dépasse généralement 80%. Les IDR à long terme de SBI, BoB, Canara et BoI sont influencés par leurs cotes de support de ‘2’ et les niveaux de notation de support de ‘BBB-‘. Les notations de support et les notations de support reflètent les attentes de Fitch selon lesquelles les banques recevront probablement un soutien gouvernemental extraordinaire, si nécessaire, en raison de leur importance systémique élevée et de la participation majoritaire du gouvernement. BoB NZ est une filiale à 100% de BoB et son IDR est motivé par une forte probabilité de soutien de sa société mère et, en fin de compte, du gouvernement indien. Cette vision est basée sur la forte intégration entre les deux entités et la très petite taille de BoB NZ par rapport à la société mère, ce qui rend le support potentiel gérable pour BoB. Les perspectives stables sur les IDR des cinq banques reflètent des perspectives stables sur l’IDR «BBB-» de l’Inde. VIABILITÉ SBI La rétrogradation d’un cran de la VR de SBI à ‘bb +’ de ‘bbb-‘ reflète la capitalisation de base vulnérable de la banque de ses problèmes de qualité d’actifs prolongés et de ses faibles bénéfices. Son ratio CET1 a légèrement baissé à 9,7% en 18, sa perte nette – la première depuis de nombreuses décennies – ayant en partie contrebalancé la levée de nouveaux capitaux de 2,3 milliards USD sur l’année (6,7% des capitaux propres consolidés de l’exercice 2017) et les fonds publics. Nous croyons que plus de capital frais est nécessaire pour la croissance et pour gérer le stress accru de bilan. Le ratio des créances improductives de SBI a encore progressé pour atteindre 11% – en ligne avec le secteur – tandis que son NPL / Fitch Core Capital net a dépassé 50%. Les deux ratios sont meilleurs que dans la plupart des banques du secteur public, mais ils augmentent le risque de capitalisation de base. Cela dit, Fitch a tenu compte de la flexibilité supérieure du capital de la banque et la probabilité d’un rebond des bénéfices est plus élevée que pour la plupart des pairs. Les recouvrements et la réduction des stocks de NPL pourraient également être supérieurs aux attentes actuelles de Fitch si la dynamique de résolution des créances improductives à long terme se poursuit tout au long de l’exercice 19.

La RV reflète également la forte franchise de dépôt de SBI, qui découle de sa taille et de sa portée, ainsi que des liens étroits avec le gouvernement. Cela se traduit par une confiance élevée des déposants et une part toujours importante des affaires gouvernementales. BoB La rétrogradation à un cran du VR de BoB à ‘bb’ de ‘bb +’ reflète la pression croissante sur sa position de capital d’une faiblesse financière prolongée en termes de créances improductives et de bénéfices. Son ratio CET1, de 9,2%, s’est légèrement amélioré malgré les pertes et est supérieur à celui de la plupart des pays d’appartenance publique. Cependant, son ratio de créances improductives a bondi à 12,3%, conduisant à une détérioration du ratio NPL / Fitch Core Capital net à plus de 60%, malgré une meilleure couverture des provisions de 58%. Le portefeuille de prêts de la liste de surveillance de la banque est d’environ 2% et peut ajouter à la pression de la qualité des actifs si la résolution des prêts improductifs ralentit. Fitch pense que la flexibilité du capital de BoB est meilleure que celle de nombreux pairs du secteur public, mais la banque n’a pas mobilisé de nouveaux capitaux, ce qui entraîne une stagnation des niveaux de capital dans un contexte de stress croissant. Ses chances de rebondir sont meilleures que celles de nombreux pairs appartenant à l’État, mais la banque aurait probablement besoin de nouveaux capitaux importants et d’injections gouvernementales si elle veut atteindre ses objectifs de croissance et atténuer le stress lié au bilan. BoB a déclaré un rendement négatif sur les actifs de -0,4% au cours de l’EF18; quoique ce soit mieux que pour la plupart des banques d’État. Le financement a été solide, avec un ratio de dépôts intérieurs à faible coût d’environ 40% reflétant les liens entre le gouvernement et la grande franchise de BoB. Son ratio prêts / dépôts s’est nettement amélioré par rapport à l’année précédente et était inférieur à 80% au cours de l’exercice fiscal18. La VR de Canbara Canara reflète l’amélioration de 60 points de base de son ratio CET1 à 9,5% en FY18, soutenue par des fonds propres supplémentaires par rapport à ceux injectés par le gouvernement et une meilleure densité de risque mesurée par les actifs pondérés en fonction du risque. Cela a compensé quelque peu la détérioration de son ratio de créances improductives brutes à 11,9%, contre 9,4% en 2016, et une deuxième année de pertes, avec un rendement des actifs de -0,7%. Nous prévoyons que la banque mobilisera des capitaux propres supplémentaires de 50 milliards d’INR au cours de l’exercice 19 (14% des fonds propres de l’exercice fiscal 2011), ce qui devrait permettre d’amortir davantage la couverture spécifique de 40%. Nous prévoyons que les bénéfices de Canara se