Homeserve: Rapport financier annuel

EXAMEN DU DIRECTEUR GÉNÉRAL

Progrès en FY18

Lorsque nous regarderons dans quelques années notre exercice financier 2018, je pense que nous verrons peut-être l’année où nous aurons modifié les possibilités de croissance de HomeServe. Nos activités ont continué à bien se porter et les décisions stratégiques que nous avons prises auront une influence majeure sur nos perspectives de croissance à long terme.

Notre secteur de croissance le plus excitant à court et à moyen terme est l’Amérique du Nord. La croissance de 20% des clients de cette année a été divisée à 50/50 entre la croissance organique et la première tranche de clients acquis avec notre plus importante acquisition, soit le portefeuille de polices de Dominion Products and Services Inc (DPS). Notre équipe nord-américaine a recruté de nouveaux partenaires à un rythme de deux par semaine, et je tiens à les féliciter pour leur dévouement et leur travail acharné dans la mise à l’échelle de nos activités en Amérique du Nord.

Le Royaume-Uni est notre activité génératrice de trésorerie la plus développée. Notre base de membres au Royaume-Uni est stable à environ 2,2 millions de clients, et nous continuons à voir des opportunités d’améliorer sa taille et sa valeur grâce au développement de produits, au marketing et aux acquisitions sélectives de polices. L’équipe du Royaume-Uni a maintenu un niveau élevé de service à la clientèle toute l’année, y compris pendant les mauvaises conditions hivernales, grâce à de meilleures installations pour servir les clients en ligne et redéployer une main-d’œuvre de plus en plus polyvalente selon les besoins. Pour l’avenir, nos priorités au Royaume-Uni sont d’élargir nos partenariats d’affinité dans de nouveaux domaines tels que l’énergie, avec des partenariats signés cette année avec e.on et Octopus Energy; augmenter l’efficacité de nos opérations; développer nos activités de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC); et de continuer le déploiement de LeakBot, qui semble très prometteur.

En France, nous continuons à entretenir de solides relations avec nos principaux partenaires, Veolia et Suez, et nous restons concentrés sur les opportunités de développement d’affaires qui pourraient déboucher sur de nouveaux partenariats et des opportunités de croissance future. Nous avons fait nos premiers pas dans les installations HVAC en France en décembre 2017, avec l’acquisition d’Electrogaz.

En Espagne, la croissance des revenus de nos activités d’adhésion et l’augmentation de l’efficacité des sinistres ont généré une forte croissance des bénéfices. Le partenariat actuel avec Endesa tire à sa fin dans les prochaines semaines. Les discussions continuent à définir une relation future, qui pourrait être un arrangement non exclusif de gestion des réclamations et de service seulement. Cela nous permettrait d’engager des discussions avec d’autres entreprises du secteur de l’énergie. L’effet net de la non-commercialisation avec Endesa ne devrait pas avoir d’impact significatif sur le résultat opérationnel ajusté en Espagne au cours des deux prochaines années.

Notre partenariat avec Edison Energia en Italie a continué à progresser, Edison commercialisant les produits HomeServe dans le cadre de sa stratégie visant à gagner des parts de marché sur le marché italien de l’approvisionnement énergétique. Nous continuons à développer des opportunités pour étendre notre modèle d’adhésion à de nouveaux marchés, et veillerons à ce que les nouvelles entrées soient soutenues par des partenaires utilitaires importants et engagés.

Positionnement pour la croissance future

Pour moi, en tant que fondateur et PDG de HomeServe, je considère qu’il est essentiel de positionner notre entreprise pour l’avenir et pour le présent. Cette année, nous avons continué à développer nos cinq priorités stratégiques: nos employés, nos partenariats d’affinité, nos réseaux locaux de réparation, nos capacités numériques et les ressources financières à notre disposition. Ces capacités créent l’opportunité de s’étendre au-delà de nos activités traditionnelles d’adhésion et à cette fin, nous avons créé quatre secteurs d’activité mondiaux pour élargir notre modèle d’affaires:

· Adhésion – notre service d’assistance à domicile basé sur la plomberie, le chauffage, l’électricité, les serrures, le vitrage, la lutte antiparasitaire et la technologie, que nous avons déployé avec succès au Royaume-Uni, en Amérique du Nord, en France, en Espagne et en Italie.

· Home Experts – un marché en ligne à la demande qui associe des consommateurs plus jeunes, non assurés, à des gens de métier locaux contrôlés et évalués pour effectuer toute une gamme de réparations et d’améliorations ménagères

· HVAC – une solution complète pour l’installation, la réparation, la maintenance et le financement du chauffage, de la ventilation et de la climatisation

· Smart Home – développant et distribuant la technologie pour permettre la domotique, y compris LeakBot, les thermostats intelligents et les chaudières connectées.

Je suis ravi d’avoir pu promouvoir les membres de mon équipe de direction afin de tirer le meilleur parti de ces nouvelles opportunités, en particulier Tom Rusin, qui est maintenant le PDG mondial de notre activité d’adhésion. Tom a joué un rôle déterminant dans notre succès récent en Amérique du Nord et apportera une perspicacité et une énergie inestimables pour faire progresser toutes nos activités d’adhésion. Il a un digne successeur – John Kitzie – déjà en place en Amérique du Nord, et continuera à être basé à Norwalk, Connecticut.

Experts à la maison

Pour moi, l’une des décisions les plus importantes que nous avons prises cette année était d’acheter les 60% restants de Checkatrade, pour nous donner le plein contrôle de cette activité. Au fur et à mesure que nous développons notre stratégie Home Experts, Checkatrade apporte une marque forte au Royaume-Uni et un excellent processus de certification de gens de métier réputés. Au fil du temps, nous combinerons cela avec les capacités numériques innovantes auxquelles nous avons accès chez Habitissimo, ainsi que la capacité d’Habitissimo à tester différents modèles de revenus et à s’étendre efficacement sur de nouveaux marchés: ils sont déjà présents en Espagne, France, Italie, Portugal, Brésil, Mexique, Argentine, Chili et Colombie. Avec les ressources financières que HomeServe peut ajouter au mix, nous voyons un énorme potentiel pour développer un marché mondial évolutif pour les Experts.

Mon intérêt pour Home Experts a commencé avec une analyse de notre marché plus large, y compris non seulement les réparations domiciliaires mais aussi les améliorations domiciliaires. Notre activité d’abonnement aux abonnements continue d’attirer environ un tiers des ménages adressables – les propriétaires qui veulent éviter les coûts imprévus et qui apprécient notre service clientèle fiable pour résoudre les problèmes qui surviennent autour de leur domicile. Cependant, il existe un grand potentiel de croissance avec des opportunités en dehors de notre base traditionnelle – parmi une population plus jeune, qui sont moins susceptibles d’acheter un produit de type assurance et plus susceptibles de chercher en ligne une personne de métier lorsque le besoin s’en fait sentir. Nous pouvons déployer nos capacités de base pour servir ces consommateurs et offrir une gamme plus large d’améliorations résidentielles ainsi que des réparations.

CVC et Smart Home

Nous avons également progressé au cours de l’exercice fiscal18 en définissant nos propositions HVAC et Smart Home. Sur la base du succès de notre activité d’installation et de réparation de chaudières et de fourneaux en Amérique du Nord, nous avons commencé à développer cette activité au Royaume-Uni et en France via les acquisitions respectives d’Help-Link et d’Electrogaz. HVAC est un marché très fragmenté et un où nous voyons le potentiel de développer notre part de marché parmi un nouveau groupe de clients de l’adhésion de grande valeur. Sur le marché des maisons intelligentes, nous nous engagerons dans des secteurs adjacents à nos autres activités, par exemple les thermostats intelligents et les produits liés à la plomberie. Je suis ravi que notre détecteur de fuite d’eau intelligent LeakBot commence à prendre de l’ampleur et nous avons développé une version WiFi pour faciliter une couverture plus large. D’autres accords de test ont été signés et les premières commandes de volumes importantes ont été conclues avec des partenaires au Danemark et au Royaume-Uni.

Dans l’attente de l’exercice 19

Nous resterons fidèles à notre stratégie de croissance. Nos priorités dans la mise en œuvre de notre stratégie de croissance sont les suivantes:

· Pour continuer à développer nos activités principales d’adhésion

o en Amérique du Nord où nous prévoyons compléter la deuxième tranche de DPS cet automne et par d’autres opportunités d’acquisitions et d’acquisitions

o au Royaume-Uni, en France et en Espagne en continuant à développer nos partenariats d’affinité et à accroître l’efficacité de nos opérations

o dans de nouvelles régions géographiques en explorant les possibilités de coentreprises avec des partenaires de services publics

· Poursuivre le développement de notre proposition Home Experts et étendre notre activité Checkatrade au Royaume-Uni en recrutant plus de traderspeople et en attirant plus de consommateurs et internationalement via Habitissimo

· Déployer notre proposition HVAC au Royaume-Uni, en Amérique du Nord, en France et en Espagne

· Pour faire progresser les initiatives Smart Home, notamment en convertissant les accords de test LeakBot en commandes en volume et en signant d’autres partenaires d’assurance.

Avec des initiatives importantes en cours dans les quatre secteurs d’activité, nous avons fait des progrès notables cette année vers notre vision de devenir le fournisseur de réparations et d’améliorations résidentielles le plus fiable au monde. Nous l’avons fait en restant fidèles à notre objectif – aider les gens à gérer leur maison plus facilement – et à nos valeurs centrées sur le client. Chaque jour, j’entends des histoires réconfortantes à propos de la longueur de nos efforts pour offrir des services à nos clients – les histoires de clients présentées dans le rapport annuel de cette année vous donnent une idée de la situation. C’est surtout cet engagement et cet enthousiasme qui animent notre activité, et je voudrais conclure en remerciant tout le monde chez HomeServe pour son travail acharné cette année.

Richard Harpin

Fondateur et chef de la direction

RAPPORT D’ACTIVITÉ

HomeServe a connu une très bonne année avec une solide performance sous-jacente dopée par des acquisitions stratégiques, notamment en Amérique du Nord avec le portefeuille de polices de Dominion Products and Services Inc. (DPS); au Royaume-Uni avec Help-Link Limited et le livre des politiques d’urgence à domicile des AA; et en France où l’acquisition d’Electrogaz a marqué un premier pas dans les installations HVAC.

Le nombre total de clients est passé de 7,8 millions à 8,4 millions et le Groupe compte désormais plus de 570 relations de partenariat d’affinité qui permettent d’accéder à 109 millions de foyers, contre 102 millions l’année précédente. Les clients continuent de valoriser les produits HomeServe et le taux de rétention du Groupe est resté solide à 82%.

Le succès organique continu de l’activité nord-américaine allié à l’acquisition de DPS et à l’intégration réussie de Utility Service Partners (USP) a permis au résultat d’exploitation ajusté en hausse de 129% à 48,6 M £ en Amérique du Nord. 153,4 M £, en hausse de 29%.

Plus de la moitié des bénéfices du Groupe sont désormais générés à l’étranger, la progression des bénéfices en France et en Espagne venant compléter la croissance exceptionnelle en Amérique du Nord. Le Royaume-Uni reste très générateur de liquidités et le principal contributeur aux bénéfices du Groupe.

Le segment Nouveaux Marchés regroupe les investissements du Groupe dans le développement international, l’opportunité Home Experts via Checkatrade et Habitissimo et son partenaire italien.

Performance financière pour l’exercice clos le 31 mars

£ millions

Revenu

Bénéfice / (perte) d’exploitation statutaire

Bénéfice d’exploitation ajusté / (perte)

2018

2017

2018

2017

2018

2017

Royaume-Uni

365,6

326,5

59,3

62,0

61,1

63,2

Amérique du Nord

282.1

227,8

40.5

14,7

48,6

21,2

France

100.0

91,1

25,1

21,1

31.5

27,1

Espagne

141,3

130,2

16.5

13,0

16,6

13,3

Nouveaux marchés

18,6

16,6

(6.4)

(6.1)

(4.4)

(6.0)

Inter-segment

(7,9)

(7.2)

Groupe

899,7

785.0

135,0

104,7

153,4

118,8

Indicateurs de performance pour l’exercice clos le 31 mars

Ménages partenaires d’affinité (m)

Nombre de clients (m)

Taux de rétention des stratégies

2018

2017

2018

2017

2018

2017

Royaume-Uni

26

24

2,2

2,2

79%

80%

Amérique du Nord

55

50

3.6

3,0

83%

82%

France

15

15

1.1

1.0

88%

89%

Espagne

12

12

1,3

1,3

78%

78%

Nouveaux marchés

1

1

0,2

0,3

Groupe

109

102

8.4

7.8

82%

82%

REVUE DES ACTIVITÉS (suite)

En tant qu’activité la plus développée de HomeServe, le Royaume-Uni est fortement générateur de trésorerie et le principal contributeur au résultat d’exploitation du Groupe. Il a réalisé de bons progrès stratégiques au cours de l’exercice fiscal 2011 en investissant davantage dans des opportunités de croissance, notamment LeakBot et les installations de chaudières.

Résultats britanniques £ millions

2018

2017

Changement

Revenu

Revenu net de police

221,6

213,4

+ 4%

Services de réparation

106,3

100,3

+ 6%

Autre

37,7

12,8

+ 193%

Revenu total

365,6

326,5

+ 12%

Coûts d’exploitation ajustés

(304.5)

(263.3)

+ 16%

Bénéfice d’exploitation ajusté

61,1

63,2

-3%

Marge d’exploitation ajustée

17%

19%

-2ppts

Métriques de performance au Royaume-Uni

2018

2017

Changement

Ménages partenaires d’affinité

M

m

26

24

+ 12%

Les clients

M

m

2,2

2,2

-1%

Revenu par client

£

£

106

96

+ 10%

Politiques

M

m

5,9

5,6

+ 6%

Taux de rétention des stratégies

%

%

79

80

-1ppt

La performance opérationnelle

Le bénéfice d’exploitation ajusté de 61,1 millions de livres sterling (exercice précédent: 63,2 millions de livres sterling) a diminué par rapport à l’année précédente, après avoir encouru un coût unique de c. 2,5 millions de livres ont été réduites dans le cadre d’un effort continu pour réduire la complexité et introduire davantage d’efficacité dans les opérations britanniques.

Les clients britanniques ont totalisé 2,2 millions d’euros à la fin de l’année, reflétant un taux de rétention de 79% (FY17: 80%) et 0,3 million de nouveaux clients ajoutés grâce à des campagnes marketing (FY17: 0,4 million). Le total des clients à la fin de l’exercice comprend 0,1 million de clients qui devraient être transférés à HomeServe au cours de l’exercice 19, à la suite de l’acquisition de la politique sur les services d’urgence à domicile des AA. Cette acquisition a également permis à 70 ingénieurs AA en plomberie et en gaz de rejoindre le réseau national de plus de 1 000 ingénieurs HomeServe (ingénieurs FY17: 850), renforçant ainsi la position de HomeServe sur le marché UK Home Assistance.

La valeur de la base de clients de HomeServe au Royaume-Uni augmente, les clients profitant de plus de couverture, avec une augmentation de 10% du revenu par client et des politiques moyennes par client jusqu’à 2,7 (FY17: 2,5).

De nouveaux partenariats d’affinité ont été conclus au cours de l’année avec E.ON et Octopus Energy. Le partenariat avec Octopus est l’occasion de travailler avec un challenger innovant dans le domaine de l’énergie et il existe un grand potentiel de partenariat avec E.ON pour commercialiser des produits à leurs clients. Les deux partenariats offrent l’opportunité de s’étendre au-delà de la base traditionnelle des partenaires des services d’eau du Royaume-Uni.

La satisfaction des clients reste très élevée, comme en témoignent les bonnes notes obtenues sur des sites indépendants tels que Reevoo (95%) et Trustpilot (8.2), (FY17: respectivement 93% et 8.3). La capacité à utiliser efficacement les produits lorsque les clients ont le plus besoin de HomeServe est essentielle pour maintenir une satisfaction élevée. Au cours de l’exercice fiscal 2011, le réseau britannique a atteint un nombre record de 1,2 million d’emplois, en hausse de 12% par rapport à l’exercice 2017. En moyenne, le réseau britannique était chez le client une fois toutes les 26 secondes. Il existe une forte corrélation entre l’engagement du personnel et la satisfaction de la clientèle, raison pour laquelle il était important pour HomeServe d’avoir maintenu sa position de leader sur les meilleurs lieux de travail de Glassdoor.

