La reprise de Charles Stanley prend un tour pire en raison de la taille des fonds de rétrécissement

Le redressement de Charles Stanley a frappé les dérapages lundi après que les résultats pires que prévu aient fait dégringoler ses actions.

Le gestionnaire de patrimoine, dirigé par le directeur général Paul Abberley, a ajouté 200 millions de livres sterling au cours des trois mois se terminant le 31 mars, mais les marchés se sont dirigés vers le sud, entraînant une baisse des actifs.

Les actions ont chuté de 4,5%, 16p à 342p, et sont en baisse d’environ 7% sur l’année à ce jour.

Les actifs sous gestion sont passés de 24,9 milliards de livres sterling à 23,8 millions de livres sterling, en baisse de 4,4% par rapport à fin décembre.

Les marchés boursiers sont en baisse cette année, avec l’indice FTSE UK Private Investor Balanced Index de référence de Stanley, en baisse de 5,1%.

Abberley a déclaré: “Alors que nous entrons dans notre nouvel exercice financier, nous continuons à développer nos actifs à plus forte marge.” Le chef a dit qu’il voulait améliorer la productivité et investir de l’argent dans le réseau de distribution de planificateurs financiers de la société.

Les résultats marquent une semaine importante pour les gestionnaires de fonds qui ont fait état de leur performance au premier trimestre.

Ashmore et Jupiter doivent rendre compte des chiffres demain et mercredi, alors que Man Group a publié jeudi des chiffres meilleurs que prévu. Schroders et Aberdeen Standard Life rapportent la semaine prochaine.