Comment la Réserve fédérale pourrait ruiner l’économie américaine dans les 12 mois

La meilleure approche de la Réserve fédérale est de relever les taux d’intérêt avec prudence, ou alors, suggère le chef de la Fed de Minneapolis, Neel Kashkari.

Voici ce que Kashkari a dit à TheStreet lorsqu’on lui a demandé si la Fed risquait d’aller trop vite pour hausser les taux:

“Je pense que le risque est que nous le fassions trop rapidement et que nous réduisions la reprise économique, ce que je considère comme la forme de la courbe des taux et la courbe des rendements s’est un peu aplatie. Pour moi, c’est un indicateur du resserrement excessif de la Fed.

Donc, si nous continuons à relever les taux malgré l’aplatissement de la courbe des taux, si la partie longue de la courbe n’augmente pas, si l’inflation n’augmente pas et que nous continuons à relever les taux, nous pourrions stopper l’expansion en étant trop agressive. . C’est donc quelque chose qui m’inquiète, et j’y prête une grande attention. “

Si la Fed maintient le cap sur les hausses de taux, Kashkari s’inquiète qu’une récession en 2019 soit possible:

«Nous disons tous que nous dépendons des données de la Réserve fédérale: si nous ne dépendons pas des données et que nous nous engageons simplement à relever les taux et que les données ne le justifient pas, il est certain que [la récession] est possible. Il pourrait y avoir des conséquences sur le commerce si nous devions engager une guerre commerciale à part entière avec la Chine et d’autres risques géopolitiques.Il y a d’autres risques, et certains sont très difficiles à prévoir.

Mais une chose que nous devrions comprendre est le risque que la Fed ne le fasse pas, et c’est pourquoi nous devons rester dépendants des données. “

La Fed devrait largement augmenter ses taux lors de sa prochaine réunion d’orientation les 12 et 13 juin. Mais les marchés parient sur une Fed plus belliciste pour le reste de l’année. Les contrats à terme sur fonds fédéraux prévoient 80% de chances d’une hausse des taux à la réunion d’orientation du 31 juillet au 1er août et près de 50% de chances d’augmentation lors des trois dernières réunions de 2018.