Les clients choisissent de plus en plus d’interagir en ligne. L’investissement dans les principaux systèmes de gestion de la clientèle et de gestion des sinistres a soutenu cette initiative, ainsi que le lancement d’une nouvelle application client. La capacité à enregistrer, gérer et revendiquer l’efficacité des aides en ligne dans l’entreprise, fournit des solutions alternatives pour les clients et réduit la pression sur les centres de contact pendant les périodes de gros volumes – comme cela s’est produit à la fin de l’exercice18. Une augmentation de la capacité de fournir des solutions de réclamations par téléphone ou des conseils et astuces utiles sur le site Web peut également offrir des solutions aux clients qui sont heureux d’être guidés par des étapes d’auto-réparation pour résoudre les problèmes courants de plomberie ou de chauffage .

L’acquisition de Help-Link Limited en août 2017 a permis d’accroître les ressources d’installation de chaudières de HomeServe et a formé une entreprise de chauffage de bout en bout englobant l’installation, la couverture d’assistance, l’entretien et la réparation. Sur le million d’installations de chaudières domestiques au Royaume-Uni chaque année, la grande majorité est réalisée par des commerçants locaux et régionaux. HomeServe offre des opportunités significatives de gagner des parts de marché et d’offrir à ses clients l’accès à une personne de métier locale, combinée à l’envergure et à l’expertise d’un réseau national avec un plus large choix de produits complémentaires incluant des thermostats intelligents.

Il y a eu de bons progrès sur Smart Home avec LeakBot, le détecteur intelligent de fuite d’eau de HomeServe. Un investissement supplémentaire a été fait dans l’année pour soutenir le développement et le lancement d’une version WiFi qui facilitera une couverture et un appel plus larges et permettra un déploiement plus rapide. D’autres accords de test ont été signés avec un certain nombre d’autres assureurs et les premières commandes importantes ont été conclues avec des partenaires au Danemark et au Royaume-Uni.

L’investissement de 100% dans Checkatrade présente d’autres opportunités intéressantes de synergies avec les activités britanniques existantes, en particulier autour du chauffage, qui seront évaluées et poursuivies tout au long de l’exercice 19. Checkatrade est discuté plus en détail dans la section Nouveaux marchés.

Performance financière

Le revenu net des assurés a augmenté de 4% à 221,6 millions de livres sterling en raison de l’augmentation du revenu net par client, les clients continuant à prendre des produits plus riches avec plus de couverture. Ceci a été en partie compensé par la légère réduction du nombre total de clients. Les clients de 0,1 million d’AA attendus à transférer au cours de l’exercice 19 n’ont apporté aucun revenu aux résultats de l’exercice fiscal18.

Le revenu du réseau de réparation a augmenté en raison de l’augmentation du nombre d’emplois complétés pour les clients.

Les autres produits comprennent les transactions avec les autres sociétés du Groupe et les produits de l’installation de chaudières et de thermostats intelligents. La hausse de l’exercice 18 s’explique par les revenus supplémentaires générés par les installations de chaudières suite à l’acquisition de Help-Link.

Les coûts d’exploitation ajustés ont augmenté de 16%, reflétant l’augmentation des coûts de réparation pour compléter 12% d’emplois en plus. Des investissements ponctuels supplémentaires ont également été engagés pour intégrer Help-Link et supprimer le précédent modèle de franchise de chauffage. Dans la seconde moitié de l’année, HomeServe a pris des mesures pour mieux structurer ses activités au Royaume-Uni, ce qui a entraîné une réduction des effectifs et un coût ponctuel de c. 2,5 M £. Bien que cela représente une petite proportion de l’effectif global du Royaume-Uni, il s’agissait d’une décision difficile mais prise sans aucun impact sur les rôles des clients et pour s’assurer que l’entreprise est bien positionnée pour l’avenir.

La réduction de deux points de pourcentage de la marge opérationnelle ajustée s’explique principalement par l’augmentation du nombre d’emplois de réparation à faible marge, les coûts liés à la réduction des effectifs et l’impact des revenus supplémentaires d’Help-Link intégration et coûts de transaction associés.

Amérique du Nord

L’Amérique du Nord est la plus grande opportunité actuelle de HomeServe. L’année fiscale 2011 a été marquée par une performance exceptionnelle, la poursuite de l’expansion organique à deux chiffres ayant été complétée par une stratégie M & A visant à accélérer les plans de croissance ambitieux. Le bénéfice d’exploitation ajusté a plus que doublé pour atteindre 64,4 millions de dollars, ce qui démontre la capacité de l’entreprise à évoluer et à intégrer efficacement ses opportunités de croissance.

Résultats de l’Amérique du Nord en millions de dollars

2018

2017

Changement

Revenu

Revenu net de police

349.1

273.5

+ 28%

Services de réparation

12,0

7.7

+ 57%

Autre

14,1

11,8

+ 19%

Revenu total

375.2

293.0

+ 28%

Coûts d’exploitation ajustés

(310.8)

(266,8)

+ 17%

Bénéfice d’exploitation ajusté

64,4

26,2

+ 146%

Marge d’exploitation ajustée

17%

9%

+ 8ppts

Résultats en Amérique du Nord £ millions

2018

2017

Changement

Revenu

Revenu net de police

262,4

212,7

+ 23%

Services de réparation

9,6

6.0

+ 58%

Autre

10,1

9.1

+ 12%

Revenu total

282.1

227,8

+ 24%

Coûts d’exploitation ajustés

(233,5)

(206,6)

+ 13%

Bénéfice d’exploitation ajusté

48,6

21,2

+ 129%

Marge d’exploitation ajustée

17%

9%

+ 8ppts

Mesures de performance en Amérique du Nord

2018

2017

Changement

Ménages partenaires d’affinité

m

55

50

+ 10%

Les clients

m

3.6

3,0

+ 20%

Revenu par client

$

91

97

-6%

Politiques

m

5,6

4,5

+ 25%

Taux de rétention des stratégies

%

83

82

+ 1ppt

La performance opérationnelle

L’activité en Amérique du Nord continue de se renforcer, avec un historique de forte croissance organique soutenu par l’intégration réussie des polices d’assurance acquises. Cette année, Utility Service Partners Inc. (USP) et le guide des politiques de Dominion Products and Services Inc. (DPS) ont été efficacement intégrés aux systèmes et aux processus existants, ce qui a permis une augmentation importante du levier d’exploitation et une augmentation des marges.

Le nombre de clients a augmenté de 20% à 3,6m (FY17: 3,0m). La satisfaction des clients est restée très élevée et s’est traduite par un fort taux de rétention de 83% (FY17: 82%), et des campagnes de marketing réussies ont ajouté 1,0 million de nouveaux clients (FY17: 0,8 million). La croissance organique du chiffre d’affaires à deux chiffres de 11% a été renforcée par la plus grande acquisition jamais réalisée par HomeServe; le livre de politique de DPS.

L’achat du livre de politique de DPS a été annoncé le 19 octobre 2017. Il apporte un total de c. 0,5 million de clients et de possibilités de marketing pour les ménages de 7,7 millions d’euros, pour une valeur d’entreprise totale de 143 millions de dollars. Il est structuré pour compléter en deux tranches. La première tranche s’est achevée le 18 décembre 2017 et a livré un premier client de 0,3 million d’euros. La tranche 2 devrait se terminer à l’automne 2018, ce qui portera les 0,2 million de clients restants. DPS est un livre de politique très complémentaire et le marketing a déjà commencé à utiliser la marque Dominion Energy auprès des ménages de 4 millions dans la tranche 1. La deuxième tranche devrait apporter 3 millions de ménages supplémentaires et d’autres opportunités de marketing avec les partenaires de Dominion Energy.

HomeServe a signé une moyenne de deux nouveaux partenaires chaque semaine, un total de plus de cent nouveaux partenaires pour l’année avec accès à environ 10 millions de ménages de services publics (y compris la tranche 1 de DPS). HomeServe travaille maintenant avec un large portefeuille de près de 550 services d’eau, d’électricité et d’énergie et de municipalités.

Comme le nombre de partenaires continue de croître, il est inévitable qu’HomeServe ou un partenaire choisisse de ne pas renouveler ou d’étendre les accords au fur et à mesure que les circonstances et les priorités de l’entreprise changent. Le vaste portefeuille présent en Amérique du Nord garantit qu’il n’y a pas de dépendance excessive vis-à-vis d’un seul partenaire. Au cours de l’année, les partenariats avec Duke Energy et AARP se sont terminés par l’élimination des ménages de 5 millions du nombre de ménages, mais sans changement de nos prévisions de croissance.

Le portefeuille d’opportunités de partenaires potentiels reste solide et HomeServe reste confiant dans l’augmentation de son nombre de partenaires tout au long de l’exercice 19. La relation de la Ligue nationale des villes (NLC) qui a été acquise avec l’USP a été renouvelée et son approbation et son soutien continueront à jouer un rôle important.

La base de clients existante offre de bonnes perspectives à Homeserve pour commercialiser ses produits d’installation. Le nombre total d’installations de CVC a augmenté de 15% au cours de l’année, car HomeServe a installé des chaudières et des chaudières pour répondre aux besoins plus vastes de la clientèle, au-delà des réparations d’urgence.

L’équipe en Amérique du Nord a été récompensée par 18 prix lors des prix annuels Stevie Awards for Sales & amp; Service à la clientèle, incluant 3rdplace globale, en récompensant son objectif de fournir un excellent service client.

HomeServe a continué à investir à différentes étapes du parcours client pour améliorer encore l’expérience client. Les chaînes numériques ont connu la plus forte croissance au cours de l’exercice fiscal 18, avec encore plus de clients qui choisissent maintenant de se joindre à Internet. D’autres initiatives technologiques, telles que de nouveaux logiciels de gestion de terrain, ont amélioré l’efficacité opérationnelle du réseau et amélioré la présence des ingénieurs, assurant ainsi que les clients reçoivent des visites à l’heure convenue. Le réseau de 170 ingénieurs directement employés et de plus de 1 300 sous-traitants a réalisé 0,4 million d’emplois, en hausse de 12% par rapport à l’exercice 2017.

Le siège social du Connecticut a de nouveau été reconnu comme le meilleur endroit où travailler et l’investissement dans un nouveau centre de contact à Chattanooga améliorera grandement l’engagement du personnel et établira un centre d’excellence pour le service à la clientèle. Ayant débuté à Chattanooga avec seulement 35 employés en 2010, le nouvel établissement de 350 employés a officiellement ouvert ses portes le 25 avril 2018 et est un excellent indicateur des progrès réalisés par HomeServe en Amérique du Nord en moins d’une décennie.

Performance financière

Le revenu net des polices a augmenté de 28% pour atteindre 349,1 millions de dollars (273,5 millions de dollars pour l’exercice fiscal 2017), reflétant la clientèle plus importante et l’intégration réussie de l’USP et de la première tranche de DPS. Le revenu des services de réparation inclut les travaux réalisés par le réseau directement employé et reflète les volumes de demandes croissants d’une clientèle plus élevée. Les autres revenus comprennent les revenus d’installation et ont augmenté de 19%, illustrant les volumes croissants d’installations CVC.

Comme prévu, le revenu par client a légèrement diminué à 91 $ (17 $ en 1997) en raison de l’inclusion des clients USP et DPS qui détiennent une gamme de produits différente et qui ne figuraient pas dans la mesure de l’année précédente. Un objectif à moyen terme de 100 $ de revenu net par client demeure réalisable, particulièrement en excluant l’impact de l’USP et du DPS, le revenu par client a augmenté à 101 $ (17 $: 97 $).

Les coûts d’exploitation ajustés ont augmenté de 17% pour atteindre 310,8 millions de dollars (266,8 millions de dollars pour l’exercice fiscal 2017), reflétant la poursuite de la croissance des activités, une année complète d’USP et les coûts d’intégration liés à DPS. L’augmentation significative de la marge opérationnelle ajustée, en hausse de 8 points de pourcentage à 17%, démontre la capacité de l’entreprise à évoluer efficacement et à intégrer les polices de l’USP et du DPS sans engendrer de coûts d’exploitation supplémentaires substantiels.

France

Le cœur de métier de HomeServe France est très rentable et génératrice de cash. Des opportunités de croissance ont été recherchées avec de nouveaux partenaires potentiels et, en décembre 2017, les activités françaises ont fait leurs premiers pas dans la fourniture d’installations de chauffage grâce à l’acquisition d’Electrogaz.

La France génère des millions d’euros

2018

2017

Changement

Revenu

Revenu net de police

111,7

106,9

+ 5%

Services de réparation

0.5

0.5

-4%

Autre revenu

1.0

+ 100%

Revenu total

113.2

107,4

+ 5%

Coûts d’exploitation ajustés

(77,5)

(75,9)

+ 2%

Bénéfice d’exploitation ajusté

35,7

31.5

+ 13%

Marge d’exploitation ajustée

32%

30%

+ 2ppts

La France génère £ millions

2018

2017

Changement

Revenu

Revenu net de police

98,6

90,7

+ 9%

Services de réparation

0,4

0,4

+ 2%

Autre revenu

1.0

+ 100%

Revenu total

100.0

91,1

+ 10%

Coûts d’exploitation ajustés

(68,5)

(64,0)

+ 7%

Bénéfice d’exploitation ajusté

31.5

27,1

+ 16%

Marge d’exploitation ajustée

32%

30%

+ 2ppts

Métriques de performance en France

2018

2017

Changement

Ménages partenaires d’affinité

m

15

15

Les clients

m

1.1

1.0

+ 1%

Revenu par client

106

101

+ 5%

Politiques

m

2,3

2,3

-1%

Taux de rétention des stratégies

%

88

89

-1ppt

La performance opérationnelle

Le nombre total de clients a augmenté à 1,1 million, la France ayant continué à afficher le taux de rétention le plus élevé du Groupe avec 88% (17%: 89%). Les normes de service à la clientèle sont demeurées très élevées, comme en témoigne la réalisation du Service client de l’année pour la deuxième année consécutive. Les relations de partenariat avec Veolia et Suez sont solides et ont livré 0,1 million de nouveaux clients (FY17: 0,2 million).

La clé de la croissance dans le secteur des adhésions est de débloquer un nouveau partenariat et il existe une multitude d’opportunités à différents stades de discussion avec les partenaires de l’énergie et de l’eau. Des opportunités de partenariat supplémentaires ont été convenues avec Veolia pour lancer une approche multicanal du marketing, réduire le recours au publipostage et profiter des appels accrus dans le centre de contact centralisé de Veolia pour augmenter le nombre de ventes réalisées directement par le partenaire, similaire à l’approche entrepris avec Suez. Dans le secteur de l’énergie, HomeServe collabore avec Butagaz depuis plusieurs années et va maintenant s’associer avec eux pour vendre des produits d’adhésion, car Butagaz cherche à développer sa part du marché de l’approvisionnement en gaz et électricité domestique.

Les premières étapes ont été franchies en FY18 pour poursuivre la stratégie de HomeServe dans les installations de chauffage avec l’acquisition d’Electrogaz, une entreprise du Sud de la France avec près de 60 ans d’expertise dans la réparation, l’entretien et l’installation de systèmes d’eau chaude et de chauffage. systèmes de climatisation et de ventilation domestiques. L’entreprise a déjà été intégrée avec succès et négocie activement comme Electrogaz … Une société HomeServe. FY19 se concentrera sur la preuve de cette opportunité et l’évaluation du potentiel d’accroître la présence sur ce marché.

La France vise également à devenir une entreprise numérique de premier plan, cherchant à améliorer encore l’interaction avec les clients et à améliorer l’efficacité opérationnelle. L’exercice 18 a été axé sur l’amélioration du site Web et la fourniture aux clients de la fonctionnalité permettant de gérer les détails de leur politique en ligne. Ces efforts seront poursuivis en offrant aux clients en France les mêmes possibilités que ceux du Royaume-Uni d’utiliser également une application HomeServe et de faire une réclamation en ligne.

Performance financière

Le chiffre d’affaires total a augmenté de 5% à 113,2 M € (F17: 107,4 M €) principalement en raison d’une augmentation de 5% du revenu par client qui a lui-même bénéficié d’une amélioration de l’efficacité du réseau et d’un coût réduit. Les autres produits comprennent 1 million d’euros de produits post-acquisition d’Electrogaz acquis au cours de l’exercice.

Les coûts d’exploitation ajustés sont globalement stables à 77,5 M € (FY17: 75,9 M €), soit une amélioration de deux points de la marge opérationnelle ajustée à 32%, l’augmentation des revenus ayant directement bénéficié au résultat net. La marge opérationnelle ajustée devrait rester autour de 30%.

