Hess poursuit sa stratégie de désinvestissement pour financer un méga champ de pétrole

24 octobre (UPI) – Les cessions de plus de 2 milliards de dollars de la Norvège et de la Guinée équatoriale aideront Hess Corp. à développer ses opportunités offshore au Guyana, a indiqué la compagnie.

“Le produit de ces ventes d’actifs, ainsi que les liquidités au bilan, permettra de financer le développement de notre opportunité d’investissement de classe mondiale au Guyana, où nous avons participé à l’une des plus grandes découvertes pétrolières de la dernière décennie”, a déclaré John Hess. dans un rapport.

Hess et son partenaire, Exxon Mobil, ont annoncé une décision finale d’investissement pour la prospection pétrolière de Liza au large de la Guyane en juin. Les sociétés ont estimé à 2,75 milliards de barils l’équivalent de la réserve pour l’ensemble de la zone offshore du Guyana, soit 10% de plus que prévu initialement. Le coût de développement de 3,2 milliards de dollars est considéré comme relativement faible pour un champ qui pourrait produire 450 millions de barils de pétrole après la mise en service du premier pétrole d’ici 2020.

Hess a déclaré plus tôt cette année que Liza avait une économie «attrayante» avec des prix du pétrole aussi bas que 40 $ le baril. Après avoir persisté dans la fourchette de 40 $ US pendant la majeure partie de la dernière partie de la première moitié de l’année, le pétrole brut Brent s’échangeait près de 57 $ le baril mardi matin.

Hess a annoncé mardi qu’il vendait ses intérêts pétroliers et gaziers en Norvège pour 2 milliards de dollars et procédait actuellement à un mouvement similaire au Danemark afin de financer le travail au Guyana. Pour le groupe énergétique norvégien Aker BP, Hess a cédé sa participation dans les champs de Valhall et Hod, qui mettaient en portefeuille 26 000 barils d’équivalent pétrole par jour en moyenne au cours des six premiers mois de l’année.

La Norvège est l’un des plus grands producteurs régionaux de pétrole et de gaz, envoyant presque tout ce qu’elle produit à l’étranger sur le marché européen. Aker BP, une fusion de sociétés d’énergie norvégiennes et une filiale de BP, a déclaré une production totale de 131,1 millions de barils équivalent pétrole par jour au troisième trimestre, en baisse de 8 pour cent par rapport à la même période l’année dernière.

Hess a annoncé ses intentions de vendre sa participation de 61,5% dans le champ South Arne au Danemark. Le champ a produit en moyenne 11 000 barils d’équivalent pétrole par jour au cours des six premiers mois de l’année. Le plus grand champ de gaz offshore au Danemark devrait fermer ses portes l’année prochaine.

Lundi, la compagnie a annoncé qu’elle vendait à Kosmos Energy et à Trident Energy sa participation de 85% dans des réserves au large de la Guinée équatoriale pour 650 millions de dollars afin de financer le développement de Liza. La production nette était de 28 000 barils de pétrole par jour.

«Notre investissement au Guyana permettra à notre société de fournir à nos actionnaires une décennie de croissance tirée par les rendements et d’accroître la génération de trésorerie», a déclaré le PDG.