redresseront modérément au cours de l’exercice 19, en raison de la baisse des coûts de crédit et de la croissance des prêts. Néanmoins, les pressions à court terme vont probablement persister, car les coûts du crédit resteront élevés en raison des créances improductives vieillissantes et du glissement progressif. Canara détient près de 30% de son encours de NPL en circulation dans les grands pools NPL en attente de résolution. La banque peut réduire son solde NPL absolu, si la dynamique de résolution des prêts non performants est maintenue, bien que ce ne soit pas notre cas de base. Cependant, nous nous attendons à ce que son ratio brut des créances improductives s’améliore légèrement en raison de l’effet combiné d’un glissement moindre et d’une croissance plus élevée. Le financement de la banque a été stable et son taux de dépôt à faible coût s’est amélioré; réduire les coûts de financement. Sa participation majoritaire dans l’État, sa franchise solide et sa vaste portée sont des facteurs clés qui sous-tendent le financement. La VR de BoI BoI se situe à l’extrémité inférieure des grandes banques du secteur public et reflète sa faible position financière, comme en témoignent trois années de pertes consécutives et un bond significatif de son taux brut de créances improductives à 16,6% en 18. BoI est sous le cadre correctif rapide de la banque centrale; son ratio CET1 de 7,9% est légèrement inférieur au minimum de 8,0% requis pour l’exercice 19, et son ratio de fonds propres net NPL / Fitch de 117% implique un risque supplémentaire de baisse du capital de base si les pertes dépassent les provisions en cours. Fitch s’attend à ce que les coûts du crédit diminuent modérément au cours de l’exercice 19, contre 4% des prêts observés au cours de l’exercice fiscal18. Cependant, les perspectives de croissance de BoI sont faibles et, sans une augmentation adéquate des revenus, ses résultats financiers devraient rester faibles. La flexibilité du capital de la banque est plus faible que celle de ses pairs et elle n’a pas bénéficié d’injections adéquates de capitaux publics, laissant sa capitalisation susceptible de subir d’autres pertes de crédit en raison de son large portefeuille de prêts vulnérables par rapport à ses pairs. Le financement est stable et positif au milieu de la détérioration financière constatée à la banque. Son taux de dépôt domestique à faible coût rapporté était de 40% en 18. DETTE SENIOR Les notations de dette senior de SBI, BoB, BoI et Canara sont au même niveau que leurs IDR car les dettes représentent des obligations non garanties et non subordonnées des banques. SENSIBILITÉS DE NOTATION IDRS ET DETTE SÉNIOR Les VRs de SBI, BoB, BoI et Canara sont inférieurs à leurs niveaux de notation de support et les IDR des banques peuvent être dégradés si les facteurs sous-jacents à leurs niveaux de notation de support s’affaiblissent. Une dégradation de la note souveraine de l’Inde entraînera une dégradation des IDR des banques, qui sont au même niveau que le souverain. De même, un changement de nos Perspectives sur l’IDR du souverain conduira également à une révision de nos Perspectives sur les IDR des banques. Cependant, une mise à niveau souveraine ne conduit pas nécessairement à une mise à niveau équivalente des IDR des banques. Tout changement dans l’IDR de BoB aurait un effet similaire sur BoB NZ, mais l’IDR de ce dernier pourrait également être dégradé par une propension plus faible de sa société mère et, finalement, du gouvernement, à soutenir la filiale. Tout changement dans les IDR des banques entraînerait des changements équivalents dans leurs notations de dette senior. VR Les VRs de SBI, BoB et Canara sont sensibles à la qualité des actifs et à la pression de capitalisation. Nous nous attendons à ce que les banques lèvent des capitaux frais substantiels, dont une absence peut affaiblir leurs positions de capital si le stress de qualité d’actif augmente sans résolution de NPL. Les amortisseurs de capital de BoI sont plus vulnérables à un stress supplémentaire et une incapacité à améliorer de manière significative ses tampons pourrait conduire à une nouvelle dégradation de son VR. Une réduction significative des risques liés à la qualité des actifs et au capital et un retour à une croissance plus durable des bénéfices seraient positifs pour les banques centrales des banques, mais nous ne pensons pas que cela se produira à court terme. NOTES DE SOUTIEN ET NIVEAU DE SOUTIEN NIVEAU DE SOUTIEN Cotes de soutien et cote de soutien Les planchers sont déterminés par l’évaluation de la capacité et de la capacité du gouvernement à soutenir une banque, selon la taille de la banque et son importance systémique. Un changement dans la capacité du gouvernement à fournir un soutien extraordinaire en raison d’une modification des notations souveraines affecterait les notations de support et les notations de support, qui seraient également affectées par tout changement dans la propension du gouvernement à prolonger son soutien – y compris pour BoB NZ.