Espagne

La bonne croissance des revenus découlant de l’arrivée à maturité de la politique de l’adhésion, conjuguée à une efficacité accrue dans le secteur des services de réparation (réclamations), ont permis d’accroître la rentabilité en Espagne.

L’Espagne génère des millions d’euros

2018

2017

Changement

Revenu

Revenu net de police

63,0

57,2

+ 10%

Services de réparation

97,1

97,1

Revenu total

160,1

154,3

+ 4%

Coûts d’exploitation ajustés

(141.2)

(138,5)

+ 2%

Bénéfice d’exploitation ajusté

18,9

15,8

+ 20%

Marge d’exploitation ajustée

12%

dix%

+ 2ppts

L’Espagne rapporte £ millions

2018

2017

Changement

Revenu

Revenu net de police

55,6

48,3

+ 15%

Services de réparation

85,7

81,9

+ 5%

Revenu total

141,3

130,2

+ 9%

Coûts d’exploitation ajustés

(124,7)

(116,9)

+ 7%

Bénéfice d’exploitation ajusté

16,6

13,3

+ 26%

Marge d’exploitation ajustée

12%

dix%

+ 2ppts

Métriques de performance en Espagne

2018

2017

Changement

Ménages partenaires d’affinité

m

12

12

Les clients

m

1,3

1,3

+ 1%

Revenu par client

47

43

+ 11%

Politiques

m

1,5

1,5

+ 2%

Taux de rétention des stratégies

%

78

78

La performance opérationnelle

Le nombre total de clients a augmenté de 1% à 1,3 million d’euros, l’activité en Espagne continuant d’augmenter ses clients grâce à son partenariat d’affinité avec Endesa. Après un premier semestre fort, des troubles politiques et des changements législatifs en Catalogne, ainsi que des retards de lancement dans d’autres régions, ont ralenti l’acquisition de clients dans les six derniers mois, avec un total de 0,4 million de nouveaux clients (FY17: 0,5m) an.

Le partenariat actuel avec Endesa tire à sa fin dans les prochaines semaines. Les discussions continuent à définir une relation future, qui pourrait être un arrangement non exclusif de gestion des réclamations et de service seulement. Cela permettrait à HomeServe d’entamer des discussions avec d’autres entreprises du secteur de l’énergie. L’effet net de la non-commercialisation avec Endesa ne devrait pas avoir d’impact significatif sur le résultat opérationnel ajusté en Espagne au cours des deux prochaines années.

Le taux de rétention est resté stable à 78% et un nombre croissant de renouvellements d’année en année a entraîné une forte progression du revenu par client.

L’activité Réclamations («Services de réparation») travaille avec un certain nombre de grands bancassureurs espagnols qui gèrent un volume important de sinistres dans plusieurs métiers et a clôturé des emplois de 0,8 million, en ligne avec l’année précédente. Les emplois continuent d’être complétés par un vaste réseau de plus de 2 400 sous-traitants et 198 franchisés (17 ans: 1 972 sous-traitants et 197 franchisés).

L’entreprise espagnole a également l’intention de poursuivre une stratégie HVAC similaire à celle du Royaume-Uni et de la France et explore les opportunités d’accès à cet espace.

Performance financière

Le chiffre d’affaires total a augmenté de 4% à 160,1 millions d’euros principalement en raison de la maturité du carnet d’adhésion et de l’augmentation de 11% du revenu par client à 47 euros.

Grâce à un contrôle rigoureux, les coûts d’exploitation ont augmenté à un rythme inférieur à celui du chiffre d’affaires, ne progressant que de 2% par rapport à l’exercice précédent pour atteindre 141,2 millions d’euros. Le revenu plus élevé par abonné, l’accent mis sur l’efficience opérationnelle dans le secteur des réclamations et la diversification des emplois de plus grande valeur ont contribué à la hausse de deux points de la marge d’exploitation ajustée.

Nouveaux marchés

Résultats – £ m

2018

2017

Changement

Revenu

Italie

14,8

-100%

Experts à la maison

18,6

1.8

+ 958%

Revenu total

18,6

16,6

+ 12%

Perte d’exploitation ajustée

(4.4)

(6.0)

+ 29%

Indicateurs de performance Home Experts

2018

2017

Changement

Les artisans de Checkatrade

k

29

25

+ 17%

Les gens de métier Habitissimo

k

29

22

+ 29%

Résultats du site Checkatrade

m

16,1

15,7

+ 3%

Résultats du site Habitissimo

m

81,3

55,7

+ 46%

La performance opérationnelle

Le segment Nouveaux marchés de HomeServe comprend ses activités en Italie, ses activités de développement commercial destinées à s’étendre dans de nouvelles zones géographiques et les résultats de Checkatrade et Habitissimo, ses initiatives Home Experts.

L’associé italien, en partenariat avec Edison Energia, comptait 0,2 million de clients (FY17: 0,3 million) et a poursuivi la commercialisation des produits HomeServe dans le cadre de sa propre stratégie visant à gagner des parts de marché sur le marché italien de l’énergie.

Bien qu’aucun nouveau partenariat n’ait encore été établi, des discussions actives sur le développement des affaires se poursuivent avec un certain nombre de partenaires potentiels dans d’autres régions. HomeServe continue de croire que ses produits offrent aux services publics une bonne occasion d’améliorer leurs propres profils et d’accroître l’engagement et la fidélité de leurs clients.

Des progrès notables ont été réalisés dans Home Experts, HomeServe ayant obtenu la pleine propriété de Checkatrade. Grâce à l’investissement initial de 40% du 13 décembre 2016, HomeServe avait la possibilité d’augmenter son investissement de 35% à la mi-2019, mais le 17 novembre 2017, l’option a été remplacée et HomeServe a obtenu les 60% restants.

L’obtention d’une participation majoritaire a facilité le développement et les tests plus rapides pour prouver le modèle et les plans de croissance proposés. L’investissement supplémentaire que HomeServe peut fournir a déjà permis de nouveaux modes de paiement pour les commerçants, tels que les prélèvements mensuels directs. En raison des contraintes de fonds de roulement, Checkatrade n’offrait auparavant que des paiements annuels, mais les nouvelles options attireront désormais davantage de gens de métier et permettront l’introduction de différentes initiatives de tarification. Depuis qu’ils ont pris le contrôle total en novembre 2017, le nombre total de commerçants a déjà augmenté de 9% à 29 000 et le dernier trimestre de l’exercice fiscal 18 a vu trois nouveaux mois record pour les nouveaux commerçants rejoignant Checkatrade. Les initiatives de tarification introduites ont également déjà permis de lever le chiffre d’affaires moyen de Checkatrade par trader.

La clé du succès à long terme de Checkatrade est de définir et d’affiner le modèle optimal pour le bénéfice des consommateurs et des commerçants. Checkatrade continue d’attirer plus d’un million d’utilisateurs uniques sur le site chaque mois et cherchera à l’augmenter en investissant davantage dans la publicité, financée principalement par les nouvelles initiatives de tarification. Le développement de produits tels que les options d’adhésion prioritaires pour les propriétaires qui récompensent l’utilisation répétée sont également évalués, tout comme un produit d’urgence sur demande. Attirer davantage de consommateurs sur le site Web et augmenter l’utilisation par les consommateurs sera un facteur critique pour augmenter simultanément le nombre de gens de métier.

Habitissimo, l’entreprise espagnole Home Experts, a également connu une année fructueuse, en continuant d’augmenter le nombre de leads qu’elle génère pour ses traders, passant de 1.4m en FY17 à 2.1m. Habitissimo possède une expertise technique considérable et ses capacités numériques lui ont permis de tester rapidement et efficacement un certain nombre de produits et d’itinéraires supplémentaires vers les marchés. Habitissimo a également développé et piloté un logiciel qui permettra d’augmenter l’engagement de ses traderspeople en leur fournissant un outil pour gérer et suivre efficacement leurs activités. Checkatrade continuera à développer et à tester au Royaume-Uni, mais comme les deux entreprises travaillent plus étroitement ensemble, Habitissimo peut finalement fournir les compétences techniques et les capacités pour rouler le modèle efficacement dans d’autres marchés comme il a déjà démontré avec une empreinte légère en latin Amérique.

Performance financière

HomeServe comptabilise le résultat net de son activité italienne en tant qu’associé avec son résultat inclus dans l’investissement global New Markets. Par conséquent, aucun produit n’a été enregistré pour l’exercice clos le 31 mars 2018.

L’augmentation du chiffre d’affaires de Home Experts est due en grande partie à la possession d’Habitissimo pendant toute l’année et à l’acquisition de 100% de Checkatrade. Après avoir pris le contrôle le 17 novembre 2017, Checkatrade est devenue une filiale et tous les résultats postérieurs à cette date ont été consolidés par intégration globale. Les résultats d’Habitissimo ont été consolidés pour toute la période.

L’investissement total dans New Markets a été de 4,4 M £ (FY17: 6,0 M £), 5,7 M £ sur une base sous-jacente, ayant bénéficié d’un gain de réévaluation unique de 1,3 M £ avant les coûts liés à l’acquisition de 60% restants de Checkatrade.

ANALYSE FINANCIER

Ces résultats financiers ont été préparés conformément aux Normes internationales d’information financière (IFRS) telles qu’adoptées par l’Union européenne.

Les principaux résultats financiers statutaires du Groupe sont présentés ci-dessous.

£ millions

2018

2017

Revenu total

899,7

135,0

104,7

(11.7)

(6.4)

Bénéfice ajusté avant impôt

141,7

Amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition

(18,4)

(14.1)

Bénéfice statutaire avant impôt

123,3

98,3

Impôt

(27.4)

(23,9)

Bénéfice pour l’année

95,9

74,4

Attribuable à:

Les détenteurs d’actions de la société mère

96,3

74,4

Intérêts non-majoritaires

(0,4)

95,9

74,4

Le Groupe a réalisé une croissance du bénéfice avant impôts de 25% à 123,3 M £. La croissance du bénéfice d’exploitation a augmenté de 29% à 135,0 M £ mais a été compensée par une augmentation des charges financières nettes de 11,7 M £ (exercice 17: 6,4 M £). Les charges financières nettes ont augmenté principalement en raison du désengagement des intérêts sur la contrepartie différée par rapport à l’activité précédente de M & A et des coûts associés au refinancement des facilités de crédit de HomeServe au début de l’exercice.

Le bénéfice statutaire avant impôts est comptabilisé après amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition. La performance financière individuelle de chaque entreprise est prise en compte dans la revue de l’activité.

Amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition

L’amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition de 18,4 M £ (17,1 M £) concerne les contrats clients et autres détenus par les entreprises, acquis dans le cadre de regroupements d’entreprises et d’achats d’actifs et a augmenté cette année principalement en raison de l’acquisition de la police. livre de Dominion Products and Service Inc. (DPS) en Amérique du Nord et de Checkatrade au Royaume-Uni.

Stratégie fiscale

Le Groupe a continué à opérer dans le cadre de la stratégie fiscale approuvée par le Conseil au cours de l’exercice clos le 31 mars 2017. La stratégie fiscale fait l’objet d’un examen annuel et reflète le statut de HomeServe en tant que PLC et la nature régulée de ses activités et la considération de la réputation ainsi que le respect des lois, règlements et directives locaux. HomeServe a rendu publics les éléments britanniques du document sur la stratégie fiscale en avril 2017, conformément à la législation britannique.

La stratégie fiscale du groupe couvre la façon dont HomeServe:

(i) applique la gouvernance fiscale de façon continue et maintient des contrôles internes rigoureux afin de réduire considérablement le risque fiscal;

(ii) ne s’engagera pas dans des transactions artificielles dont le seul but est de réduire l’impôt;

(iii) a pour objectif stratégique de conserver sa cote de faible risque fiscal, telle que déterminée par le processus de révision des risques de l’autorité fiscale britannique; et

(iv) travaille avec toutes les autorités fiscales de manière ouverte, honnête et transparente.

Charge d’impôt et taux d’imposition effectif

La charge d’impôts du Groupe au cours de l’exercice s’est élevée à 27,4 millions de livres sterling (exercice précédent: 23,9 millions de livres sterling), soit un taux d’imposition effectif de 22% (exercice 2017: 24%). Les taux d’imposition des sociétés dans les pays d’outre-mer continuent d’être supérieurs au taux d’impôt sur les sociétés britannique de 19% (exercice 2017: 20%), ce qui se traduit par un taux effectif supérieur au taux britannique.

Des modifications des taux d’imposition des sociétés dans plusieurs pays dans lesquels le Groupe est présent ont été annoncées. Le taux d’imposition des sociétés au Royaume-Uni de 19% au cours de l’exercice fiscal 2011 devrait également s’appliquer aux exercices 19 et 20, avec une réduction à 17% au cours de l’exercice 21.

En décembre 2017, les États-Unis ont révisé en profondeur leur système fiscal, ce qui a abouti à un taux mixte (fédéral / État) de 38% pour l’exercice fiscal18 (40%), qui passera à 27% au cours de l’exercice 19.

La France a également promulgué une nouvelle législation fiscale en décembre 2017 qui verra son principal taux d’impôt sur les sociétés passer de 33% en 18 (33%) à 25% en 2009. Pendant ce temps, le taux d’imposition des sociétés espagnoles continue d’être de 25% (exercice 2017: 25%).

Flux de trésorerie et financement

Le modèle d’activité de HomeServe continue d’être très générateur de liquidités avec des flux de trésorerie générés par les opérations de 164,2 M £ (FY17: 139,9 M £), ce qui représente un ratio de conversion de trésorerie de 107% (FY17: 118%). Le ratio de conversion en espèces devrait rester supérieur à 100%.

£ millions

2018

2017

Bénéfice d’exploitation ajusté

153,4

118,8

Amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition

(18,4)

(14.1)

Résultat d’exploitation

135,0

104,7

Dépréciation et amortissement

62,6

49.5

Éléments non monétaires

6.8

(42,4)

(21.1)

Encaisse générée par les opérations

164.2

Intérêt net

(10.5)

(6.4)

Imposition

(27.2)

(20,0)

Dépenses en capital – Ordinaires

(54,6)

(44,4)

Dépenses en capital – Paiements aux partenaires

(14.1)

(0.6)

(1,0)

Libre circulation des capitaux

54,8

54,0

Acquisition d’associé

(24.7)

Acquisitions de filiales

(54.2)

(74.2)

Acquisition du livre de politique

0,4

(1.7)

Dividendes en actions payés

(50,4)

(40.3)

123,3

Mouvement net en espèces et emprunts bancaires

20,3

(86,0)

Impact du change

2,9

(6.3)

(0,1)

(0,4)

0.5

0,8

Dette nette d’ouverture

(261.4)

(169,5)

Dette nette finale

(237,8)

(261.4)

Le fonds de roulement a augmenté de 42,4 millions de livres sterling au cours de l’exercice fiscal18, reflétant le calendrier de certains paiements aux fournisseurs et la croissance continue de toutes les activités.

Les dépenses en capital comprenaient 54,6 millions de livres sterling en dépenses d’investissement ordinaires et transformationnelles, dont les principaux éléments concernaient le système de gestion des clients de base au Royaume-Uni; les systèmes de traitement des réclamations et de déploiement des emplois au Royaume-Uni, en Amérique du Nord et en Espagne; la numérisation en cours dans toutes les entreprises et le développement d’une version WiFi de LeakBot au Royaume-Uni. Les paiements totaux des partenaires se sont élevés à 16,5 millions de livres sterling (17,1 millions de livres sterling pour l’exercice 2017) au titre de l’acquisition de clients initiée par Endesa en Espagne et Suez en France.

Le système de gestion des clients de base est en train d’être remplacé au Royaume-Uni. Il est prévu que ce nouveau système centré sur le client améliorera les processus des agents et offrira plus de possibilités d’identifier et d’offrir les meilleures solutions aux besoins des clients. Les investissements dans les réseaux d’ingénieurs et d’entrepreneurs au Royaume-Uni, en Amérique du Nord et en Espagne permettront d’améliorer le service à la clientèle et de faciliter le traitement des réclamations et l’efficacité du déploiement des tâches.

Une proportion croissante de clients souhaitent interagir avec HomeServe numériquement à tous les stades du parcours client et des investissements supplémentaires ont été réalisés pour soutenir cette amélioration, en améliorant les sites Web dans toutes les entreprises et en améliorant le processus de réclamation en ligne au Royaume-Uni. Ce domaine reste au centre de l’exercice 19 avec des projets visant à étendre les fonctionnalités de libre-service en ligne et mobiles dans toutes les entreprises.

