Le juge de faillite du Brésil affaiblit le conseil d’Oi, soutient la gestion

SAO PAULO, 30 novembre (Reuters) – Un juge de faillite brésilien supervisant la restructuration de la dette d’Oi SA a confié au nouveau directeur général, Eurico Teles, la tâche de négocier avec les créanciers, a déclaré l’opérateur télécom dans un dossier.

Cette décision, dévoilée tard dans la nuit de mercredi, confère à Teles le pouvoir de rédiger un plan de restructuration de la dette et de le présenter au juge sans l’approbation du conseil, ce qui affaiblit considérablement le pouvoir de l’actionnaire influent Nelson Tanure.

Selon le dépôt, Teles est la «personne responsable de mener et conclure des négociations» le 12 décembre, la nouvelle date limite pour une proposition de restructuration de 65 milliards de reais (20 milliards de dollars) de dette dans le plus grand cas de faillite en Amérique latine.

1 $ = 3,26 reais Rapport de Gram Slattery; Montage par Lisa Von Ahn