Les actions de notation sont les suivantes: SBI: – IDR à long terme affirmé à ‘BBB-‘; Outlook Stable – IDR à court terme confirmé à F3 ‘- Viability Rating abaissé à’ bb + ‘de’ bbb- ‘- Note de support confirmée à’ 2 ‘- Support Rating Floor confirmé à’ BBB- ‘- USD10,00 milliards à moyen terme note programme affirmé à «BBB-» – USD 3,25 milliards de billets de premier rang non garantis confirmés à «BBB-» BoB: – IDR à long terme affirmé à «BBB-»; Outlook Stable – IDR à court terme confirmé à ‘F3’ – Cote de viabilité abaissée à ‘bb’ de ‘bb +’ – Note de support confirmée à ‘2’ – Support Rating étage à ‘BBB-‘ – Programme de billets à moyen terme de 3 milliards USD confirmé à «BBB-» – USD 1 milliard de billets de premier rang non garantis confirmés à «BBB-» BoB NZ: – IDR à long terme confirmée à «BBB-»; Outlook Stable – Notation de support affirmée à ‘2’ Canara: – IDR à long terme confirmée à ‘BBB-‘; Outlook Stable – IDR à court terme confirmé à ‘F3’ – Cote de viabilité confirmée à ‘bb’ – Note de support confirmée à ‘2’ – Support Rating étage à ‘BBB-‘ – Programme de billets à moyen terme de 2,0 milliards de dollars confirmé à «BBB-» – 1,1 milliard de dollars de billets de premier rang non garantis confirmés à «BBB-» BoI: – IDR à long terme confirmée à «BBB-»; Outlook Stable – IDR à court terme confirmé à ‘F3’ – Cote de viabilité confirmée à ‘b +’ – Note de support confirmée à ‘2’ – Support Rating Floor à ‘BBB-‘ – USD5.00 milliards de billets à moyen terme confirmés à ‘BBB-‘ – 1,75 milliard de dollars de billets de premier rang non garantis confirmés à ‘BBB-‘ Contact: Analyste principal Ambreesh Srivastava Directeur principal +65 6796 7218 Fitch Ratings Singapore Pte Ltd. Un Raffles Quay South Tower # 22-11 Singapour 048583 Analystes secondaires Saswata Guha (SBI, BoB, BoB NZ, BoI) Directeur +91 22 4000 1741 Jobin Jacob (Canara) Directeur Associé +91 22 4000 1773 Président du Comité Jonathan Cornish Directeur Général +852 2263 9901 Relations avec les Médias: Bindu Menon, Mumbai, Tel: + 91 22 4000 1727, Email: bindu.menon@fitchratings.com; Leslie Tan, Singapour, Tél: +65 67 96 7234, Email: leslie.tan@fitchratings.com. Des informations supplémentaires sont disponibles sur www.fitchratings.com Critères applicables Critères de notation bancaire (publication: 23 mars 2018) https://www.fitchratings.com/site/re/10023430 Divulgations supplémentaires Dodd-Frank Formulaire de divulgation d’informations sur la notation https: // www.fitchratings.com/site/dodd-frank-disclosure/10034406 Statut de sollicitation https://www.fitchratings.com/site/pr/10034406#solicitation Endorsement Policy https://www.fitchratings.com/regulatory ALL FITCH CREDIT LES NOTATIONS SONT SOUMISES À CERTAINES LIMITATIONS ET LIMITATIONS DE RESPONSABILITÉ. VEUILLEZ LIRE CES LIMITATIONS ET RESPONSABILITÉS EN SUIVANT CE LIEN: HTTPS://WWW.FITCHRATINGS.COM/UNDERSTANDINGCREDITRATINGS. EN OUTRE, LES DÉFINITIONS DE NOTATION ET LES CONDITIONS D’UTILISATION DE CES NOTATIONS SONT DISPONIBLES SUR LE SITE WEB PUBLIC DE L’AGENCE AU WWW.FITCHRATINGS.COM. LES NOTATIONS, CRITÈRES ET MÉTHODES PUBLIÉS SONT DISPONIBLES SUR CE SITE EN TOUT TEMPS. LE CODE DE CONDUITE DE FITCH, LA CONFIDENTIALITÉ, LES CONFLITS D’INTÉRÊTS, LE PARE-FEU AFFILIÉ, LA CONFORMITÉ ET D’AUTRES POLITIQUES ET PROCÉDURES PERTINENTES SONT ÉGALEMENT DISPONIBLES DANS LA SECTION DU CODE DE CONDUITE DE CE SITE. LES INTÉRÊTS PERTINENTS DES ADMINISTRATEURS ET DES ACTIONNAIRES SONT DISPONIBLES SUR HTTPS://WWW.FITCHRATINGS.COM/SITE/REGULATORY. FITCH PEUT AVOIR FOURNI UN AUTRE SERVICE ADMISSIBLE A L’ENTITE NOMMEE OU A SES TIERS APPARENTES. LES DÉTAILS DE CE SERVICE POUR LES NOTES POUR LESQUELLES L’ANALYSTE PRINCIPAL EST BASÉ SUR UNE ENTITÉ DÉPOSÉE DANS L’UNION EUROPÉENNE PEUVENT ÊTRE DÉCOUVERTS SUR LA PAGE SOMMAIRE DE L’ENTITÉ POUR CET ÉMETTEUR SUR LE SITE WEB DE FITCH. Copyright © 2018 par Fitch Ratings, Inc., Fitch Ratings Ltd. et ses filiales. 