HomeServe continuera d’investir dans toutes ses activités, y compris dans ses nouveaux secteurs d’activité mondiaux, où elle voit d’importantes opportunités de développer sa présence dans les domaines du HVAC, de la Smart Home et des Home Experts. Les dépenses en capital pour l’exercice 19 devraient être légèrement inférieures à celles de l’exercice 18 avant de s’orienter vers un taux normalisé de 35 millions de livres sterling par an au cours de l’exercice 20 et au-delà.

Acquisitions

Le Groupe a enregistré une sortie nette de trésorerie liée à des regroupements d’entreprises de 54,2 M £ au cours de l’exercice.

Au cours de l’exercice clos le 31 mars 2018, il y a eu trois sorties de fonds importantes résultant de regroupements d’entreprises;

Le 2 août 2017, HomeServe a acquis 100% du capital-actions émis et a obtenu le contrôle de Help-Link UK Limited pour une sortie totale de trésorerie de 6,7 millions de livres sterling.

Le 17 novembre 2017, HomeServe a augmenté de 60% son investissement dans Sherrington Mews Limited, la holding du groupe Checkatrade, portant sa participation totale à 100%. La contrepartie pour les 60% restants était de 50 millions de livres sterling, ce qui s’est traduit par une sortie nette de fonds de 38,4 millions de livres pour l’année. Sur les 50 M £, 10 M £ ont été utilisés par le fondateur de Checkatrade pour souscrire à l’attribution et à l’émission de 1 193 317 actions HomeServe plc au prix de 8,38 £ par action (calculé par référence au cours de clôture du 16 novembre 2017).

Le 29 décembre 2017, HomeServe a acquis 100% du capital de la société PXB Invest SAS, société holding d’Electrogaz, fournisseur d’installations de chauffage en France, générant un décaissement net de 4,6 M £

Une sortie de trésorerie de 53,6 M £ a également été encourue par rapport au portefeuille de polices de DPS suite à l’achèvement de la tranche 1 de l’acquisition le 18 décembre 2017 par HomeServe.

Bénéfice par action

Le bénéfice de base par action pour l’année est passé de 24,0p à 30,2p, soit une augmentation de 26%. Sur une base ajustée, le bénéfice par action a augmenté de 24%, passant de 27,0 pence à 33,6 pence. Le nombre moyen pondéré d’actions est passé de 309,9 M à 318,9 M principalement en raison de la mise de fonds le 19 octobre 2017 et aussi en raison des actions émises en contrepartie de l’acquisition de Checkatrade et des actions nouvelles émises dans le cadre d’un certain nombre de an.

Dividendes

Compte tenu de la bonne performance du Groupe et de la confiance du Conseil dans ses perspectives d’avenir, le Conseil d’Administration propose de porter le dividende final à 14,4 pence par action (exercice 2017: 11,2 pence) à verser aux actionnaires inscrits le 6 août 2018 .

Avec le dividende intérimaire déclaré en novembre 2017 de 4,7p (novembre 2016: 4,1p), cela représente une augmentation de 25% du paiement du dividende ordinaire total pour l’année de 19,1p (17,33), soit 1,76x couvert par le bénéfice ajusté par action de l’exercice 18 (exercice 2017: 1,76 fois). Tel qu’indiqué précédemment, le conseil continue d’adopter une politique de dividendes progressive.

Financement

Quatre ans se sont écoulés depuis la dernière révision par le Conseil de sa politique de structure du capital, au cours de laquelle le Groupe s’est considérablement développé, a réalisé et intégré un nombre important d’acquisitions et a diversifié ses sources de revenus.

En conséquence, le Conseil a déterminé que le Groupe peut désormais soutenir une politique de levier financier de 1 à 2 fois la dette nette: EBITDA à la fin de l’année, par rapport à la politique précédente de 1-1½x. À l’heure actuelle, le Groupe sera prêt à voir un effet de levier en dehors de la nouvelle fourchette pour des durées raisonnables si les circonstances le justifient, et la nouvelle gamme elle-même fera l’objet d’un examen périodique. Avec la saisonnalité ordinaire de l’activité, la dette nette devrait augmenter au cours du prochain semestre.

Au cours de l’exercice, le Groupe a conclu une nouvelle ligne de crédit revolving multidevises avec des partenaires bancaires existants et nouveaux. Les nouvelles conditions de la facilité prévoient un crédit garanti de 400 millions de livres qui court jusqu’au 31 juillet 2022 avec deux options d’extension d’un an, sous réserve de l’accord des partenaires bancaires, ce qui prolongerait l’échéance jusqu’au 31 juillet 2024. Les prêts au LIBOR ou à l’EURIBOR. Avec d’autres financements, principalement de Private Placements, le Groupe disposait d’une marge brute de plus de 270 M £ sur ses sources de dette disponibles à la fin de l’année.

Les intérêts nets payés ont augmenté à 10,5 M £ (17,4 M £) en raison principalement des coûts associés au renouvellement des facilités de crédit du Groupe au début de l’exercice18.

Le 19 octobre 2017, HomeServe a placé 15 243 903 nouvelles actions ordinaires de HomeServe plc au prix de 820 pence par action, générant un produit brut de 125 millions de livres sterling. Les actions ordinaires émises représentaient, au total, environ 4,9% du capital-actions ordinaire émis de HomeServe. Le placement réussi a financé l’acquisition de DPS et conservé la solidité du bilan et la liquidité afin de fournir la souplesse nécessaire pour de futures occasions de placement non conventionnelles, y compris l’achat subséquent des 60% restants de Checkatrade.

Impact de change

L’impact des variations des taux de change entre l’Euro et l’USD entre les exercices 17 et 18 s’est traduit par une augmentation de 1,6 M £ du chiffre d’affaires et une baisse de 0,8 M £ du résultat opérationnel ajusté des activités internationales résumées dans le tableau ci-dessous. Les mouvements bénéfiques de l’euro ont été plus que compensés par un renforcement de la livre sterling par rapport à l’USD, en particulier au second semestre où HomeServe a généré la majorité de ses bénéfices. Il n’y avait pas de différence significative pour l’impact des opérations de change sur le bénéfice d’exploitation statutaire.

Effet sur (£ m)

Taux de change moyen

Revenu

Adj. bénéfice d’exploitation

2018

2017

Changement

2018

2018

$

2%

(9.1)

(2.9)

France

1,13

1,19

(5)%

3.9

1,2

Espagne

1,13

1,19

(5)%

6.3

Nouveaux marchés

1,13

1,19

(5)%

0.5

Total International

1.6

(0,8)

Avec une proportion croissante des bénéfices de HomeServe générés à l’étranger, l’impact potentiel de la conversion des mouvements de change sur les bénéfices déclarés pourrait avoir un impact plus important. Un mouvement de dix cents du taux moyen USD de 1,33 et du taux d’euro de 1,13 aurait eu chacun un impact d’environ 3,5 millions de livres sterling sur le bénéfice d’exploitation ajusté pour l’ensemble de l’année.

HomeServe dispose d’un cadre de gestion des risques solide qui englobe la politique de risque et l’appétence au risque du Groupe. Le cadre fournit une approche disciplinée et cohérente dans l’ensemble des activités de HomeServe, assurant une réponse structurée à tous les niveaux du Groupe et dans toutes les entreprises et zones géographiques, afin de capturer, surveiller et atténuer les risques.

· L’audit & amp; Le Comité des risques est présidé par l’un des administrateurs non exécutifs et est composé d’administrateurs indépendants non exécutifs. Les auditeurs internes et externes, le Chief Financial Officer, le Chief Executive Officer et le Président sont invités, mais n’ont pas le droit, à assister à toutes les réunions. Le cas échéant, d’autres directeurs exécutifs et directeurs assistent également aux réunions à l’invitation du président. Les auditeurs externes et internes ont la possibilité de soulever toute question ou préoccupation qu’ils pourraient avoir, en l’absence des Administrateurs, que ce soit lors des réunions du Comité ou, de manière plus informelle, en dehors d’eux.

L’audit & amp; Le Comité des risques conseille le Conseil sur l’appétence au risque et la stratégie de gestion des risques, maintient la qualité et l’efficacité des processus de gestion des risques en cours de révision et reçoit des rapports réguliers du Comité des risques du Groupe.

· Le Group Executive Risk Committee, présidé par le Chief Financial Officer du Groupe, est composé des Administrateurs Exécutifs et d’autres représentants de chacune des activités du Groupe. Le comité rend compte à la vérification et à Comité des risques. Le Conseil reste responsable de l’évaluation globale des processus de gestion des risques du Groupe.

· L’équipe de gestion des risques du Groupe propose le cadre des risques dans l’ensemble du Groupe et accompagne les entreprises dans la mise en œuvre, le suivi de la maturité des risques et l’évolution de la gestion des risques au quotidien de chaque activité du Groupe.

Tous les risques pourraient avoir un impact négatif sur la réussite ou la réputation de HomeServe et entraîner une baisse de la rentabilité, des sorties de fonds plus importantes, des rentrées de fonds réduites et, finalement, des rendements inférieurs pour tous les intervenants, associés, créanciers et actionnaires. Le solide cadre de gestion des risques de HomeServe garantit que les risques ne sont pas contrôlés et que des contrôles et des mesures d’atténuation sont mis en place pour réduire l’exposition et promouvoir le succès continu de l’entreprise.

Les risques stratégiques sont spécifiques au modèle d’affaires et à la stratégie de HomeServe et peuvent constituer un défi fondamental pour ses perspectives d’avenir. Ils comprennent les décisions prises et les mesures prises ou non prises par le conseil pour déterminer la direction et le positionnement de HomeServe dans le marché de la réparation et de l’amélioration de la maison dans plusieurs régions.

Risques opérationnels liés à l’échec des processus de HomeServe. Les exemples incluent l’erreur humaine, la défaillance du système, le non-respect des cadres légaux et réglementaires en vigueur, etc. et peuvent entraîner, entre autres, des interruptions d’activité, des pertes financières et des dommages à la réputation.

Risques financiers liés à l’incapacité d’obtenir un montant suffisant ou une combinaison appropriée de financement à court et à long terme (du capital et de la dette), le non-respect des clauses restrictives ou le défaut de répartir ou d’investir le capital de façon appropriée ou opportune.

Les registres des risques sont tenus à jour par la direction de chaque entreprise et sont examinés par le comité de vérification et des risques à chacune de ses réunions. Les risques sont notés sur une base brute selon un cadre standard en fonction de la probabilité et de l’impact et sont réduits sur une base nette après examen et application des mesures d’atténuation et de contrôle pertinentes. Sur une matrice 6×6, où le risque le plus élevé reviendrait à «36», l’appétit pour le risque de HomeServe est relativement faible, ciblant les scores avec une note maximale de 12.

Changements dans les principaux risques au cours de l’exercice 18

En tant que secteur d’activité le plus important dans chaque segment géographique, l’adhésion constitue la colonne vertébrale des risques stratégiques de HomeServe et il y a un chevauchement considérable avec les trois autres secteurs; Experts à domicile, Smart Home et HVAC. En conséquence, la substance de la majorité des risques stratégiques reste inchangée depuis l’année précédente. Cependant, la cristallisation de quatre secteurs distincts pour soutenir la vision de HomeServe d’être le fournisseur de réparations et d’améliorations résidentielles le plus fiable au monde a accentué l’accent mis sur certains domaines et les risques ont maintenant été catégorisés pour plus de clarté. Les risques financiers et opérationnels demeurent en grande partie inchangés et semblent affecter les quatre domaines de la vision et de la stratégie de façon égale.

Le tableau ci-dessous présente les principaux risques et incertitudes auxquels le Groupe est confronté, les mesures d’atténuation à prendre pour chacun d’entre eux et une mise à jour de toute modification du profil de chaque risque au cours de l’année écoulée. Tous les risques ont une importance et une pondération égales pour le conseil d’administration, mais une attention et une priorité supplémentaires peuvent être accordées à des risques spécifiques pour une période donnée dans certaines circonstances, par ex. suite à une acquisition importante ou de mettre en œuvre des plans visant à réduire tout risque qui dépasse le seuil d’appétit.

Les principaux risques et incertitudes ci-dessous doivent être lus conjointement avec le Business Review et la Revue financière. Les risques et incertitudes supplémentaires dont HomeServe n’est pas actuellement au courant ou qui ne sont pas considérés comme significatifs peuvent également avoir une incidence négative sur la stratégie, la performance commerciale ou la situation financière à l’avenir.

1. Désorganisation du marché (risque stratégique)

Un certain nombre de concurrents offrent des produits et services similaires dans les marchés existants de HomeServe. Il est possible que les concurrents se développent dans d’autres régions et que les nouveaux venus introduisent de nouveaux produits ou de nouvelles technologies qui érodent la part de marché de HomeServe.

Au fil du temps, la perturbation du marché peut avoir un impact négatif sur les KPI tels que les clients et les taux de rétention des polices. Le revenu net par client peut diminuer si HomeServe est obligé de réduire ses prix pour conserver ses parts de marché et si les partenaires d’affinités peuvent réduire si un partenaire est perdu pour un concurrent ou décide d’offrir des produits concurrents à l’interne.

Mise à jour FY18

L’acquisition par HomeServe de 100% de Checkatrade en FY18 et de 70% d’Habitissimo en FY17 a marqué une entrée dans le secteur de la réparation et de l’amélioration de maisons en ligne. En tant que l’une des rares industries à subir un changement substantiel en ligne, un certain nombre de sociétés explorent les opportunités dans ce secteur. Il n’y a pas eu de nouveaux concurrents dans les adhésions.

Atténuation (s)

HomeServe pense que la couverture d’assistance à domicile et le modèle en ligne proposés par Checkatrade répondent aux besoins démographiques et aux besoins des clients, de sorte que la cannibalisation attendue des clients actuels de 8,4 millions d’utilisateurs ne devrait pas interférer avec les plans de croissance de ce secteur.

Mise à jour FY18

Atténuation (s)

Avec plus de 570 partenaires à travers le Groupe, il est inévitable que HomeServe ou un partenaire choisisse de ne pas renouveler un partenariat lorsque les circonstances et les priorités changent. Avec des portefeuilles plus larges de partenaires au Royaume-Uni et en Amérique du Nord, c’est moins un problème. Lorsque les relations sont plus concentrées, par ex. France et Espagne HomeServe surveille régulièrement les partenariats et maintient un dialogue bilatéral fréquent. La majorité des partenariats sont garantis en vertu de contrats à long terme que HomeServe cherchera souvent à renouveler de manière proactive avant la fin du contrat.

3. Développement international (risque stratégique)

Une partie de la stratégie déclarée de HomeServe consiste à rechercher des opportunités d’expansion dans de nouvelles zones géographiques via une coentreprise avec un partenaire de services publics. Il y a un risque que cette stratégie ne soit pas exécutée en raison, par exemple, de l’impossibilité de trouver un partenaire approprié. En conséquence, HomeServe peut engager des investissements dans le temps de gestion et les ressources de l’entreprise qui ne fournissent pas de retour. Il y a aussi le risque qu’un partenaire puisse être signé et à une date ultérieure, le partenaire ou la région géographique sont jugés inappropriés.

Si aucune nouvelle zone géographique n’est saisie, il y aura des progrès plus lents dans l’augmentation des ménages partenaires Affinity et il peut y avoir une baisse des autres indicateurs clés de performance et de la rentabilité en général si le temps et les ressources manquent.

HomeServe continue d’explorer les opportunités de développement international. Aucun accord définitif n’a encore été trouvé, mais il reste encore beaucoup de discussions actives avec les partenaires.

HomeServe mène des études de marché approfondies sur toutes les zones géographiques potentielles et n’englobe que celles considérées comme moins risquées sur la base de facteurs micro et macro incluant, entre autres, indice de corruption, facilité de faire des affaires, qualité du parc immobilier, qualité et expérience potentielle les partenaires. Une équipe dédiée au développement international assure une bande passante de gestion suffisante pour l’ensemble de l’activité.

HomeServe a augmenté son activité M & A au cours des dernières années afin d’accélérer un certain nombre d’objectifs stratégiques, par ex. croissance des partenaires et des clients en Amérique du Nord, acquisition de clients au Royaume-Uni. HomeServe risque de surpayer les transactions ou de sous-estimer le temps et les ressources nécessaires pour intégrer de nouvelles activités, ce qui pourrait entraîner des rentrées et des rentrées de fonds moins importantes que prévues, une augmentation des coûts, une rentabilité réduite et une probabilité accrue de dépréciation. En revanche, une stratégie M & A réussie devrait diversifier les risques en introduisant, par exemple, de nouveaux partenaires et de nouveaux canaux, en augmentant la rentabilité et en menant à des augmentations des indicateurs clés de performance tels que les clients et les politiques.

