Les OFS passent à l’EP, les investissements directs

Selon une nouvelle étude, les bureaux unifamiliaux semblent s’orienter vers les fonds de capital-investissement au détriment des fonds spéculatifs.

Obtenez le meilleur du Centre des conseillers de Barron chaque jour de la semaine.

En m’inscrivant, j’accepte la politique de confidentialité et la politique de cookies.

J’aimerais recevoir des mises à jour et des offres spéciales de la part de Dow Jones et des sociétés affiliées.

L’adresse email n’est pas valide.

Toutes nos félicitations!

Vous avez été abonné à notre bulletin quotidien du Barron’s Advisor Centre

Les bulletins commenceront à vous être envoyés dans les 48 heures.

Quatre-vingt-dix pour cent des OFS ont maintenu ou augmenté leur exposition à l’EP au cours de l’année dernière, même si 56% ont réduit leurs allocations de fonds de couverture, écrit ThinkAdvisor, citant des recherches de la plateforme fintech iCapital Network. Plus précisément, les SFO cherchent à accroître leur exposition aux investissements directs: 66% des répondants prévoient de prendre part à de telles transactions.

L’étude iCapital a montré que 87% des OFS allouent au moins 10% de leurs portefeuilles à des investissements alternatifs, tandis que 27% en allouent au moins 15%. L’investissement préféré des SFO? Les fonds de private equity, qui sont détenus par 41% des répondants au sondage. Parallèlement, 39% des OFS possèdent des hedge funds et 27% investissent directement dans des sociétés privées, selon l’étude.

Les données d’iCapital ont été collectées au cours de l’année jusqu’en juin 2017, à partir de 157 OFS avec des investissements en PE, hedge funds ou transactions directes. Les trois quarts des répondants avaient des portefeuilles de 500 millions de dollars ou plus, et 33% avaient plus de 1 milliard de dollars.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*