33 Whitehall Street, NY, NY 10004. Téléphone: 1-800-753-4824, (212) 908-0500. Fax: (212) 480-4435. Toute reproduction ou retransmission en tout ou en partie est interdite sauf autorisation. Tous les droits sont réservés. En émettant et en maintenant ses notations et en faisant d’autres rapports (y compris des informations prévisionnelles), Fitch s’appuie sur des informations factuelles qu’elle reçoit des émetteurs et des souscripteurs et d’autres sources que Fitch croit crédibles. Fitch mène une enquête raisonnable sur les informations factuelles qu’elle utilise conformément à sa méthode de notation et obtient une vérification raisonnable de ces informations auprès de sources indépendantes, dans la mesure où ces sources sont disponibles pour un titre donné ou dans une juridiction donnée. Le déroulement de l’enquête factuelle de Fitch et la portée de la vérification par un tiers varient en fonction de la nature du titre coté et de son émetteur, des exigences et des pratiques du territoire dans lequel le titre coté est offert et vendu et / ou l’émetteur est situé, la disponibilité et la nature de l’information publique pertinente, l’accès à la direction de l’émetteur et de ses conseillers, la disponibilité de vérifications externes préexistantes telles que les rapports d’audit, les lettres de procédures convenues, les évaluations, les rapports actuariels les rapports d’ingénierie, les avis juridiques et autres rapports fournis par des tiers, la disponibilité de sources de vérification tierces indépendantes et compétentes en ce qui concerne le titre particulier ou la juridiction particulière de l’émetteur, et une variété d’autres facteurs. Les utilisateurs des évaluations et des rapports de Fitch doivent comprendre que ni une enquête factuelle améliorée ni aucune vérification par une tierce partie ne peut garantir que toutes les informations sur lesquelles Fitch s’appuie pour une évaluation ou un rapport seront exactes et complètes. En fin de compte, l’émetteur et ses conseillers sont responsables de l’exactitude de l’information qu’ils fournissent à Fitch et au marché en offrant des documents et d’autres rapports. En émettant ses notations et ses rapports, Fitch doit s’appuyer sur le travail d’experts, y compris des auditeurs indépendants en matière d’états financiers et d’avocats en matière juridique et fiscale. En outre, les notations et les prévisions d’informations financières et autres sont intrinsèquement prospectives et incarnent des hypothèses et des prédictions concernant des événements futurs qui, par leur nature, ne peuvent être vérifiés en tant que faits. Par conséquent, malgré toute vérification des faits actuels, les notes et les prévisions peuvent être affectées par des événements ou des conditions futurs qui n’étaient pas prévus au moment où une note ou une prévision a été émise ou confirmée. Les informations contenues dans ce rapport sont fournies “en l’état” sans aucune représentation ou garantie de quelque nature que ce soit, et Fitch ne garantit pas que le rapport ou l’un de ses contenus satisfera aux exigences d’un destinataire du rapport. Une note Fitch est une opinion quant à la solvabilité d’un titre. Cette opinion et ces rapports de Fitch sont basés sur des critères et des méthodologies établis que Fitch évalue