Mise à jour FY18

Au cours de l’exercice 18, HomeServe a réalisé un certain nombre d’acquisitions, dont la plus importante était le livre de politique de DPS en Amérique du Nord, les 60% restants de Checkatrade et Help-Link au Royaume-Uni.

Atténuation (s)

HomeServe fait preuve de diligence raisonnable et consulte des conseillers expérimentés lors de l’examen de toute transaction. Le Groupe a des contraintes d’investissement strictes et toutes les transactions devraient les éliminer. Toutes les transactions sont assujetties à l’approbation du conseil local avec l’approbation du conseil de Plc requise pour toutes les transactions importantes. Il existe des équipes dédiées à la transformation et à l’intégration dans toutes les entreprises et HomeServe peut chercher à fidéliser la direction et le personnel clé pour assurer une plus grande sécurité autour de la réalisation des dossiers d’investissement associés.

5. Intégration CVC (risque stratégique)

L’acquisition et l’intégration de petites entreprises de CVC sont un moyen d’accélérer les progrès de HomeServe dans ce secteur d’activité. Contrairement au risque M & A mentionné ci-dessus, le risque d’intégration concerne spécifiquement l’intégration des activités HVAC aux activités d’adhésion existantes de HomeServe et sa capacité à fournir des produits HVAC, comme des installations, aux clients adhérents et à fournir des produits d’adhésion aux clients HVAC. L’incapacité d’intégrer les entreprises rapidement et efficacement pourrait augmenter les coûts, ce qui se traduirait par l’impossibilité d’atteindre les revenus prévus et pourrait entraîner une perte de valeur.

Mise à jour FY18

Atténuation (s)

Dans chaque entreprise, des équipes dédiées sont chargées du changement et de la transformation des entreprises et s’assurent que les entreprises sont intégrées et que leurs performances ultérieures sont évaluées. Les acquisitions uniques au Royaume-Uni et en France permettront un plan d’intégration réussie et les meilleures pratiques pour d’autres acquisitions similaires.

6. IT & amp; Cybersécurité (risque opérationnel)

Le nombre total de clients et les taux de rétention des polices peuvent diminuer et les partenaires peuvent mettre fin à des relations d’affinité s’ils estiment que les données client sont à risque.

Mise à jour FY18

La gestion de ce risque reste un domaine prioritaire et prioritaire. Un responsable permanent de la sécurité de l’information du Groupe chargé de superviser la stratégie de sécurité de l’information et la gouvernance à l’échelle du Groupe est désormais en place. HomeServe a un rôle spécifique responsable de la sécurité de l’information dans chaque entreprise et, au cours de l’année, a défini une stratégie d’information et de cybersécurité pour concentrer les activités d’amélioration au cours des quatre prochaines années. HomeServe a continué d’effectuer des vérifications électroniques dans le cadre de son plan d’assurance annuel et continuera de le faire au cours de l’exercice 19.

Le règlement général sur la protection des données (GDPR) introduit de vastes changements affectant la protection des données et la confidentialité des données. Une initiative du groupe a été menée par le responsable de la protection des données de HomeServe pour assurer la conformité avant la date d’application du 25 mai 2018.

Atténuation (s)

HomeServe dispose d’un certain nombre de pratiques défensives et proactives à travers le Groupe pour atténuer ce risque. Il existe une politique de sécurité de l’information détaillée, communiquée à travers le Groupe et une formation est fournie selon les besoins. HomeServe continue d’investir dans la sécurité informatique, assurant une configuration sécurisée, des contrôles d’accès, la sécurité du centre de données et une communication efficace des politiques et des procédures à tous les employés.

7. Capacité de souscription et concentration (risque opérationnel)

Le secteur d’activité des membres commercialise et administre des polices souscrites par des souscripteurs indépendants. HomeServe agit en tant qu’intermédiaire d’assurance et n’assume aucun risque d’assurance matériel. Si les souscripteurs ne pouvaient ou ne voulaient pas couvrir ces risques et que HomeServe était incapable de trouver d’autres souscripteurs, le risque serait souscrit directement, exposant ainsi l’entreprise à un risque d’assurance important, ce qui est contraire à son modèle d’exploitation préféré. L’obtention des approbations réglementaires pertinentes pour un nouveau souscripteur peut prendre du temps, ce qui peut entraîner des perturbations dans les affaires. Un changement important du modèle d’exploitation entraînerait également un changement de méthode comptable susceptible d’avoir une incidence sur la rentabilité à court terme. Le nombre de clients et les taux de rétention peuvent baisser si les clients connaissent des niveaux de service réduits ou ne sont pas couverts pendant toute période de perturbation.

Mise à jour FY18

Atténuation (s)

8. Régulation & amp; Orientation client (risque opérationnel)

HomeServe est soumis à des exigences réglementaires sur chacun de ses marchés, notamment en matière de conception de produits, de supports marketing, de processus de vente et de protection des données. Le non-respect des exigences réglementaires dans l’un de ses pays pourrait entraîner la suspension, temporaire ou permanente, de certaines activités.

Une grande partie de la réglementation vise à protéger les droits et les besoins des consommateurs, et le non-respect des attentes élevées des clients pour HomeServe pourrait entraîner une rétention réduite et des pertes plus importantes pour les clients.

De plus, les changements législatifs relatifs aux partenaires peuvent changer leurs obligations en ce qui concerne l’infrastructure qu’ils gèrent actuellement et, par conséquent, les produits et services que HomeServe peut offrir aux clients. Il est possible que de tels changements législatifs réduisent, voire suppriment, le besoin de certains produits et services HomeServe.

Mise à jour FY18

Une nouvelle réglementation est entrée en vigueur au Royaume-Uni au cours de l’exercice 18, touchant l’ensemble du secteur de l’assurance, ce qui oblige les entreprises à divulguer les prix de l’année précédente sur les documents de renouvellement des clients. HomeServe s’est assuré que tous les documents de renouvellement sont conformes et que les modifications ont été apportées conformément au calendrier requis.

La directive sur la distribution d’assurance (IDD) est une autre réglementation européenne applicable à toutes les activités européennes de HomeServe, appliquée depuis février 2018. Elle exige que toutes les ventes évaluent et démontrent adéquatement les demandes et les besoins des clients pour les produits HomeServe. Des mesures ont été prises au Royaume-Uni, en France et en Espagne pour assurer la pleine conformité.

Au cours de l’année précédente, le régulateur principal au Royaume-Uni, la Financial Conduct Authority (FCA), a réduit l’intensité de sa surveillance. Le niveau réduit de supervision s’est poursuivi tout au long de l’exercice.

Atténuation (s)

HomeServe croit que la réglementation a un impact positif sur l’entreprise et encourage une culture qui favorise les intérêts des clients et améliorera les perspectives de HomeServe à court et à long terme. HomeServe se conforme au minimum à la réglementation locale dans toutes ses activités, mais cherchera également à prendre les meilleures pratiques d’une entreprise et à les appliquer à toutes les autres.

HomeServe a des spécialistes de la réglementation, des équipes de conformité et des administrateurs non exécutifs dans chaque entreprise pour s’assurer que tous les aspects du régime législatif de chaque territoire sont bien compris et adoptés au besoin.

Au Royaume-Uni en particulier, HomeServe entretient un dialogue régulier avec la FCA, tandis qu’en Amérique du Nord, il existe un contact régulier avec les procureurs généraux. Dans d’autres entreprises, le dialogue est maintenu avec les régulateurs locaux.

HomeServe se tient au courant des changements dans la politique gouvernementale et réglementaire, ce qui garantit que les produits et services sont conçus, commercialisés et vendus conformément à toutes les exigences légales et réglementaires pertinentes et que les termes et conditions sont appropriés et répondent aux besoins des clients.

9. Recrutement & amp; Talent (risque opérationnel)

La capacité de HomeServe à répondre aux attentes de croissance et à concurrencer efficacement dépend, en partie, des compétences, de l’expérience et de la performance de son personnel. L’incapacité d’attirer, de motiver ou de retenir les talents clés pourrait avoir une incidence sur la performance globale de l’entreprise.

Mise à jour FY18

HomeServe a continué à profiter de la croissance tout au long de l’exercice fiscal18. Le Groupe est plus important qu’il y a 12 mois et le recrutement de personnel qualifié reste de la plus haute importance.

Atténuation (s)

Les politiques de l’emploi, la rémunération et les avantages sociaux ainsi que les incitations à long terme sont régulièrement revues et conçues pour être compétitives par rapport aux autres entreprises.

Les sondages auprès des employés, les évaluations du rendement et la communication régulière des activités commerciales ne sont que quelques-unes des méthodes utilisées pour comprendre et répondre aux points de vue et aux besoins des employés.

Des processus sont en place pour identifier les individus les plus performants et s’assurer qu’ils ont une carrière enrichissante, et HomeServe gère efficacement la planification de la relève. Un directeur des talents du groupe a été nommé au cours de l’exercice fiscal 2011 pour examiner comment HomeServe développe et promeut ses meilleurs talents et futurs leaders.

10. Investissement informatique (risque opérationnel)

Le Groupe s’appuie sur plusieurs systèmes clés pour gérer ses interactions clients. Une maintenance et un investissement appropriés et opportuns sont nécessaires pour s’assurer que les systèmes continuent de répondre aux besoins changeants de l’entreprise et de ses clients. L’incapacité d’investir de manière appropriée pour gérer les interactions avec les clients et fournir un service de haute qualité peut entraîner une baisse de la rétention et des pertes plus importantes pour les clients. Il existe également une dépendance vis-à-vis des systèmes de «back-office» de qualité et toute défaillance de ceux-ci peut entraîner une interruption des activités et compromettre la capacité d’analyser les indicateurs de performance et de réagir à toute tendance. Un investissement excessif dans de nouvelles initiatives pourrait faire en sorte que l’investissement l’emporte sur les avantages futurs et entraîne une perte de valeur.

Mise à jour FY18

Le Royaume-Uni continue de développer son système de gestion de la clientèle de remplacement. Il s’agit d’un projet important visant à offrir une expérience client améliorée et un certain nombre d’opportunités de marketing et d’efficacité opérationnelle. Tout retard important dans le projet ou toute défaillance dans sa conception ou sa mise en œuvre pourrait avoir un impact négatif sur les avantages escomptés et entraîner une augmentation des coûts, une baisse des revenus et une dépréciation des actifs.

Des investissements ont également été réalisés dans les principaux logiciels de gestion de sinistres et de gestion de réseau au Royaume-Uni, en Amérique du Nord et en Espagne. De tels investissements permettent un parcours client efficace et une gestion efficace et évolutive des réseaux.

Toutes les décisions d’investissement sont soumises aux critères d’investissement et aux obstacles stricts du Groupe. Les principaux programmes de TI se voient attribuer des structures de gouvernance et des mécanismes de surveillance spécifiques avec des membres de la haute direction siégeant au conseil de programme.

HomeServe engage un certain nombre de conseillers externes sur de grands projets logiciels afin de fournir l’étendue et la profondeur de l’expérience et de l’expertise nécessaires pour s’assurer qu’il n’y a pas trop de dépendance envers un fournisseur et pour soutenir la direction dans la réalisation du projet.

11. Numérique et ampère; Innovation (risque opérationnel)

Comme dans d’autres secteurs, les clients de toutes les entreprises souhaitent de plus en plus interagir avec HomeServe par des moyens numériques: se connecter en ligne et gérer les détails ou faire une réclamation via le site Web et l’application HomeServe ou sur des réseaux sociaux tels que Twitter et Facebook. Si HomeServe n’est pas suffisamment flexible pour répondre à l’évolution des besoins, les clients peuvent explorer les produits concurrents et choisir de ne pas les renouveler. Il existe également un risque de réputation, car les réclamations enregistrées via les médias sociaux peuvent rapidement dégénérer si elles ne sont pas traitées de manière appropriée et en temps opportun.

Il existe également une demande croissante de produits innovants sur les marchés de HomeServe et l’adoption des produits «Smart Home» continue de croître.

Mise à jour FY18

Une application HomeServe complète a été lancée au Royaume-Uni au cours de l’exercice 18, permettant aux clients de gérer les détails, de faire des réclamations et d’explorer des conseils et astuces à partir de leur téléphone intelligent.

HomeServe détient une participation dans Tado, un fabricant de thermostats intelligents et a développé une version WiFi pour son détecteur de fuites d’eau intelligent «LeakBot» en FY18.

Atténuation (s)

HomeServe continue d’examiner et de répondre aux commentaires et aux besoins des clients, et les clients ont accès à un certain nombre de canaux qu’ils peuvent utiliser avec HomeServe: téléphone, site Web, Digital Live Chat, papier, courriel et médias sociaux. L’activité Home Experts en développement offre également une alternative aux clients à la recherche d’une expérience entièrement numérique.

Les principaux risques financiers sont la disponibilité de financement à court terme et à long terme pour répondre aux besoins opérationnels et tirer parti des priorités stratégiques telles que les opportunités M & A, le risque de non paiement des assurés et les fluctuations des taux d’intérêt et des taux de change. . Suite à la décision du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne, le Groupe pourrait être soumis à des fluctuations de taux de change plus importantes.

Mise à jour FY18

Le 1er août 2017, le Groupe a conclu une nouvelle ligne de crédit revolving multidevises avec des partenaires bancaires existants et nouveaux. Les nouvelles conditions de la facilité prévoient un crédit garanti de 400 millions de livres qui court jusqu’au 31 juillet 2022 avec deux options d’extension d’un an, sous réserve de l’accord des partenaires bancaires, ce qui prolongerait l’échéance jusqu’au 31 juillet 2024. Les prêts au LIBOR ou à l’EURIBOR. Grâce à d’autres financements provenant principalement de Private Placements, HomeServe disposait d’une marge de plus de 270 millions de livres sterling par rapport à ses sources de dette disponibles à la fin de l’année.

HomeServe a clôturé avec succès le placement d’actions de 125 millions de livres sterling le 19 octobre 2017 en conservant la solidité et la liquidité du bilan et en offrant une flexibilité pour l’acquisition de DPS et pour de futures opportunités d’investissement dans le secteur minéral.

Risque de taux d’intérêt

La politique de HomeServe consiste à gérer le coût des intérêts en utilisant une combinaison d’emprunts à taux fixe et à taux variable. Le cas échéant, cela est réalisé en concluant des swaps de taux d’intérêt pendant certaines périodes, au cours desquelles HomeServe s’engage à échanger, à des intervalles spécifiés, la différence entre les intérêts fixes et variables calculés par référence à un montant notionnel convenu. Ces swaps sont destinés à couvrir économiquement les dettes sous-jacentes.

Le risque de crédit

Le risque associé à la trésorerie et aux équivalents de trésorerie est géré uniquement en déposant des fonds auprès d’institutions bancaires réputées et solvables. Le risque de défaillance d’un preneur d’assurance est atténué, car toute couverture de police cessera au fur et à mesure que la prime ne sera pas payée.

Risque de liquidité

HomeServe gère le risque de liquidité en conservant des réserves et des facilités bancaires adéquates et en surveillant en permanence les flux de trésorerie prévisionnels et réels.

Risque de change

Le risque de change à court terme est atténué par la couverture naturelle fournie par la répartition géographique des activités. Bien que cela protège contre une partie de l’exposition aux transactions, les résultats déclarés de HomeServe seraient toujours affectés par la traduction d’opérations non britanniques.

Déclaration de viabilité

Le Groupe dispose d’un processus formalisé de budgétisation, de reporting et de revue ainsi que de procédures pour prévoir sa rentabilité, sa situation de capital, ses besoins de financement et ses flux de trésorerie. Ces plans fournissent aux Administrateurs des informations qui permettent de s’assurer de l’adéquation des ressources mises à la disposition du Groupe pour atteindre ses objectifs commerciaux, à court et à long terme. Les plans pour la période débutant le 1er avril 2018 ont été examinés par le Comité exécutif en février, puis approuvés par le Conseil en mars 2018.

En faisant cette déclaration, le Conseil a procédé à une évaluation rigoureuse des principaux risques auxquels le Groupe est confronté. Les Principaux Risques et Incertitudes exposent les principaux risques stratégiques, opérationnels et financiers qui pourraient menacer le modèle économique de HomeServe, ses futurs plans de performance et de croissance et sa liquidité ou sa solvabilité. HomeServe dispose d’un cadre de gestion des risques solide qui répond à son appétit pour le risque et à sa politique de risque. Tous les risques majeurs sont notés en fonction de leur impact potentiel et de leur probabilité et sont régulièrement revus par l’Audit & amp; Comité des risques.

