Le Kenya nomme PKF pour conseiller l’offre de droits bancaires consolidée

Le gouvernement du Kenya a nommé PKF Consulting Ltd. pour conseiller sur les plans de lever des capitaux supplémentaires pour Consolidated Bank of Kenya Ltd, un prêteur appartenant à l’Etat en cours de préparation pour la vente à des investisseurs privés.

La Commission de privatisation signera un contrat avec la société de conseil basée à Nairobi après l’expiration d’une période d’examen administratif obligatoire de 14 jours, a déclaré jeudi dans un entretien Jacqueline Muindi, directrice générale par intérim de la Commission.

L’offre de PKF a surpassé les demandes de concurrents, notamment Standard Investment Bank Ltd., Genghis Capital Ltd., Simba & amp; Simba Advocates et PwC. Le consultant devrait conseiller la banque consolidée déficitaire sur ses plans de lever 2,5 milliards de shillings (25 millions de dollars) au second semestre de cette année pour respecter les règles sur les tampons de capital.

Consolidated Bank, qui a été constituée en 1989 en regroupant neuf prêteurs insolvables, fait partie des quatre banques que le gouvernement a déjà déclaré vouloir vendre. L’État détient 78% de Consolidated, dont la privatisation est envisagée depuis au moins 2006.