et met à jour continuellement. Par conséquent, les évaluations et les rapports sont le produit du travail collectif de Fitch et aucun individu, ou groupe d’individus, n’est seul responsable d’une évaluation ou d’un rapport. La notation ne couvre pas le risque de perte dû à des risques autres que le risque de crédit, sauf si ce risque est spécifiquement mentionné. Fitch n’est pas engagée dans l’offre ou la vente de titres. Tous les rapports Fitch ont un droit d’auteur partagé. Les personnes identifiées dans un rapport Fitch ont participé, mais ne sont pas les seules responsables, aux opinions qui y sont énoncées. Les individus sont nommés à des fins de contact seulement. Un rapport fournissant une notation Fitch n’est ni un prospectus ni un substitut aux informations rassemblées, vérifiées et présentées aux investisseurs par l’émetteur et ses agents dans le cadre de la vente des titres. Les notes peuvent être modifiées ou retirées à tout moment pour n’importe quelle raison, à la seule discrétion de Fitch. Fitch ne fournit aucun conseil d’investissement. Les notations ne constituent pas une recommandation d’achat, de vente ou de détention de titres. Les notations ne se prononcent pas sur l’adéquation du prix du marché, l’adéquation de toute garantie pour un investisseur particulier, ou la nature exonérée d’impôt ou l’imposition des paiements effectués à l’égard de toute sécurité. Fitch reçoit des honoraires d’émetteurs, d’assureurs, de garants, d’autres débiteurs et de preneurs fermes pour la notation des titres. Ces frais varient généralement de 1 000 à 750 000 USD (ou l’équivalent en devise applicable) par numéro. Dans certains cas, Fitch évaluera tout ou partie des émissions émises par un émetteur particulier, ou assurées ou garanties par un assureur ou un garant particulier, pour une seule cotisation annuelle. Ces frais devraient varier entre 10 000 $ US et 1 500 000 $ US (ou l’équivalent en devises applicables). La cession, la publication ou la diffusion d’une notation par Fitch ne constitue pas un consentement de Fitch à utiliser son nom en tant qu’expert en rapport avec une déclaration d’enregistrement déposée en vertu des lois sur les valeurs mobilières des États-Unis, la Financial Services and Markets Act of 2000 Royaume-Uni, ou les lois sur les valeurs mobilières d’une juridiction particulière. En raison de l’efficacité relative de la publication et de la distribution électroniques, la recherche Fitch peut être disponible pour les abonnés électroniques jusqu’à trois jours avant l’impression des abonnés. Pour l’Australie, la Nouvelle-Zélande, Taïwan et la Corée du Sud uniquement: Fitch Australia Pty Ltd est titulaire d’une licence de services financiers australienne (licence AFS n ° 337123) qui l’autorise à fournir uniquement des notations de crédit aux clients grossistes. Fitch Ratings, Inc. est enregistrée auprès de la Securities and Exchange Commission des Etats-Unis en tant qu’organisation de notation statistique reconnue au niveau national (la ” NRSRO “). Bien que certaines filiales de notation de crédit de NRSRO figurent à la rubrique 3 du formulaire NRSRO, elles sont autorisées à émettre des notations de crédit pour le compte de la NRSRO (voir https://www.fitchratings.com/site/regulatory), autre notation de crédit. les filiales ne figurent pas sur le formulaire NRSRO (les «non-NRSRO») et, par conséquent, les notations de crédit émises par ces filiales ne sont pas émises au nom de la NRSRO. Cependant, le personnel non-NRSRO peut participer à la détermination des notations de crédit émises par ou pour le compte de la NRSRO.