Divers tests de résistance sévères mais plausibles ont été réalisés à la fois sur des scénarios individuels et combinés modélisés;

· L’impact de la perte d’un partenaire commercial clé

· L’impact d’une réduction de l’attention accordée aux clients et de la réduction de la satisfaction et de la fidélisation de la clientèle qui en résulte

· Perturbation du marché d’un nouveau concurrent

· L’impact de la réglementation et de la législation nouvelles ou modifiées

· L’impact de la perte d’une relation de souscription clé

Les tests de résistance ont indiqué qu’aucun scénario unique n’aurait d’impact sur la viabilité du Groupe au cours des trois prochaines années. Comme on pouvait s’y attendre, l’impact augmente si différents risques devaient se matérialiser simultanément, mais il est peu probable qu’un tel scénario se produise compte tenu de la nature et de la diversification relative de l’activité. Dans de tels scénarios, HomeServe pourrait également prendre des décisions pour protéger la rentabilité de l’entreprise sur une période de trois ans, par exemple en réduisant les investissements marketing pour compenser toute réduction de revenu.

L’évaluation des administrateurs a été effectuée en fonction de la répartition géographique des activités de HomeServe et de sa solide situation financière résultant d’un vaste portefeuille de partenariats commerciaux et d’une forte rétention de la clientèle.

L’entreprise est répartie géographiquement au Royaume-Uni, en Europe continentale et en Amérique du Nord. Dans chaque territoire établi, l’entreprise entretient des relations contractuelles à long terme avec des entreprises de services publics qui fournissent un accès à plus de 109 millions de foyers dans le cadre des marques Affinity Partner. Les taux de rétention sont élevés dans toutes les entreprises établies, ce qui se traduit par des flux de trésorerie stables et récurrents provenant d’une vaste clientèle diversifiée.

Compte tenu de la situation actuelle du Groupe, des principaux risques et de l’appréciation du Conseil sur l’avenir du Groupe, les Administrateurs peuvent raisonnablement s’attendre à ce que le Groupe puisse continuer à fonctionner et à honorer ses engagements à échéance de trois ans au moins. au 31 mars 2021.

Going concern

Les activités du Groupe ainsi que les facteurs susceptibles d’affecter son développement, sa performance et sa position futurs sont décrits dans le rapport stratégique.

Les Administrateurs ont examiné le budget, les prévisions et les flux de trésorerie du Groupe pour l’exercice 19 et au-delà et ont conclu qu’ils sont conformes à leurs attentes en matière de stratégie et de plans de croissance futurs de HomeServe. En outre, les Administrateurs ont examiné la position du Groupe en ce qui concerne les incertitudes significatives et ont conclu qu’il n’y a aucun élément qui aurait une incidence sur la continuité de l’exploitation ou qui devrait être divulgué séparément.

Les Administrateurs ont conclu qu’ils s’attendaient raisonnablement à ce que le Groupe dispose de ressources suffisantes pour continuer à exister sur le plan opérationnel au cours des 12 prochains mois. Pour cette raison, ils continuent d’adopter la base de la continuité d’exploitation dans la préparation des états financiers.

David Bower

Directeur financier

22 mai 2018

Compte de résultat du groupe

Exercice clos le 31 mars 2018

2018

2017

Remarques

£ m

Opérations continues

Revenu

3

785.0

(765,7)

(680,5)

Part des résultats des associés

1.0

0,2

Résultat d’exploitation

135,0

104,7

Revenu d’investissement

0.1

0,3

Charges financières

(11.8)

(6.7)

Bénéfice avant impôts et amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition

141,7

112,4

Amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition

(14.1)

Bénéfice avant impôt

123,3

Impôt

4

(27.4)

(23,9)

Bénéfice pour l’année

95,9

74,4

Attribuable à:

Les détenteurs d’actions de la société mère

96,3

74,4

Intérêts non-majoritaires

(0,4)

95,9

74,4

Dividendes par action, payés et proposés

5

19.1p

15.3p

Bénéfice par action

30.2p

24.0p

Dilué

6

29.7p

23,6p

État du résultat global du groupe

Exercice clos le 31 mars 2018

2017

£ m

£ m

Bénéfice pour l’année

95,9

74,4

Éléments qui ne seront pas reclassés par la suite en résultat

Gain / (perte) actuariel sur les régimes de retraite à prestations définies

2.1

(3.4)

Impôt différé (charge) / crédit relatif aux réévaluations actuarielles

(0,4)

0,6

1.7

(2.8)

Éléments susceptibles d’être reclassés ultérieurement en résultat

Mouvements d’échange sur la traduction des opérations à l’étranger

(10.2)

20,8

Pertes de juste valeur sur les couvertures de flux de trésorerie

(0,5)

(10.7)

Total autres (dépenses) / revenus

(9.0)

18,0

Total du résultat global pour l’année

86,9

92,4

Les détenteurs d’actions de la société mère

87,3

92,4

Intérêts non-majoritaires

(0,4)

86,9

92,4

Bilan du groupe

2018

2017

Remarques

£ m

£ m

Actifs non courants

Bonne volonté

386,6

301,9

Autres actifs incorporels

384,8

288,6

39,9

37,0

5.5

32,1

Autres investissements

8.7

8.5

Actifs d’impôts différés

6.8

7.6

Actifs de prestations de retraite

4,7

0,7

837.0

676,4

Actifs actuels

Inventaires

4.3

2,7

Clients et autres débiteurs

515,7

455,1

Trésorerie et équivalents de trésorerie

8

57,8

46,2

577,8

504.0

Total des actifs

1 414,8

1,180.4

Fournisseurs et autres créditeurs

(508,5)

(456.2)

Passifs d’impôt exigible

(10.4)

(9.2)

Obligations en vertu de contrats de location-financement

8

(0,5)

(0.6)

Banque et autres prêts

8

(38,0)

(35,9)

(557,4)

(501,9)

Actif net courant

20,4

2.1

Passifs non courants

Banque et autres prêts

8

(256.7)

(270.1)

Autres passifs financiers

(23.4)

(14.4)

Passifs d’impôts différés

(25.5)

(23,0)

Obligations en vertu de contrats de location-financement

8

(0,4)

(1,0)

(306,0)

(308,5)

Responsabilités totales

(863,4)

(810.4)

Actif net

551,4

370,0

Équité

Partage le capital

9

8,9

8.4

Partager compte Premium

171,8

45,7

Réserve d’intéressement en actions

22,1

18,3

Réserve de conversion de devises

16,1

26,3

Disponible à la vente

Autres réserves

1.8

82,2

1.8

72,2

Des bénéfices non répartis

248.1

196.5

Attribuable aux porteurs de capitaux propres de la société mère

551.0

369.2

Intérêts non-majoritaires

0,4

0,8

Total des capitaux propres

551,4

370,0

Groupe État des variations des capitaux propres

Exercice clos le 31 mars 2018

Partage le capital

£ m

Prime d’achat

Compte

£ m

Action incitative

réserve

£ m

Réserve de conversion de devises

£ m

Disponible

à vendre réserve

£ m

Autres réserves

£ m

Des bénéfices non répartis

£ m

Attribuable

aux actionnaires de la société mère

£ m

Intérêts non contrôlants

£ m

Total des capitaux propres

£ m

Solde au 1er avril 2017

8.4

45,7

18,3

26,3

1.8

72,2

196.5

369.2

0,8

370,0

Bénéfice pour l’année

96,3

96,3

(0,4)

95,9

Autre complet (dépense) / revenu pour l’année

(10.2)

(0,5)

1.7

(9.0)

(9.0)

Total du résultat global

(10.2)

(0,5)

98,0

87,3

(0,4)

86,9

Dividendes payés (note 5)

(50,4)

(50,4)

(50,4)

Emission de capital social

0.5

126.1

10,0

136,6

136,6

Paiements basés sur des actions

8.1

8.1

8.1

Options d’achat d’actions exercées

(4.3)

1.0

(3.3)

(3.3)

Ajustements de base sur les éléments couverts

0.5

0.5

0.5

Impôt sur les options d’achat d’actions exercées (note 4)

2,8

2,8

2,8

Impôt différé sur les options sur actions (note 4)

0,2

0,2

0,2

Solde au 31 mars 2018

8,9

171,8

22,1

16,1

1.8

82,2

248.1

551.0

0,4

551,4

Année terminée le 31 mars 2017

Partage le capital

£ m

Prime d’achat

Compte

£ m

Action incitative

réserve

£ m

Réserve de conversion de devises

£ m

Disponible

à vendre réserve

£ m

Autres réserves

£ m

Des bénéfices non répartis

£ m

Attribuable aux porteurs de capitaux propres de la société mère

£ m

Intérêts non contrôlants

£ m

Total des capitaux propres

£ m

Solde au 1er avril 2016

8.3

41,1

16,0

5.5

1.8

72,1

171,8

316,6

316,6

Bénéfice pour l’année

74,4

74,4

74,4

Autres éléments du résultat global / (charge) de l’exercice

20,8

(2.8)

18,0

18,0

Total du résultat global

20,8

71,6

92,4

Dividendes payés (note 5)

(40.3)

Emission de capital social

0.1

4.6

4,7

Emission de parts de fiducie

0.1

(0,1)

Paiements basés sur des actions

6.6

6.6

6.6

Options d’achat d’actions exercées

0,4

(3.9)

0,8

(9.3)

2,0

2,0

2,0

Impôt différé sur les options sur actions (note 4)

45,7

18,3

26,3

369.2

370,0

Exercice clos le 31 mars 2018

2018

Résultat d’exploitation

104,7

Dépréciation des immobilisations corporelles

8.0

6,9

7

7.4

Perte sur disposition d’immobilisations corporelles et de logiciels

2.1

0,4

Gain à la réévaluation de l’associé lors de l’acquisition du contrôle

Diminution des autres passifs financiers

(0,3)

Résultat de cession de filiale

(0,1)

Flux de trésorerie d’exploitation avant mouvements du besoin en fonds de roulement

(1.4)

(60.7)

(75,5)

19,7

54,0

Mouvement net du fonds de roulement

(21.1)

164.2

Impôts sur le revenu payés

(27.2)

Intérêts payés

(7.5)

(6.7)

129.5

113.2

Activités d’investissement

Intérêt reçu

0.1

0,3

0,6

Cession de filiale

(1.7)

Achats d’immobilisations incorporelles

(114,3)

(50,9)

Achats d’immobilisations corporelles

(11,0)

Acquisition d’un investissement dans une entreprise associée

Dividende reçu de l’associé

Sortie nette de trésorerie lors de l’acquisition de filiales

11

(74.2)

Encaisse nette utilisée dans les activités d’investissement

(174,5)

(158.8)

Activités de financement

Les dividendes versés

5

(50,4)

(40.3)

Remboursement des contrats de location-financement

(0.6)

(1,0)

La contrepartie différée et conditionnelle payée lors de l’acquisition de filiales

11

(3.9)

Emission d’actions de la fiducie d’avantages sociaux

0.1

Produit de l’émission de capital

124,1

0,8

Coûts liés à l’émission de capital

(0,8)

Nouveaux emprunts bancaires et autres

221.0

103,3

Coûts associés aux nouveaux emprunts bancaires et autres

(3.1)

Diminution des prêts bancaires et autres

(226,5)

(29,8)

Flux de trésorerie net généré par les activités de financement

59,8

33,1

Augmentation / (diminution) nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie

14,8

(12.5)

Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de l’exercice

46,2

54.2

Effet des changements de taux de change

(3.2)

4,5

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de l’exercice

57,8

46,2

Notes sur l’ensemble des états financiers condensés

1. Base de préparation

Les informations financières incluses dans cette annonce préliminaire ont été préparées conformément aux critères de comptabilisation et d’évaluation des Normes internationales d’information financière (IFRS) adoptées par l’Union européenne et aux parties de la Loi sur les sociétés de 2006 applicables aux sociétés déclarantes selon les IFRS , cette annonce ne contient pas suffisamment d’informations pour se conformer aux IFRS. La Société publiera des états financiers complets conformes aux IFRS en juin 2018.

Les informations financières présentées ci-dessus ne constituent pas les états financiers statutaires du Groupe pour les exercices clos les 31 mars 2018 ou 31 mars 2017, mais proviennent de ces états financiers. Les états financiers statutaires pour l’exercice 2017 préparés en vertu des IFRS ont été remis au registraire des sociétés et ceux pour l’exercice 18 seront présentés à la suite de l’assemblée générale annuelle de la société. L’auditeur, Deloitte LLP, a rendu compte de ces états financiers; ses rapports n’étaient pas qualifiés, n’attiraient pas l’attention sur des points particuliers et ne contenaient aucune déclaration en vertu de l’article 498 (2) ou (3) Companies Act 2006. Ces états financiers ont été approuvés par le Conseil d’administration le 22 mai 2018.

2. Méthodes comptables

Les mêmes méthodes comptables, la même présentation et les mêmes méthodes de calcul sont suivies dans l’ensemble des états financiers résumés tels qu’appliqués dans les états financiers audités du Groupe au 31 mars 2017, sauf comme décrit ci-dessous.

Adoption de normes et de méthodes comptables nouvelles ou révisées

Les modifications suivantes aux normes comptables ont été adoptées dans l’année:

Amendements à IAS 7 Initiative de divulgation

Amendements à IAS 12 Comptabilisation des actifs d’impôt différé pour pertes non réalisées

Aucune des modifications énumérées ci-dessus n’a eu d’incidence importante sur les montants présentés dans cet ensemble consolidé d’états financiers.

Normes en cause mais pas encore efficaces

À la date d’autorisation des présents états financiers, les normes et interprétations suivantes, qui n’ont pas été appliquées dans ces états financiers, étaient en litige mais ne sont pas encore entrées en vigueur (toutes n’ont pas été approuvées par l’UE):

IFRS 9 Instruments financiers

IFRS 15 Produits des contrats avec les clients

IFRS 16 Contrats de location

IFRS 17 Contrats d’assurance

IFRIC 22 Opérations en monnaie étrangère et contrepartie anticipée

IFRIC 23 Incertitude sur les traitements d’impôt sur le revenu

Amendements à IFRS 2 Classification et évaluation des transactions de paiement fondé sur des actions

Amendements à IFRS 4 Application d’IFRS 9 Instruments financiers à IFRS 4 Contrats d’assurance

Modifications d’IFRS 9, Dispositifs de prépaiement avec compensation négative

Amendements à IFRS 10 et IAS 28 Vente ou apport d’actifs entre un investisseur et son entreprise associée ou coentreprise

Amendements à IAS 19 Modification, réduction ou liquidation du régime

Amendements à IAS 40 Transferts de biens de placement

Améliorations annuelles aux IFRS Cycle 2014-2016 – Amendements IFRS 1 et IAS 28

Améliorations annuelles aux IFRS Cycle 2014-2016 – IFRS 12 Modifications

Améliorations annuelles des IFRS Cycle 2015-2017

2. Méthodes comptables (suite)

Normes en question mais pas encore en vigueur (suite)

Clarifications à IFRS 15 Produits des contrats avec les clients

Modifications du cadre conceptuel aux références au cadre conceptuel

Normes IFRS

Au 31 mars 2018, l’état de l’analyse du Groupe quant à l’impact qu’auront les IFRS 9, 15 et 16 sur les états financiers pour les exercices clos les 31 mars 2019 (IFRS 9 et 15) et 31 mars 2020 (IFRS 16) est terminé le suivant:

– L’IFRS 9 n’aura pas d’incidence importante sur les états financiers, avec seulement quelques modifications attendues au classement des actifs financiers, au moment de la comptabilisation de la perte de valeur selon le modèle de pertes sur créances attendues et aux informations à fournir. Cela est dû à la nature du modèle d’affaires où la majorité des clients paient à l’avance.

Le Groupe a l’intention d’adopter cette norme pour l’exercice clos le 31 mars 2019, conformément à sa date d’entrée en vigueur obligatoire.

– IFRS 15 n’aura pas d’impact significatif sur les états financiers. L’évaluation du Groupe indique que, bien que des changements aux informations à fournir sur les revenus seront nécessaires avec la reclassification de certains actifs incorporels existants qui représentent des coûts contractuels selon IFRS 15, l’impact sur les schémas de comptabilisation des produits existants sera négligeable.

– IFRS 16 aura une incidence significative sur le bilan du Groupe par la comptabilisation des actifs et des passifs «droit d’utilisation» pour les paiements de location relatifs à des accords précédemment classés en tant que contrats de location simple selon IAS 17. Des informations supplémentaires seront également requises . Bien que la norme ne devrait pas avoir d’incidence importante sur le bénéfice après impôts, l’EBITDA du Groupe augmentera en raison d’une réduction des charges locatives d’exploitation, remplacées par des charges d’intérêts et d’amortissement plus élevées. De plus, alors que les flux de trésorerie totaux resteront constants, les sorties locatives seront maintenant présentées dans le cadre des activités de financement, où elles étaient auparavant comptabilisées comme des sorties opérationnelles, augmentant ainsi le pourcentage de conversion en espèces du Groupe.

Les engagements de location-exploitation du Groupe au 31 mars 2018 (voir note 31 du Rapport Annuel et des Comptes 2018) de 37,8 M £ sont le meilleur indicateur de la taille estimée des actifs et passifs de crédit-bail susceptibles d’être comptabilisés au bilan de transition . Les valeurs de transition sont sujettes à changement en raison de:

– Jugements inhérents au calcul des engagements de location (par exemple, détermination de la durée du contrat de location, du taux d’actualisation et évaluation des paiements de location variables)

– L’impact des activités opérationnelles du Groupe sur ses obligations locatives entre le 31 mars 2018 et la date de transition aux IFRS 16

Le Groupe a l’intention d’adopter cette norme pour l’exercice clos le 31 mars 2020, conformément à sa date d’entrée en vigueur obligatoire.

Le Groupe poursuivra son analyse d’impact concernant IFRS 16 au cours du premier semestre de l’exercice 19 et fournira une mise à jour supplémentaire dans le rapport intermédiaire pour la période se terminant le 30 septembre 2018.

Les Administrateurs ne s’attendent pas à ce que l’adoption des autres Normes et Interprétations listées ci-dessus ait un impact significatif sur les états financiers du Groupe dans les années à venir.

3. Analyse segmentaire

IFRS 8 exige que les secteurs opérationnels soient identifiés sur la base de rapports internes sur les composantes du Groupe qui sont régulièrement examinés par le principal décideur opérationnel, qui est considéré comme le Directeur Général, pour allouer les ressources aux secteurs et évaluer leur performance . Les secteurs opérationnels sont conformes à ceux décrits dans la revue d’activité.

Le résultat d’exploitation sectoriel représente le résultat de chaque secteur, y compris la répartition des coûts associés au siège social et aux fonctions partagées, mais sans affectation des revenus de placement, des charges financières et des impôts. C’est la mesure signalée au chef de l’exécutif aux fins de l’allocation des ressources et de l’évaluation de la performance du secteur.

Les méthodes comptables des secteurs opérationnels sont les mêmes que celles décrites dans la note 2 du rapport annuel et des comptes 2018. Les dotations aux coûts du groupe sont déduites du résultat opérationnel sectoriel. Les revenus intersectoriels sont facturés aux prix du marché en vigueur.

Royaume-Uni

Amérique du Nord

France

Espagne

Nouveaux marchés

Total

2018

£ m

£ m

£ m

£ m

£ m

£ m

Revenu

Revenu total

365,6

282.1

100.0

141,3

18,6

907.6

Inter-segment

(7,9)

(7,9)

Revenus externes

357,7

282.1

100.0

141,3

18,6

899,7

Résultat

Résultat d’exploitation sectoriel / (perte) avant amortissement des actifs incorporels d’acquisition

61,1

48,6

31.5

16,6

(4.4)

153,4

Amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition

(1,8)

(8.1)

(6.4)

(0,1)

(2.0)

(18,4)

Bénéfice d’exploitation / (perte)

59,3

40.5

25,1

16.5

(6.4)

135,0

Revenu d’investissement

0.1

Charges financières

(11.8)

Bénéfice avant impôt

123,3

Impôt

(27.4)

Bénéfice pour l’année

95,9

Royaume-Uni

Amérique du Nord

France

Espagne

Nouveaux marchés

Total

2017

£ m

£ m

£ m

£ m

£ m

£ m

Revenu

Revenu total

326,5

227,8

91,1

130,2

16,6

792.2

Inter-segment

(7.2)

(7.2)

Revenus externes

319,3

227,8

91,1

130,2

16,6

785.0

Résultat

Résultat d’exploitation sectoriel / (perte) avant amortissement des actifs incorporels d’acquisition

63,2

21,2

27,1

13,3

(6.0)

118,8

Amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition

(1.2)

(6.5)

(6.0)

(0,3)

(0,1)

(14.1)

Bénéfice d’exploitation / (perte)

62,0

14,7

21,1

13,0

(6.1)

104,7

Revenu d’investissement

0,3

Charges financières

(6.7)

Bénéfice avant impôt

98,3

Impôt

(23,9)

Bénéfice pour l’année

74,4

3. Analyse segmentaire (suite)

Les atouts

Passif

Ajouts de capital

Dépréciation, amortissement,

Déficience

2018

2017

2018

2017

2018

2017

2018

2017

£ m

£ m

£ m

£ m

£ m

£ m

£ m

£ m

Royaume-Uni

897,7

817,8

472,6

472.5

43,0

36,1

17,3

16,1

Amérique du Nord

352,6

279,8

361,5

317.2

73,2

11,7

16,7

13,1

France

219,9

208,8

155,0

153,4

3.5

3.9

8,9

7.8

Espagne

140.0

137,0

104,1

108,2

18,2

17.5

17,0

12,3

Nouveaux marchés

99,8

15,6

65,4

37,7

1.6

0,2

2,7

0,2

Inter-segment

(295,2)

(278,6)

(295,2)

(278,6)

Total

1 414,8

1,180.4

863,4

810.4

139,5

69,4

62,6

49.5

Tous les actifs et les passifs, y compris les prêts intersectoriels et les soldes de négociation, sont répartis entre les secteurs isolables.

4. Fiscalité

2018

2017

£ m

£ m

Impôt actuel

Charge de l’année en cours

30,9

23,6

Ajustements pour les années antérieures

1,3

Total de l’impôt courant

30,8

24,9

Crédit d’impôt différé

(1,0)

Total des taxes

27,4

L’impôt sur les sociétés britannique est calculé à 19% (exercice 2017: 20%) du bénéfice estimable estimé pour l’année. La fiscalité pour les autres juridictions est calculée aux taux en vigueur dans les juridictions respectives, soit un taux mixte (fédéral / État) de 38% aux États-Unis (exercice 2017: 40%) suite à l’adoption par les États-Unis d’une nouvelle législation fiscale en décembre 2017 à compter du 1er janvier 2018, 33% en France (exercice 2017: 33%) et 25% en Espagne (exercice 2017: 25%), ce qui explique les «différences de taux d’imposition à l’étranger» ci-dessous.

La charge de l’exercice peut être rapprochée du résultat par le compte de résultat comme suit:

2018

2017

£ m

123,3

Impôt au taux d’imposition des sociétés du Royaume-Uni de 19% (exercice 2017: 20%)

23,4

Incidence fiscale des éléments qui ne sont pas imposables pour déterminer le bénéfice imposable

(0,2)

Ajustements pour les années antérieures – impôt courant

1,3

4.6

2,7

0,4

23,9

Compte tenu de la nature parentale du Royaume-Uni, la majorité des financements dont les entreprises étrangères ont besoin proviennent du Royaume-Uni. Le Royaume-Uni a donc accordé un certain nombre de prêts intragroupe à ses activités à l’étranger pour financer ses projets de croissance. Compte tenu des différences de taux d’imposition applicables à chacun des marchés sur lesquels le Groupe exerce ses activités, ces prêts se traduisent par une réduction du taux d’imposition effectif du Groupe inclus dans les «Différences de taux d’imposition à l’étranger» dans le tableau ci-dessus. .

À mesure que la part du bénéfice du Groupe à l’étranger continue d’augmenter, le taux d’imposition effectif de 22% (exercice 2017: 24%) devrait légèrement augmenter dans les années à venir.

Une charge d’impôts sur les prestations de retraite d’un montant de 0,4 million de livres sterling (exercice 17: crédit de 0,6 million de livres sterling) a été comptabilisée directement dans les autres éléments du résultat global. En plus des montants (imputés) / crédités au compte de résultat et des autres éléments du résultat global, les montants suivants relatifs à l’impôt ont été comptabilisés directement en capitaux propres:

£ m

Déductions fiscales excessives liées aux paiements fondés sur des actions sur les options exercées

2,8

2,0

Taxe différée

Variation des déductions d’impôt excédentaires estimatives liées aux paiements fondés sur des actions

0,2

0,4

Total de l’impôt comptabilisé directement en capitaux propres

5. Dividendes

2018

2017

£ m

Dividende final pour l’exercice clos le 31 mars 2017 de 11,2p (2016: 8,9p) par action

35,0

15,4

50,4

40,3

6. Résultat par action

2017

pence

pence

De base

24,0

Dilué

29,7

23,6

33,6

27,0

33,1

26.5

Le calcul du résultat de base et dilué par action est basé sur les données suivantes:

Nombre de partages

2018

2017

m

m

Nombre moyen pondéré d’actions

De base

309,9

Impact dilutif des options sur actions

5.0

5.4

Dilué

323,9

315,3

Gains

2018

2017

£ m

Bénéfice de l’exercice attribuable aux porteurs de capitaux propres de la société mère

96,3

74,4

Amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition

18,4

14,1

Incidence fiscale découlant de l’amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions

(4.9)

Incidence fiscale différée des réformes fiscales américaines et françaises

(1.7)

Bénéfice ajusté de l’exercice attribuable aux porteurs de capitaux propres de la société mère

107,3

83,6

Le résultat de base et dilué par action ordinaire a été calculé conformément à IAS 33 Résultat par action. Le résultat de base par action est calculé en divisant le bénéfice ou la perte de l’exercice attribuable aux actionnaires de la société mère par le nombre moyen pondéré d’actions ordinaires en circulation au cours de l’exercice. Le bénéfice ajusté par action est calculé en excluant l’amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions et l’incidence fiscale connexe. Au cours de l’exercice 18, un ajustement a également été effectué pour tenir compte de l’impact ponctuel des réformes fiscales aux États-Unis et en France (voir note 4). Le Groupe utilise le résultat opérationnel ajusté, le BAIIA, le bénéfice ajusté avant impôts et le bénéfice par action ajusté comme principales mesures de performance. Ce sont des mesures non-IFRS qui excluent l’impact de l’amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition (18,4 M £, 17,1 M £ pour l’exercice fiscal 2011) et les effets fiscaux associés (18 M £: 5,7 M £, 17 M £). Les immobilisations incorporelles liées à l’acquisition résultent principalement des actions passées des anciens propriétaires d’entreprises dans le cadre d’activités de marketing et de développement des affaires. Par conséquent, les mesures ajustées reflètent les produits postérieurs à l’acquisition attribuables et les coûts d’exploitation engagés par le Groupe. Le résultat dilué par action inclut l’impact des options d’achat d’actions dilutives en circulation sur la période.

7. Autres immobilisations incorporelles

Les actifs incorporels liés à l’acquisition comprennent les droits d’accès acquis, les bases de données clients acquises et les marques acquises. Les autres éléments intangibles comprennent les marques de commerce, les droits d’accès, les bases de données sur les clients et les logiciels.

Droits d’accès acquis

Bases de données clients acquises

Marques acquises

Actifs incorporels totaux d’acquisition

Marques & amp; des droits d’accès

Bases de données clients

Logiciel

Total des actifs incorporels

£ m

£ m

£ m

£ m

£ m

£ m

£ m

£ m

Coût

27.2

118,8

146,0

55,0

125,7

358,3

Ajouts

0,3

16,7

44,4

61,4

Acquisition de filiales

16,3

28,0

44,3

1,3

45,6

Dispositions

(0,2)

(0,2)

Mouvements d’échange

4,0

12,3

1,3

3.2

25,7

Au 1er avril 2017

47.5

206,6

33,2

76,6

174,4

490,8

Ajouts

45,1

20,1

65,2

3,0

44,3

128.5

17,0

13,9

30,9

0,9

31,8

(0.9)

(4.4)

(5.3)

Mouvements d’échange

(4.9)

(4.7)

(9.6)

(1.2)

1,5

(3.5)

Au 31 mars 2018

191.5

13,9

34,1

94,1

211,7

633.0

Amortissement cumulé

Au 1er avril 2016

18,6

52,1

70,7

19,5

18,3

Charge pour l’année

2,8

11,3

14,1

4,5

12,4

Dispositions

(0,2)

(0,2)

2.1

5,7

7.8

0,6

1,9

11,5

Au 1er avril 2017

23.5

69,1

24,6

31,8

53.2

202.2

Charge pour l’année

4,8

13,0

0,6

18,4

3.5

16,8

15,9

54,6

Dispositions

(0,3)

(2.5)

(2.8)

Mouvements d’échange

(0.9)

(3.5)

(0,8)

(1.1)

(5.8)

Au 31 mars 2018

27,4

0,6

106,6

27,0

49,1

248.2

Valeur comptable

60,3

112,9

13,3

186,5

7.1

45,0

146.2

384,8

Au 31 mars 2017

24,0

90.0

8.6

44,8

121.2

288,6

Le 18 décembre 2017, HomeServe US Repair Management Corporation a acquis certains actifs incorporels liés aux activités d’assistance à domicile de Dominion Products and Services, Inc. («DPS»), filiale à 100% de Dominion Energy, Inc. Au 31 mars 2018, droits d’accès acquis 35,4 M £ inclus et les bases de données clients acquises incluent 19,7 M £ au titre de l’accord marketing et du policy book acquis dans le cadre de cette transaction. Ces actifs seront amortis respectivement sur 13 et 9 ans, linéairement.

2018

2017

£ m

£ m

Trésorerie et équivalents de trésorerie

(57,8)

(46.2)

Prêts bancaires et autres à moins d’un an

38.0

35,9

Emprunts bancaires et autres prêts échus après 1 an

256,7

270.1

Obligations en vertu de contrats de location-financement

0,9

1.6

Dette nette

237,8

261,4

2017

Émis et entièrement libéré 329 776 766 actions ordinaires de 2 9 / 13p chacune (exercice 2017: 310 689 548)

8,9

8.4

La Société dispose d’une catégorie d’actions ordinaires qui ne confèrent aucun droit sur les titres à revenu fixe. Le capital-actions représente la contrepartie reçue ou des montants, fondés sur la juste valeur, attribués aux participants au RILT et au régime unique sur l’exercice, ou des montants, selon la juste valeur de la contrepartie pour les entités acquises. La valeur nominale était de 2 9 / 13p par action sur toutes les actions émises et entièrement libérées.

Le 19 octobre 2017, la Société a placé 15 243 903 nouvelles actions ordinaires au prix de 820 pence par action, ce qui a permis de dégager un produit brut d’environ 125,0 millions de livres sterling. Les actions ordinaires émises représentaient, au total, environ 4,9% du capital-actions ordinaire émis de HomeServe avant le placement. Les coûts de transaction associés au placement de 3,4 millions de livres sterling ont été comptabilisés en déduction des capitaux propres (17 millions de livres sterling).

Au cours de la période du 1er avril 2017 au 31 mars 2018, la Société a émis 3 843 315 actions d’une valeur nominale de 2 9 / 13p, portant le capital social à 103 474 £ et une prime d’émission de 4 907 972 £. Sur ce total, 1 193 317 actions, émises à 838 pence par action, représentaient 10,0 millions de livres sterling de la juste valeur de la contrepartie de l’acquisition de Sherrington Mews Limited le 17 novembre 2017 (voir note 11).

Au cours de la période du 1er avril 2016 au 31 mars 2017, la Société a émis 2 797 122 actions d’une valeur nominale de 2 9 / 13p, portant le capital social à 75 307 £ et une prime d’émission de 4 696 129 £.

10. Transactions entre parties liées

Les transactions entre la Société et ses filiales, qui sont des parties liées, ont été éliminées lors de la consolidation et ne sont pas divulguées dans cette note.

Transactions avec des associés

Les transactions entre parties liées avec des intérêts associés au cours de l’exercice fiscal 18 ont principalement concerné les frais de consultants et d’entrepreneurs refacturés et s’élevaient à 0,5 million de livres sterling (17 millions de livres égyptiennes).

Autres transactions entre parties liées

Les autres transactions entre parties liées au cours de l’exercice fiscal 2011 étaient de nature similaire à celles de l’exercice 2017 et s’élevaient à 0,5 million de livres (exercice 17: 0,5 million de livres sterling).

Les informations complètes sur les transactions avec les parties liées du Groupe figurent dans le rapport annuel et les comptes 2018.

11. Regroupements d’entreprises

Le Groupe a enregistré une sortie de trésorerie nette de 54,2 M £ sur les regroupements d’entreprises au cours de l’exercice (FY17: 74,2 M £).

Il y a eu deux acquisitions importantes au cours de l’exercice clos le 31 mars 2018.

Le 2 août 2017, HomeServe Assistance Limited, une société du Groupe, a acquis 100% du capital social émis et a obtenu le contrôle de Help-Link UK Limited (Help-Link). L’acquisition de Help-Link améliore l’envergure et la portée de la capacité d’installation de chauffage de l’entreprise au Royaume-Uni et augmente les possibilités de croissance future liées aux nouvelles installations de systèmes de chauffage.

Le 17 novembre 2017, HomeServe Assistance Limited a augmenté de 60% son investissement dans son associé, Sherrington Mews Limited, la société holding du groupe Checkatrade (Checkatrade), portant sa participation totale à 100% et obtenant ainsi le contrôle de Checkatrade permettant au Groupe progresser sa stratégie de croissance sur le marché Home Experts.

L’investissement initial effectué le 13 décembre 2016 comprenait une option d’achat permettant à HomeServe d’acquérir 35% de plus à la mi-2019 et une option de vente pour Sherrington Mews Limited d’obliger le Groupe à acquérir une participation supplémentaire de 35%. L’accord ultérieur d’acquisition des 60% supplémentaires du capital-actions ordinaire de Checkatrade a remplacé ces options, qui ont par conséquent été éteintes et n’avaient pas de juste valeur significative au 17 novembre 2017.

Après avoir obtenu le contrôle de Checkatrade, le Groupe a évalué la juste valeur de la participation associée cédée dans le cadre de la contrepartie totale du regroupement d’entreprises. Sur la base d’une valorisation totale de 100% du capital de Sherrington Mews Limited, la juste valeur de la participation existante de 40% du Groupe a été évaluée à 29,9 M £.

Le gain sur la réévaluation de l’intérêt associé existant lors de l’obtention du contrôle a donc été calculé comme suit:

Total

£ m

Juste valeur des intérêts associés détenus antérieurement

Valeur comptable des intérêts associés détenus par le Groupe au 17 novembre 2017

(27.3)

Accélération de la décote sur le paiement de la contrepartie conditionnelle associée à l’achat d’une participation initiale de 40%

(1.3)

Coûts liés à l’acquisition

(0,4)

Gain à la réévaluation de l’associé lors de l’acquisition du contrôle

0,9

Le 30 novembre 2017, HomeServe Membership Limited, une société du Groupe, a acquis 100% du capital-actions émis d’Energy Insurance Services Limited (EISL) pour un montant total de 1,7 M £. EISL fournit des polices d’assurance pour les chaudières, le chauffage central et les systèmes de contrôle à environ 19 000 clients domestiques. EISL a développé une connaissance, une expérience et des systèmes significatifs liés à l’auto-réparation des chaudières, ce qui apportera des améliorations de l’expérience client et des synergies à l’activité de chauffage en pleine croissance de HomeServe au Royaume-Uni.

Le 29 décembre 2017, HomeServe France Holdings SAS, société du Groupe, a acquis 100% de PXB Invest SAS, holding du groupe Electrogaz, pour un montant total en numéraire de 5,6 M € (5,0 M £). Electrogaz fournit à ses clients des services de chauffage domestique de bout en bout, combinant la fourniture d’installations de chaudières, l’entretien et la réparation, complétant l’objectif stratégique de HomeServe de développer et de développer les capacités de chauffage du Groupe à l’échelle internationale.

11. Regroupements d’entreprises (suite)

Les justes valeurs provisoires des actifs identifiables acquis et des passifs repris sont les suivantes:

Checkatrade

Aide-Lien

Autre

Total

À la juste valeur

£ m

£ m

£ m

£ m

Immobilisations corporelles

0,4

0,3

0.1

Immobilisations incorporelles

0,8

0.1

0,9

(1.7)

1.6

Inventaires

0.1

0,3

0,4

Clients et autres débiteurs

9.2

1,4

0,9

11,5

Fournisseurs et autres créditeurs

(3.3)

(5.8)

(1.2)

(10.3)

Banque et autres prêts

(0,1)

(0,1)

Revenus différés

(10.5)

28,0

1,5

1,4

30,9

Impôt différé sur les immobilisations incorporelles d’acquisition

(4.9)

(0,3)

(0,4)

(5.6)

21,5

(4.5)

1.6

18,6

Bonne volonté

58,6

23,6

5.1

87,3

Total de la contrepartie

80,1

19,1

6.7

105,9

Satisfait par:

En espèces

40,2

5.0

6.7

51,9

14,1

Actions ordinaires de HomeServe plc

Juste valeur des intérêts associés détenus antérieurement

29,9

29,9

80,1

19,1

6.7

105,9

Sortie nette de trésorerie liée à l’acquisition:

Contrepartie en espèces

40,2

5.0

6.7

51,9

Trésorerie et équivalents de trésorerie acquis

(1,8)

(1,5)

(1.6)

38,4

6.7

5.2

50,3

L’écart d’acquisition découlant de l’excédent de la contrepartie sur la juste valeur des actifs et des passifs acquis représente l’attente de synergies et d’efficiences. Aucune partie de l’écart d’acquisition ne devrait être déduite aux fins de l’impôt. Les montants bruts exigibles contractés correspondent aux montants de la juste valeur indiqués ci-dessus pour les clients et autres débiteurs.

Les revenus postérieurs à l’acquisition, le bénéfice d’exploitation et les coûts connexes à l’acquisition (inclus dans les charges d’exploitation) de ces acquisitions pour l’exercice clos le 31 mars 2018 sont les suivants:

Checkatrade

Aide-Lien

£ m

Autre

£ m

Total

£ m

Revenu

8.2

22,4

1,2

31,8

Perte d’exploitation

(0,1)

(0,4)

(0,5)

Coûts liés à l’acquisition

0,3

0,3

1.1

Si toutes les acquisitions avaient été réalisées le premier jour de l’exercice, le chiffre d’affaires du Groupe pour la période aurait été de 925,2 M £ et le bénéfice du Groupe avant imposition aurait été de 124,1 M £.

12. Événements postérieurs à la date du bilan

Il n’y a eu aucun événement post-bilan entre la date de clôture et la signature des états financiers.

13. Autres informations

Le rapport annuel et les comptes de l’exercice clos le 31 mars 2018 ont été approuvés par le Conseil d’administration le 22 mai 2018 et seront disponibles sur le site Internet de la Société et affichés aux actionnaires qui en ont fait la demande en juin 2018. Des copies seront disponibles bureau à Cable Drive, Walsall, WS2 7BN.

Énoncés prospectifs

Ce rapport contient certaines déclarations prospectives, qui ont été faites de bonne foi, en ce qui concerne la situation financière, les résultats d’exploitation et les activités de HomeServe plc. Ces énoncés et prévisions comportent des risques et des incertitudes, car ils sont liés à des événements et dépendent des circonstances qui se produiront à l’avenir. Un certain nombre de facteurs pourraient faire en sorte que les résultats ou les développements réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs et prévisions. Les déclarations ont été faites en référence aux changements de prix prévus, à la conjoncture économique, à l’environnement réglementaire actuel et aux interprétations actuelles des IFRS applicables aux périodes passées, actuelles et futures. Rien dans cette annonce ne doit être interprété comme une prévision de bénéfice.

GLOSSAIRE

HomeServe utilise un certain nombre de mesures de performance alternatives (APM) pour évaluer la performance du Groupe et de ses différents segments. Les APM utilisés dans cette annonce traitent de la rentabilité, de l’effet de levier et de la liquidité et, associés aux KPI opérationnels, donnent une indication de la santé actuelle et des perspectives d’avenir du Groupe.

Les définitions des MPA et la justification de leur utilisation sont incluses ci-dessous avec un rapprochement, le cas échéant, de la mesure législative équivalente.

Le Groupe utilise le bénéfice d’exploitation ajusté, le BAIIA, le bénéfice ajusté avant impôts et le bénéfice par action ajusté comme principales mesures du rendement des bénéfices. Ce sont des mesures non-IFRS qui excluent l’impact de l’amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition. Les actifs incorporels résultent principalement des actions passées des anciens propriétaires d’entreprises dans le cadre d’activités de marketing et de développement des affaires. Par conséquent, les mesures ajustées reflètent les produits postérieurs à l’acquisition attribuables et les coûts d’exploitation engagés par le Groupe.

Au cours de l’exercice 18, la mesure ajustée du bénéfice par action supprime également l’effet exceptionnel d’un avantage fiscal différé résultant des réformes fiscales américaines et françaises. Ceci est considéré comme un indicateur plus précis de la performance opérationnelle et financière sous-jacente du Groupe et un guide plus efficace pour les performances futures.

GROUPE TOTAL

£ millions

2018

Résultat d’exploitation (statutaire)

135,0

104,7

Amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition

18,4

14,1

Bénéfice d’exploitation ajusté

153,4

118,8

Résultat d’exploitation (statutaire)

135,0

104,7

Dépréciation

8.0

6,9

36,2

28.5

Amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition

18,4

14,1

197,6

154.2

Bénéfice avant impôt (statutaire)

123,3

Amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition

14,1

Bénéfice ajusté avant impôt

141,7

112,4

Pence par action

Résultat par action (statutaire)

30,2

24,0

Amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition (net d’impôt)

3.9

3,0

Incidence fiscale différée exceptionnelle des États-Unis et des États-Unis Réforme fiscale française

(0,5)

Bénéfice ajusté par action

33,6

27,0

SEGMENTAL

2018

£ millions

Royaume-Uni

Amérique du Nord

France

Espagne

Nouveaux marchés

Revenu

365,6

282.1

100.0

141,3

18,6

Bénéfice / (perte) d’exploitation statutaire

59,3

40.5

25,1

16.5

(6.4)

16%

14%

25%

12%

Rajouter

Amortissement des actifs incorporels liés à l’acquisition

8.1

6.4

0.1

3%

7%

Bénéfice d’exploitation ajusté / (perte)

61,1

48,6

31.5

16,6

(4.4)

Marge d’exploitation ajustée%

17%

17%

32%

12%

2017

£ millions

Royaume-Uni

Amérique du Nord

Espagne

Nouveaux marchés

Revenu

326,5

227,8

91,1

130,2

16,6

14,7

21,1

13,0

(6.1)

La marge d’exploitation %

19%

23%

dix%

Rajouter

Amortissement des actifs incorporels liés à l’acquisition

1,2

6.5

6.0

0,3

0.1

Effet sur la marge d’exploitation%

3%

7%

Bénéfice d’exploitation ajusté / (perte)

21,2

13,3

(6.0)

Marge d’exploitation ajustée%

19%

30%

dix%

2018

Millier de monnaie locale

Royaume-Uni

£

Amérique du Nord

$

France

Espagne

£

365,6

113.2

160,1

18,6

Bénéfice / (perte) d’exploitation statutaire

59,3

53,6

28.5

18,8

(6.4)

La marge d’exploitation %

16%

25%

12%

Rajouter

Amortissement des actifs incorporels liés à l’acquisition

1.8

10,8

7.2

0.1

2,0

Effet sur la marge d’exploitation%

1%

3%

Bénéfice d’exploitation ajusté / (perte)

61,1

64,4

35,7

18,9

(4.4)

Marge d’exploitation ajustée%

17%

32%

12%

2017

Millier de monnaie locale

Royaume-Uni

£

Amérique du Nord

$

France

Espagne

Nouveaux marchés

Revenu

326,5

293.0

107,4

154,3

Bénéfice / (perte) d’exploitation statutaire

62,0

17,8

24,4

15,4

(6.1)

La marge d’exploitation %

19%

6%

23%

dix%

Rajouter

Amortissement des actifs incorporels liés à l’acquisition

1,2

8.4

7.1

0,4

0.1

Effet sur la marge d’exploitation%

3%

7%

Bénéfice d’exploitation ajusté / (perte)

63,2

26,2

31.5

15,8

(6.0)

Marge d’exploitation ajustée%

19%

9%

30%

dix%

Influence

Au cours de l’exercice fiscal 2011, le Groupe a ciblé une dette nette comprise entre 1,0 et 1,5 fois l’EBITDA mesuré en fin d’année. Suite à la croissance du Groupe depuis la dernière révision de la politique de structure du capital, le Conseil a déterminé que le Groupe peut désormais soutenir une politique de levier financier de 1,0 à 2,0 fois la dette nette: l’EBITDA à fin mars.

La gamme reflète l’appétit de risque relativement faible de HomeServe. En raison de la saisonnalité de l’entreprise et en fonction des opportunités M & A, HomeServe peut fonctionner en dehors de 1,0 à 2,0 fois pour des périodes de temps, mais avec un modèle économique génératrice de cash, HomeServe cherchera à revenir à sa fourchette cible. Le ratio de levier est également important car il intègre les covenants bancaires du Groupe et le taux de 12 mois glissants au semestre influence les taux d’intérêt à terme payables sur la Facilité de Crédit Revolving du Groupe.

Certaines des mesures de bonus sectorielles du Groupe portent sur la trésorerie nette. La trésorerie nette est définie et calculée de la même manière que la dette nette, mais elle renvoie un solde de clôture positif.

Le Rapport annuel 2018 fournit un rapprochement complet des mouvements de passifs découlant d’emprunts et de contrats de location-financement. Les soldes de clôture au 31 mars étaient les suivants:

£ millions

2018

2017

Passif à court terme des emprunts et contrats de location-financement

Contrats de location-financement

0.5

0,6

Banque et autres prêts

38.0

35,9

38,5

Contrats de location-financement

0,4

1.0

256,7

270.1

Total du passif des emprunts et des contrats de location-financement

307,6

Trésorerie et équivalents de trésorerie

(46.2)

Dette nette

BAIIA

1.2x

1.7x

Les flux de trésorerie disponibles sont présentés après les dépenses en capital, les impôts et les intérêts et sont une indication de la force de l’entreprise à générer des fonds pour faire face à ses obligations et rembourser ses emprunts. Il montre également les fonds qui pourraient être mis à disposition pour poursuivre des activités M & A et pour verser des dividendes.

£ millions

2018

2017

Bénéfice d’exploitation ajusté

153,4

Amortissement des immobilisations incorporelles d’acquisition

(18,4)

(14.1)

Résultat d’exploitation

135,0

104,7

Dépréciation et amortissement

9.0

6.8

Augmentation du fonds de roulement

(42,4)

(21.1)

Encaisse générée par les opérations

164.2

139,9

(6.4)

(27.2)

(20,0)

Dépenses en capital – Ordinaires

(54,6)

(44,4)

Dépenses en capital – Paiements aux partenaires

(16.5)

(0.6)

(1,0)

Libre circulation des capitaux

54,0

2018

2017

118,8

Encaisse générée par les opérations

164.2

139,9

118%

Le Groupe utilise un certain nombre d’indicateurs clés de performance opérationnels qui donnent un aperçu des performances passées et sont un indicateur des perspectives d’avenir du Groupe dans son ensemble et de ses segments individuels.

Les ménages partenaires d’affinité suivent la croissance du marché adressable livrée par le biais de partenariats existants et nouveaux avec les services publics et les municipalités.

Customerstracks réussit à convertir le marché adressable en clients générateurs de revenus, en fournissant d’excellents produits et services.

Le taux de rétention reflète la capacité à fournir un produit adapté à l’usage et un excellent service aux clients.

Les politiques illustrent la capacité à développer la gamme de produits grâce à l’orientation client et à l’innovation.

Le revenu par customermeasures capacité de concevoir et de commercialiser des produits de plus en plus précieux, et les vendre efficacement. En raison des différences de change, cette mesure est suivie à un niveau géographique.

Le revenu par client est calculé en divisant le revenu net de police des 12 derniers mois par le nombre de clients.

Les gens de métier sont les clients de l’entreprise Home Experts. La croissance du réseau de gens de métier contrôlés et révisés permettra à HomeServe de répondre aux besoins des clients et de développer ses activités.

Le bénéfice ajusté avant impôt est la mesure clé du bénéfice par laquelle la croissance des entreprises, l’efficacité et la durabilité sont surveillées.

La dette nette par rapport au BAIIA est le principal ratio de trésorerie, qui sert à surveiller l’utilisation des ressources financières selon les paramètres de risque convenus.

Pièces jointes

HomeServe plcpublié ce contenu sur22 mai 2018et est seul responsable des informations contenues dans ce document. Distribué par Public, non édité et non modifié, sur22 mai 2018 06:14:14 UTC